Etre une Femme

Soleil je t’aime moi non plus

Publié le
Soleil je t’aime moi non plus

L’été prend de la couleur et les teints caramel, chocolat ou café ont le goût des vacances. Or depuis plusieurs années, la communauté scientifique exhorte les humains à fuir les rayons du soleil. Il est important de faire la distinction entre une exposition saine au soleil et une surexposition entraînant un coup de soleil. L’exposition doit, tout simplement, être rationnelle et mesurée.

par Jaouida Ben Aouali

6 bonnes raisons de profiter du soleil

Alors, s’exposer ou ne pas s’exposer, telle est la question.
Porter des vêtements et mettre de la crème solaire sont des raccourcis pratiques pour vous, mais qu’en est-il de votre peau?
Votre corps requiert plusieurs heures d’exposition journalière à notre vieil ami et bienfaiteur.

1.La lumière du soleil nourrit et énergise.

2.On en a besoin pour obtenir la pleine valeur nutritive des aliments que l’on mange.

3.Les rayons ultraviolets agissent comme un antiseptique naturel. Le soleil participe à la guérison de certaines pathologies cutanées (allergies ou eczéma), car en faisant transpirer la peau, celle-ci s’assouplit. De même le psoriasis connaît des améliorations sous l’effet du soleil qui diminue les réactions inflammatoires.

4.L’exposition au soleil prévient de nombreux troubles physiques et mentaux.

5.La vitamine D est produite dans la peau exposée au soleil. Elle joue un rôle essentiel dans l’entretien de plusieurs organes. Elle régularise les taux de calcium et de phosphore, qui sont si importants pour la formation et la résistance des os, tout en assistant le système immunitaire.

6.La lumière du soleil intervient dans l’humeur et rend plus gai. Elle apaise et calme les nerfs. Elle donne une sensation générale de bien-être.

6 raisons de le fuir

Cependant nous ne sommes pas tous égaux face au soleil, sachant qu’il existe 4 grands types de peau : normales, sensibles, peu tolérantes et réactives au soleil et celles sujettes aux disfonctionnements pigmentaires au soleil.

1.Les peaux intolérantes, réactives au soleil. Ces peaux réagissent de façon anormale lors des expositions : rougeurs, sensation de brûlure, d’inconfort (allergie solaire). Pour elles, la priorité est de pouvoir s’exposer sans désagrément, et de rééduquer l’adaptabilité de leur peau au soleil.

2.Les dysfonctionnements pigmentaires au soleil. Certaines peaux développent au soleil des hyperpigmentations : peaux métissées ou de type asiatique, personnes sous médicaments ou traitement hormonal, femmes enceintes, cicatrices… Ces peaux doivent impérativement se protéger du soleil, en minimisant les risques de taches pigmentaires.

3.Les peaux sensibles, qui brûlent plus vite qu’elles ne bronzent. Ce sont des peaux souvent claires voire laiteuses, qui rougissent facilement, la peau des enfants.

4.Le mélanome : un cancer en pleine progression. Les personnes à peau claire sont à la source de la plus forte incidence de mélanome dans ces pays. Handicap supplémentaire, la réduction de la couche d’ozone (barrière contre les rayons solaires) fait craindre une recrudescence mondiale des conséquences néfastes du soleil.

5.Les UVB traversent uniquement l’épiderme, les UVA, quoique moins puissants, pénètrent jusqu’au derme superficiel. Le coup de soleil est une brûlure. L’insolation, trop souvent négligée, provoque fièvre, fatigue, gêne respiratoire, maux de tête, vertiges, étourdissements, éblouissements et convulsions. La déshydratation en est le complément.

6.Attention les yeux ! Si les rayons bronzent la peau, ils peuvent aussi « bronzer  » les yeux ! Les ultra-violets sont absorbés par le cristallin, contribuant à accélérer la formation de cataracte, autrement dit l’opacification du cristallin, laquelle empêche progressivement la lumière d’atteindre la rétine.