Etre une Femme

Des taches…qui font tache

Publié le
Des taches…qui font tache

Faire tache : «contraster d’une manière défavorable ou déshonorante avec ce qui l’entoure, en parlant d’une chose ou d’une personne». Ils ont oublié dans leur définition de dire que c’est valable aussi pour la peau. Qui aime ces plaques brunâtres qui envahissent soudainement notre peau au teint si parfait ? Personne. Alors nous exigeons de toute notre force, par ces temps de démocratie, qu’elles soient incluses dans les définitions officielles en attendant qu’on se décide à leur dire «Dégage ! de notre vie».

par Hajer Missaoui

Il y a tache et tache

Par abus de langage, tout ce qui plus foncé que la couleur naturelle de la peau est désigné par tache brune. Pourtant, celles-ci diffèrent complètement les unes des autres.

On parle d’éphélides pour les taches de rousseur. Localisées préférentiellement au niveau des zones découvertes, elles sont plus fréquentes chez les sujets roux aux yeux bleus. Presque invisibles au début, elles brunissent au fil des ans et des expositions solaires.

On dit naevus pour les grains de beauté. Dans ce cas il s’agit bien plus que d’une banale hyperpigmentation. Ce sont en fait de petites tumeurs, le plus souvent bénignes, mais à surveiller de près. En effet toute modification de leur taille ou de leur couleur doit orienter vers un dermatologue.

Si on a des taches brunes en plaques qui apparaissent au niveau du front, des joues ou du pourtour de la bouche, de façon bilatérale et irrégulière, c’est un mélasma. Et si en plus cela coïncide avec une grossesse, on dira plutôt chloasma. La cause ? Une perturbation hormonale doublée d’une exposition solaire non protégée.

Si par contre on retrouve ces taches au niveau des mains, des bras, du décolleté, du visage de personnes ayant dépassé la cinquantaine, ce sont malheureusement des signes annonciateurs de vieillissement cutané et on parle de lentigos séniles ou kératoses actiniques. Ils apparaitront d’autant plus vite que la fréquence et la durée des expositions solaires sans précautions particulières ont été importantes.

Et pour finir, il y a ces traces qui restent après un bouton d’acné percé. On parle pompeusement d’hyperpigmentation post-inflammatoire, alors qu’il s’agit finalement d’une citatrice disgracieuse et énervante. Mais bon, fallait pas y toucher.
Prévenir vaut mieux que guérir
Sage adage surtout lorsque l’on sait qu’une fois les mélanocytes surexcités, il devient très dur de les calmer.

Pour commencer, il faut éviter de percer les points noirs, boutons d’acné… ils ne guériront pas plus vite une fois triturés ainsi, sans compter que la trace bleuie qui restera par la suite sera très désagréable à voir.

Lorsque vous êtes sous traitement hormonal, prenez vos précautions et adoptez le reflexe de vous protéger du soleil, hiver comme été, et ce, jusqu’à quelques jours après la dernière prise. Faites attention, car il existe d’autres médicaments dits photo sensibilisants comme certains anti acnéiques, antibiotiques, et même anti inflammatoires. Il est donc très important de vérifier ce genre d’information en lisant la notice.
D’une façon générale, la protection de la peau contre les méfaits du soleil doit rester toujours présente à l’esprit. Une crème solaire, une tenue vestimentaire adaptée, même en saison automnale sont de rigueur. On a trop souvent tendance à oublier toutes ces recommandations alors que dans un pays comme le nôtre, le soleil continue à taper fort malgré la baisse du thermomètre.

Il existe aussi beaucoup de crèmes de soin préventives contre l’apparition des taches brunes. leur efficacité se fait réellement sentir à long terme. Il est donc recommandé de les utiliser de façon régulière et permanente.

Et si je veux m’en débarrasser

Si le mal est fait et que les taches ont envahi votre peau, il faut agir en conséquence. Lorsque l’atteinte n’est pas très importante vous pouvez déjà essayer d’agir à votre niveau.
L’idéal est d’associer l’action d’un peeling doux aux acides de fruits par exemple qui vont accélérer le processus de régénération des cellules cutanées et donc faire disparaître les traces anciennes, et un soin qui va agir sur les mélanocytes pour réguler leur activité et réduire la production de mélanine. Bien entendu, durant toute la période de traitement il est impératif de se protéger du soleil. Les résultats commencent à être visibles généralement au bout de deux à trois semaines si vous avez été consciencieuse. En attendant, quelques touches d’un bon fond de teint couvrant feront l’affaire.
Si l’atteinte est vraiment importante, orientez-vous vers un dermatologue. Il existe des moyens très sophistiqués qui permettront d’effacer ces taches qui vous dérangent tant.