Etre une Femme

Peeling, je me lance !

Publié le
Peeling, je me lance !

Depuis un petit moment, j’avais envie de faire un peeling. Mais c’est quoi, un peeling ? Y a-t-il qu’une sorte de peeling ? Où le faire ? A qui s’adresser ? Quels sont les risques ? Pour quels résultats ? Autant de questions auxquelles le dr. Hana Mhalla, dermatologue a bien voulu répondre.

1) Comment définir le peeling médical ?

Le peeling médical est une procédure médicale simple mais  qu’il faut bien contrôler. Il consiste à appliquer une solution chimique exfoliante sur la peau. Le peeling peut être utilisé sur le visage, sur le cou, le décolleté et les mains. Il y a plusieurs substances chimiques qui peuvent être utilisées selon le type de peeling, de l’indication, de la nature de la peau et de la profondeur cutanée de pénétration du produit comme les acides trichloracétiques (TCA)   et les alpha/béta hydroxy-acides. En effet, la substance chimique qui va être utilisée, va pénétrer dans les couches supérieures de l’épiderme pour faire un peeling, c’est-à-dire, enlever la couche superficielle et éliminer les structures kératinisées de l’épiderme. Ce soin favorise ainsi le renouvellement physiologique, l’atténuation des imperfections et des irrégularités de la peau dues à l’acné, à une kératose actiniques ou dans le cas d’une hyperpigmentation. Selon la profondeur cutanée, on classe les types de peeling médical. Le peeling chimique est un rénovateur dynamique, c’est un traitement dynamique et sûr, reconnu depuis l’Antiquité. En effet, les bains de lait d’ânesse de Cléopâtre adoucissaient déjà sa peau sous l’effet de l’acide lactique.

2) Quels sont les différents types de peeling médical ?

On distingue le peeling superficiel, moyen et profond.

-Le peeling superficiel est le plus couramment utilisé. Ce peeling est très « soft ». Pour  ce protocole, on pratique plusieurs séances. On utilise y  plusieurs substances chimiques, il y a les acides de fruits dont le plus réputé est l’acide glycolique de  concentration  variable  de 30 % à 70 %, l’acide lactique  et  l’acide trichloroacétique (TCA)  à 15 %.

– Pour le peeling moyen, la substance exfoliante pénètre plus profondément dans la peau.  On utilise l’acide glycolique,  l’acide trichloracétique  à 30 % et l’acide lactique.

-Le peeling profond présente des indications très précises. Il faut bien le faire, puisque c’est un soin très délicat. En fait, les risques de ce peeling sont un rebond, une apparition de taches, ainsi que des brûlures. Par conséquent avec notre climat et notre phototype,  le peeling superficiel a une place de choix par rapport au peeling profond. Le peeling profond est pour des imperfections localisées, on peut l’utiliser et avoir un très bon résultat, par exemple au niveau de la zone périorbitaire, le contour des yeux, les rides de relâchement, les rides de la paupière inférieure, les pattes d’oie. Par ailleurs,  on peut utiliser le peeling profond pour les rides superficielles et péribuccales et les rides qui se trouvent autour du nez.  Le peeling profond, est plutôt remplacé  par le laser. Il s’agit du laser abrasif ou du CO2 fractionné. En effet, les rayons du laser exercent une stimulation et une régénération cellulaire. La patiente peut récupérer plus rapidement qu’avec le peeling profond.

3) A quels patients  le peeling médical s’adresse-t-il ? Quels sont les résultats escomptés par ce procédé ?

Les indications du peeling sont larges. Le peeling se fait pour traiter les rides et les ridules, le teint terne et brouillé, le teint pâle chez les tabagiques, ceux  qui présentent une peau épaisse, ternie, ceux qui ont des pores dilatés.
Par ailleurs, le peeling est indiqué pour tout ce qui est peau grasse, processus inflammatoire de la peau, acné et l’élimination des cicatrices de l’acné, en utilisant  les acides de fruits, l’acide glycolique,  l’acide salicylique et l’acide lactique. Pour la peau grasse, le peeling garantit que le sébum est évacué facilement et procure une meilleure respiration cellulaire. Le peeling est  une pratique qui se fait  également pour stimuler le renouvellement, la régénération des cellules cutanées. Il y a des  patientes qui craignent le peeling en soulignant que l’exfoliation de la peau peut la rendre mince, délicate et la fragiliser. En revanche,  c’est le phénomène  contraire qui se passe. 

