Etre une Femme

Suer comment l’éviter ?

Publié le
Suer comment l’éviter ?

Face à une situation de stress, après un effort ou une exposition prolongée à la chaleur, les perles de sueur se bousculent sur la peau…Tout à fait normal, notre corps transpire régulièrement pour optimiser sa température.

par Yosra Cherni

Mais quand cela devient excessif, les perles se transforment en scories et les sensations de gêne commencent à se bousculer… Comment y remédier? Plusieurs solutions pour un seul problème. Suivez les conseils du Dr Mohamed Ridha Kamoun, professeur en dermatologie à la faculté de médecine de Tunis.

«Parler de la transpiration, c’est évoquer ses avantages, ses inconvénients et comment la gérer. La transpiration consiste d’abord en une forme d’excrétion des déchets à travers la peau grâce à la sueur. Elle permet l’hydratation de la peau et elle peut être excessive ou réduite. La transpiration est non seulement utile mais elle est aussi indispensable car elle est l’élément fondamental de tout le système de thermorégulation responsable de la stabilité de la température du corps humain à 37°. Dès que la transpiration diminue ou augmente, elle devient anormale. Dans ce cas là, un traitement s’impose.
Il existe une maladie génétique très rare, l’ectodermie anhydrotique. Les personnes souffrant de cette maladie naissent sans glandes sudoripares (qui sécrètent la sueur). Cela entraîne une sensation d’excès de chaleur. Les personnes en question sont toujours en hyperthermie, c’est à dire fiévreuse. Les médecins croient souvent, lors d’un premier examen, que cet état est dû à une infection et prescrivent des antibiotiques surtout pour les bébés. Malgré cela, la fièvre va se reproduire surtout en été ou quand le sujet fait un effort supplémentaire. Son corps dégage plus de chaleur d’où l’hyperthermie. Dans ce cas là, il a recours à la marche, souvent dans l’eau, (les enfants le font instinctivement) ou à s’asseoir pour profiter de la fraîcheur du carrelage.

En quoi la sueur peut nous gêner ?

Comme elle peut nous gêner par son intensité, elle le peut aussi par son odeur. La mauvaise odeur n’est pas en fait la résultante de la transpiration mais plutôt de l’accumulation des bactéries car la sueur fraîche n’a pas d’odeur, étant essentiellement composée d’eau.
Il existe deux types de sueur provenant chacune de glandes sudorales distinctes.Les glandes eccrines, qui sécrètent la sueur, existent dans tout le corps. Les glandes apocrines sont elles responsables de l’odeur localisée au niveau des aisselles et de l’appareil anogénital. Les mauvaises odeurs étant la résultante d’une prolifération bactérienne, l’hygiène est primordiale. La douche peut réduire jusqu’à 90% des odeurs.

Conseils:

il ne faut pas laisser les bactéries agir et se développer. Il faut donc veiller à se laver fréquemment et à s’épiler.
L’hypersudation est à la fois pathologique et gênante. C’est quand la sueur devient excessive, mouillant tout le corps et qu’elle envahit certaines régions importantes comme les mains et le visage, qui sont les organes de communication, ou les pieds, qui sont eux des organes fonctionnels très importants. Quand cela concerne les mains, cela devient aussi handicapant même si le phénomène est léger (mains moites). Prendre soin de ses pieds est aussi important car la sueur peut gêner la personne pendant la marche. Même chose pour l’odeur. Humidité et chaleur favorisent en effet l’apparition de maladies comme les mycoses (champignons).
Ce qu’il faut faire. Le traitement dépend de l’intensité et du handicap. Pour les mains, avec l’évolution de la technologie, la chirurgie reste parmi les solutions les plus efficaces.
Pour une fraîcheur irréprochable, la douche est incontournable et indispensable.
Les techniques chirurgicales se sont améliorées. Elles offrent désormais un confort très important pour les malades. L’intervention peut parfois causer un inconvénient pour certains opérés. La sueur ne sort plus de leurs mains, mais par d’autres endroits. Une fois opérée, cependant, la personne est souvent tout à fait satisfaite.

Spirial propose toute une gamme de soins anti sudation sans paraben, ni parfum ni alcool. Ses produits sudo-régulateurs conviennent à une utilisation quotidienne même pour les peaux sensibles, tout en empêchant la formation d’odeur au niveau des aisselles, des pieds, des plis de la peau et du cuir chevelu…

Solutions

Côté produits naturels, la pierre d’alun reste parmi les solutions les plus efficaces. Il faut, cependant savoir doser la quantité dont on a besoin et savoir quand l’utiliser car elle a un effet un peu irritant. Le Musc, d’origine animale, sert par contre à parfumer la peau et à masquer la mauvaise odeur. Côté produits disponibles en parapharmacie, citons l’Excipial Déoforte qui s’applique sur une peau nettoyée et non irritée et Spirial, la gamme de soins anti-sudation, qui empêche la formation d’odeurs.

«A mon avis, déclare le spécialiste, la solution pour lutter contre les mauvaises odeurs est essentiellement une bonne hygiène».