Etre une Femme

Resolution régime

Publié le
Resolution régime

Réveillon ou pas, c’est universellement établi, janvier est le mois attitré du fâcheux constat des kilos en trop. Dans le collimateur, convivialités gourmandes et oisiveté hivernale. Heureusement, la nouvelle année débarque en sonnant le glas des décisions sylphidienne.
Zoom sur les grands remèdes pour les grandes résolutions !

C’est vrai, il fait froid, il vente et peut être même qu’il pleut. Décidément, on dirait que tout a été orchestré pour que l’on ne décolle jamais de ce bon vieux sofa tout chaud. Par ces temps là et cette ambiance si cosy, un élan d’autodérision nous fait même demander pourquoi l’Homme n’hiberne-t-il pas? Responsabilités et (heureusement) fêtes me direz-vous ! Oui, on aime tous ça, la fête… sauf que pour survivre à ce rythme infernal et hivernal, on mange ces tous petits riens qui font tout, parfois, sans même s’en rendre compte ! Au cruel complot des affriolants amuses-bouches-anti-blues s’ajoute souvent l’usage immodéré de la voiture pour un oui ou pour un non, ascenseurs, escalators, manque de temps… Le tout sans compter que la culture du sport en plein air n’est pas vraiment ancrée dans les mœurs tunisiennes. Bref, au grand malheur de votre ligne, tous les prétextes sont bons pour se laisser transporter dans une nonchalance qui se transformera la plupart du temps en mauvaise conscience. Ne résulte du froid, des fêtes, de la sédentarité et des bons prétextes qu’un excès calorique qui vous sourie diablement sur la balance. Heureusement, la prise de poids hivernale est réversible. Pour ce faire, quelques règles d’hygiène de vie à s’imposent!

Ne jeûnez surtout pas !

Il est nécessaire d’éviter les changements brutaux, fatigants et psychologiquement fragilisants. Vous n’en serez que plus irritable et vous risquez de vous réfugier dans les mauvaises habitudes acquises lors de la période des fêtes. Face à la frustration, votre corps risquerait alors de «se venger» en stockant des calories supplémentaires. Il ne s’agit donc pas de se priver, mais d’avoir une alimentation équilibrée qui favorise un bon transit intestinal.

Une alimentation équilibrée

Manger de tout, c’est manger varié et en quantité adéquate. Exit les régimes pour rongeurs ! Vous prendre pour un lapin ne fera que préparer le terrain à une ostéoporose. Glucides, lipides, protéines, minéraux et oligoéléments. Il n’y a qu’en variant votre alimentation que vous pourrez vous prémunir contre le grignotage qui a fait naître l’étrange bouée qui vous fait de l’œil. Inutile de vous préciser qu’une pause-choco n’est pas une collation équilibrée.

Doit–on manger davantage lorsqu’il fait froid ?

Vrai mais Faux !

C’est une croyance populaire basée pourtant sur une vérité scientifique : pour nous maintenir à 37°C (ce qui est vital), notre corps doit réguler la thermogenèse pour produire de la chaleur. Cela revient donc à dire qu’il doit puiser dans nos réserves en sucre. Sauf qu’à moins de se promener longtemps par un temps rudement froid nu comme un ver et d’être très faible, manger davantage ne fera que cultiver un petit bidon. Explication : l’apport calorique moyen, à ce jour dans nos sociétés modernes et nos habits suffisent largement à nous protéger du froid. C’est donc une vérité scientifique, mais une intox sociologique !

Eliminez le plus possible les «cocktails explosifs»

Oui, on parle bien de ces confections industrielles qui n’ont rien d’essentiel : confiseries, cakes, biscuits, plats préparés, viennoiseries, amuses-bouches de toutes sortes, pâtes à tarte, pâtes à tartiner, chocolats commerciaux, pâtisseries commerciales, gaufrettes, céréales, margarine, chips… Habiles aguicheurs, en plus d’être modérément addictifs, ils nous donnent l’impression de nous faciliter la vie. Et v’là un cake pour le p’tit dej… et un bon paquet de chips devant la téloche … Par soucis de texture, de conservation et de goût, ils sont la plupart du temps très sucrés, très gras, très salés, à la charge lipidique et à l’indice glycémique élevé. Bref, ils sont tous sauf équilibrés!