Le peeling est un bon soin de la peau. En même temps que ce protocole enlève la couche superficielle de l’épiderme, cela va activer la couche superficielle de la peau et stimuler le renouvellement cellulaire. Le peeling de la peau est efficient pour tout ce qui est taches brunes et  mélasma dermique. Il donne de bons résultats et on l’associe à des traitements complémentaires comme des crèmes dépigmentantes qui, associées au processus de peeling, éliminent les taches. Le peeling est recommandée également pour les pores dilatés, les cicatrices, principalement les cicatrices superficielles puisque  pour les cicatrices profondes, on utilise le laser à CO2 fractionné, qui est le soin équivalent du peeling profond.
Par ailleurs, le peeling aide à améliorer l’élasticité  de la peau, pour combler les poches et les cernes pigmentés, pour les rides et les ridules au niveau des contours des lèvres, les taches au niveau des mains.
En effet, le peeling s’avère efficace pour le vieillissement des mains,  les taches brunes de vieillesse et les taches pigmentaires de  vitiligo. Le peeling médical est préconisé également pour traiter le vieillissement du cou et du décolleté.

Les effets indésirables sont très faibles. Généralement, on constate rapidement les effets positifs du peeling médical, il assure un rayonnement révélé. En effet, dès les premiers traitements, le teint s’éclaircit et s’unifie. La peau devient plus lisse, plus nette, les pores se resserrent. C’est tout le visage qui s’illumine et la peau qui devient purifiée lisse et soyeuse.

4) A partir de quel âge peut-on faire un peeling médical ?

On peut commencer à faire le peeling médical à partir d’un âge très jeune, soit à partir de 18 ans. On peut faire des peelings superficiels à base d’acides de fruits.

5) Comment optimiser les soins de peeling médical ?

Il faut dire que le peeling est un traitement courant et facile. L’efficacité est bien rythmée au cours de plusieurs étapes qui renferment la purification et la préparation du peeling. Chaque type de peau a son propre peeling selon son indication.
Préalablement, il faut préparer la peau au traitement de l’exfoliation par des crèmes à base d’acides de fruits avant de faire ce soin. Entre les séances de peeling, la neutralisation et l’hydratation de la peau pour apporter un confort immédiat post-peel sont indispensables.
Par exemple, quand on fait un peeling pour l’acné, il faut donner un traitement acnéique.  Pour optimiser ces soins, l’intervalle entre deux séances peut être d’une semaine à quinze jours. Pour le protocole du peeling, le nombre de séances est en moyenne de quatre séances par mois.

6) Quelle est la durée du peeling ?

Si on considère une séance par semaine, la durée du traitement  du peeling médical est variable entre un et trois mois selon les indications et les signes à traiter par ce soin médical. Il faut suivre de près la patiente selon le type de la peau et la problématique qu’on doit soigner.
En fait, chaque patiente a son protocole. On peut arriver à traiter une patiente jusqu’à six séances espacées d’une semaine, renouvelables deux fois par an. Par ailleurs, on peut faire deux à quatre séances par mois. Cela est variable et dépend de l’indication.

7) Quel est le coût du traitement de peeling ?

Le coût du peeling dépend  du type et de la nature du produit, cela va de 80 DT  pour un peeling de surface à 250 DT pour le peeling moyen antitache  par séance.

8) Quels sont les conseils pour les lecteurs ?

Bien se renseigner, demander au médecin le type de produit utilisé.
Bien suivre les conseils du médecin praticien  et  faire attention à sa peau avant le traitement du peeling, entre et après les séances pour bien réussir ce soin.

Bien hydrater sa peau entre les séances avec crème protectrice hydratante et hypoallergénique pour que la peau puisse bien  se régénérer.

Se protéger des rayons solaires et appliquer un écran solaire avec un bon SPF.

Eviter de faire un peeling en été ou bien privilégier de faire au cours de cette saison seulement un peeling de surface qui donne un coup d’éclat. La saison hivernale est idéale pour effectuer un peeling.