Mes Gosses

5 astuces pour une rentrée en douceur

Publié le
5 astuces pour une rentrée en douceur

Ça y est, c’est le jour J, que ce soit un enfant unique, l’aîné ou le petit dernier, la première rentrée au jardin d’enfants reste une aventure unique pour enfants et les parents. Comment va-t-il réagir ? Va-t-il se faire des amis ? Telles sont les questions que se posent en général les parents. Pour passer cette étape en douceur, découvrez nos cinq astuces pour petits et grands.

par Rim Sassi

1 La veille de la rentrée

Préparez avec votre enfant les vêtements qu’il va porter le jour de la rentrée. Choisissez une tenue qu’il aime pour qu’il se sente à l’aise. Préparez avec lui son cartable ou sac à dos que vous aurez acheté ensemble en prenant soin de choisir un sac de « grand » pour maquer le coup, même si c’est pour mettre son change ou son goûter. Attention tout de même à le choisir en fonction de sa morphologie. Cette étape est très importante car elle marque le passage à une nouvelle vie avec des apprentissages nouveaux.
Les jours qui précèdent la rentrée, appelez toutes les personnes de son entourage (grands-parents, etc.) pour qu’ils félicitent et encouragent votre enfant pour cette nouvelle aventure. Veillez à ce qu’il ne couche pas trop tard pour être en forme le matin.
Ne prenez pas ses angoisses à légère, répondez simplement à ses questions même si elles vous paraissent farfelues. Les enfants utilisent parfois des chemins détournés pour faire part de leur peurs. Vous pouvez également lui lire une histoire dont le thème est l’école pour le rassurer.

2 Le grand jour

Le matin, réveillez votre enfant tout en douceur sans bousculer ses rituels. Si il est lent à se réveiller, calculez la plage horaire en fonction. Prenez le petit déjeuner tranquillement. Si votre enfant n’a pas l’habitude et est un petit mangeur, ne le forcez pas. Cela risquerait de se terminer par des vomissements sur le chemin du jardin d’enfants.

A votre arrivée à l’école, entrez avec lui dans sa classe, que vous serez venus visiter ensemble auparavant, restez quelques minutes avec votre enfant puis dites-lui que vous allez revenir un peu plus tard soit pour le déjeuner soit après la sieste. Laissez-lui son doudou et quittez la classe, même si il pleure un peu. Le personnel enseignant et les aides de classe sont de véritables perles et savent très vitre guérir tous les chagrins.

3 Ne craquez pas

Oui, vous les mamans et les papas aussi, ne craquez pas, ne fondez pas en larmes devant votre enfant en voulant rester toute la matinée avec lui dans la classe. On voit très souvent des enfants partir jouer dans la classe et la maman s’écrouler sur une petite chaise en pleurant à chaudes larmes. Résistez. Cet espace ne vous appartient pas, c’est celui de votre enfant. Donc, filez, allez vaquer à vos occupations. Pleurez un bon coup dans la voiture, ça fait du bien. Ne vous inquiétez pas, votre « bébé » restera votre bébé, il continuera toujours à vous aimer et la joie qui se lit dans les yeux des enfants à l’arrivée des parents n’a pas son pareil.

4 Ne soyez pas en retard

S’il y a un rendez-vous dans votre vie que vous ne devez absolument pas rater, c’est l’heure de la sortie de votre enfant, surtout le premier jour. Il n’y a a rien de plus angoissant pour un enfant, que de voir tous ses petits copains partir avec leurs parents tandis que lui, reste seul sur sa chaise. Organisez votre emploi du temps pour cette journée pas comme les autres, quitte à attendre devant l’établissement où est inscrit votre enfant, l’ouverture des portes. Profitez-en pour faire connaissance avec les autres parents et échanger vos impressions. Une fois que vous avez récupéré votre enfant, prenez soin de lui consacrer du temps afin qu’il profite de vous. Parlez avec lui de ce qu’il a fait. Cependant, s’il ne désire pas raconter sa journée, ne le forcez pas. Les enfants ont encore à cet âge, du mal à maîtriser la notion de temps. En général, lorsqu’on demande à un enfant ce qu’il a fait dans la journée, il répond : « rien ». Alors que si on le laisse tranquille, il va vous raconter ses expériences et découvertes au moment où vous vous y attendez le moins.

5 Et si ça se passe mal

Cela peut arriver dans les premiers jours. La période d’adaptation est propre à chaque enfant. Dans tous les cas, consacrez un maximum de temps à votre enfant, afin qu’il comprenne que le fait d’aller au jardin d’enfants ne change rien à l’amour que vous avez pour lui, à plus forte raison lorsqu’il était avec vous à la maison. Petit à petit, il va se faire des amis qu’il sera content de retrouver chaque jour. Ne le sanctionnez pas s’il dit qu’il n’aime pas y aller, faites preuve de souplesse. Ces réactions de stress sont normales. Il peut avoir une période un peu difficile où il sera plus agité et vous écoutera moins. Patience donc mais sans toutefois céder à tous ses caprices et surtout celui de lui laisser décider quand il va à l’école. Il est important d’accepter que votre enfant puisse vivre des émotions négatives afin de l’aider à développer son intelligence émotionnelle. Et surtout ne surprotéger pas votre enfant en le mettant dans une bulle, il a besoin de faire ses expériences, bonnes ou mauvaises. Mettez en avant ses réussites afin qu’il prenne confiance en lui, ce qui lui permettra de franchir toutes les étapes.