Etre une Femme

« Trouver…Chaussure à son pied »…

Publié le
« Trouver…Chaussure à son pied »…

Choisir un vêtement pas vraiment adapté à sa taille est parfois inesthétique, mais ne pas être bien dans « ses baskets » ou dans ses escarpins constitue en revanche une véritable épreuve physique. Parce que nos pieds supportent tout le poids de notre corps et nous transportent, il faut les chouchouter ! Un pied trop serré, une mauvaise cambrure, un talon trop haut, ou à l’inverse trop plat entraînent gonflements, troubles circulatoires, douleurs dorsales et déséquilibres.

Livret Santé vous livre les bons conseils pour toujours garder « bon pied, bon œil » !

1 – Essayez vos chaussures plutôt en milieu de journée ou dans l’après midi,

Lorsque vos pieds ne sont pas encore trop gonflés par la fatigue. Ne vous contentez jamais d’un regard. Plus que tout autre chose, une chaussure, ça s’essaie : c’est l’unique moyen de savoir si elle est faite pour vous (rappelez-vous Cendrillon !) Faites quelque pas dans le magasin. La vendeuse refuse ? Changez de boutique tout simplement

2 – Veillez à choisir des chaussures confortables, adaptées à votre morphologie.

Choisissez-les plutôt souples, elles ne doivent pas comprimer vos orteils, ni vous gêner au talon. Si elles baillent (s’ouvrent pendant la marche) ou appuient sur des points précis lorsque vous bougez et que vous ne vous sentez pas bien dedans, n’insistez pas, cela ne changera jamais.

3 – Vous choisissez vos chaussures en fonction de votre tenue, certes, mais pensez surtout à être fonctionnelle.

Si vous devez marcher toute la journée, surtout dans nos rues toutes cabossées, oubliez les talons aiguilles de 12 cm : au mieux vous aurez beaucoup de mal à marcher, au pire vous risquez tout simplement de vous casser la cheville. Si vous devez à la fois jouer la belle et la femme active dans une même journée (ce qui est souvent notre lot…) n’hésitez pas à emporter avec vous une deuxième paire (baskets, derbies, ballerines…) pour être complètement sûre de parer à toutes les situations.

4 – Au cours même de la semaine, essayez d’alterner le plat et le haut

Car être toujours à plat déforme la voûte plantaire. Si vous portez quotidiennement baskets, mocassins et ballerines, ne vous étonnez pas d’avoir mal au pied dès que vous essayez d’arborer des souliers plus féminins, ni d’avoir mal au dos, car c’est votre colonne vertébrale qui encaisse tous les chocs de la marche. Et cela est bon aussi pour les plus jeunes : à force de ne porter que des baskets, leurs pieds n’ont pas de cambrure, leurs chevilles pas de forme. Car le talon a pour avantage de muscler la cheville, les fessiers et de galber le mollet.

5 – Détail qui a son importance et auquel beaucoup ne font pas attention : la cambrure.

C’est aussi la courbe naturelle qui dessine le dessous de notre pied. Idéale, elle est entre 4 et 7 cm. à plus de 10 cm elle rend la marche insupportable sauf si la chaussure est équipée de plateau. Plus la cambrure d’un soulier est longue plus la chaussure sera confortable, car n’oublions pas que 85% du poids du corps s’appuie sur la plante des pieds dans une chaussure à talons. Pour «tricher» un peu, on peut mettre dans ses chaussures des semelles antiglisse qui éviteront les problèmes de déformations, de cors et de douleurs.

6 – Si vous avez un travail qui nécessite une station debout prolongée…

…, des piétinements, ou si au contraire, vous devez être capable de courir, de marcher sur des surfaces glissantes, n’hésitez pas à acheter vos chaussures dans des magasins spécialisés. Pour celles qui doivent impérativement porter des talons, allez voir les magasins spécialisés dans les chaussures de danse de salon par exemple, ou optez pour certaines marques qui ont fait du confort leur credo.

Même pour le sport, il ne s’agit pas d’acheter n’importe quoi

Et nous ne parlons pas ici de sport spécifique telle la danse, le golf, ou le foot, non, mais des mouvements générés par votre activité physique : si vous courez beaucoup, que vous vous entraînez sur des surfaces particulières ou que vous êtes adepte de randonnée, vous n’achèterez pas la même chose. Pour la course, mieux vaut des baskets souples tandis que la randonnée exige des chaussures dures qui maintiennent bien la cheville.