Faites fi des sucres rapides en privilégiant les fruits et les légumes

Une envie de sucre vous titille les papilles à la fin d’un repas ? Rabattez vous plutôt sur une quantité raisonnable de fruits ou légumes assez sucrés (deux dattes, une carotte crue…) Les fruits ont un apport en glucides relativement peu insulinogène par rapport aux habituelles friandises manufacturées, sans compter que leur charge calorique est relativement basse par rapport au volume ingéré.

N’oubliez surtout pas de bannir toutes les boissons sucrées (boissons gazeuses et jus du commerce).

Les bons aliments au bon moment!

Appelez ça comme vous le voudrez : «chrononutrition», «régime du Dr Delabos», «camisole de force» ou que sais-je encore, mais sachez le bien : votre organisme ne peut que vous récompenser de votre ponctualité ! Une chose est sûre, respecter des horaires est l’arme contre le grignotage. C’est simple, y a une rythmicité pour certaines fonctions physiologique (digestion, absorption, transit…) Il donc faut manger comme suit: gras le matin (entre 6 h 30 et 8 h), dense le midi (midi pile), sucré l’après-midi (15 h 30) et léger le soir (entre 19 h et 20 h), toujours à la même heure ! Il ne vous reste plus maintenant qu’à choisir les aliments les plus nutritionnellement corrects et à respecter quelques mesures…

Mangez maison

Si vous travaillez, soyez réaliste, un sandwich fait maison, vous coûte moins cher et vous assure certainement une meilleur sécurité sanitaire. C’est certainement aussi lui qui vous retiendra de craquer pour la pizza qui vous fait de l’œil… Manque de temps me dites-vous ? Allons, allons du nerf ! Combien de temps prenons-nous à faire un sandwich ? Telle est la question…

Misez sur les salades

Comment optimiser ma salade ?

La mayonnaise aux oubliettes : c’est une émulsion hypercalorique difficilement digérée, préférez lui un filet d’huile d’olive + un peu de vinaigre + du yaourt nature + des fines herbes au gré de vos goûts (persil, thym, ciboulette, cerfeuil…) Agrémentez votre salade de viande maigre ou de poisson (jambon, morceaux de dinde, morceaux de poulet, thon, saumon…) En plus du plaisir des papilles, des études ont démontré que les protéines prolongent la sensation de satiété. C’est donc l’occasion d’en manger d’avantage !
En plus de tirer bénéfice des minéraux et vitamines, consommées avant le dîner ou le déjeuner, la salade de crudités permet d’éviter la surconsommation. Malgré leur apport calorique quasi-nulles, leur volume occupe une grande place dans l’estomac. Ainsi, l’entrée la plus populaire est un excellent coupe faim.

Mangez des fruits et des légumes

Un grand classique, rien de surprenant pour vous je suppose : 5 fruits et légumes par jour intégrés aux 3 repas de la journée. Ils aident grandement au transit. Cru, en compote, soupes, salades… nos fruits et légumes sont de vraies explosions de couleurs ! Stimulez votre imagination ! À vous de jouer !

Drainez

Comment voulez-vous qu’un corps humain composé à 65% d’eau fonctionne correctement s’il n’est pas hydraté comme il le faudrait ? Pour éliminer facilement, il ne faut jamais arrêter de stimuler le transit intestinal. La façon la plus efficace de le faire est de boire. Thés, tisanes, eau. Bref, 1,5 l d’eau par jour, c’est le minimum. Le problème en hiver, c’est qu’on ressent moins la sensation de soif. Le truc infaillible chauffant-drainant-antioxydant, c’est la soupe !

Prenez le temps de savourer ce que vous mangez !

Que ce soit à table, dans la rue, ou au bureau, asseyez-vous, et dégustez chacune des bouchées que vous avalez. N’ayez pas peur, triturez-le votre bout de pain ! Plus on mastique, plus on mange lentement. Cela permet de déclencher l’envoi du signal de la satiété au cerveau à temps (généralement au bout de 20 min) et ainsi de manger en moindre quantité et d’améliorer le transit intestinal.

Ordonnance exercice physique : stop aux subterfuges !

On vous voit venir avec vos tirades sur la mission impossible qu’est pour vous de faire du sport. Non, gardez vos joggings aux vestiaires, on ne vous demande pas de vous transformer en joggeuse professionnelle si vous ne l’êtes pas. Pour puiser dans les réserves adipeuses rien de mieux qu’un effort prolongé mais pas trop intense. D’où, le seul et unique impératif: marchez rapidement un minimum de 30 minutes par jour. Fastoche, hein ?