Mes Gosses

Adroit de ma main gauche c’est grave docteur ?

Publié le
Adroit de ma main gauche  c’est grave docteur ?

« Ce que tu peux être gauche ! »… Longtemps stigmatisés, les gauchers ont depuis toujours semé le doute et la confusion dans l’esprit des droitiers. Si certains les perçoivent comme des artistes de génie pleins de créativité et d’imagination, d’autres voient plutôt en eux des cancres et des maladroits. Qui croire dans ce cas là ?

par Rym Benarous

Les études montrent qu’un individu sur dix naît gaucher. Effet du hasard ou combinaison génétique oblige ? Mohamed Abid, psychomotricien, répond à toutes nos interrogations et démêle le vrai du faux en matière de gauchers. Lisez plutôt !

On naît gaucher ou droitier par hasard.

INTOX. Le fait d’être gaucher ou droitier obéit à une commande centrale du système nerveux central. En cours de développement et jusqu’à l’âge de cinq ans à peu près, l’enfant va utiliser tantôt sa main droite, tantôt sa main gauche pour l’accomplissement d’une tâche et ce indifféremment. Ce qui est bien puisqu’il stimulera à la fois son cerveau droit et son cerveau gauche. Puis vers l’âge de cinq ans, il va y avoir une préférence ou plutôt une prédominance d’un hémisphère plutôt que l’autre. Si l’hémisphère droit est dominant alors l’enfant sera gaucher et vice versa. Quoique maintenant, des études ont montré que dès la phase intra-utérine, il y a une prédisposition pour l’un des deux côtés. En effet, on a remarqué que dans le ventre de leur mère, la majorité des foetus droitiers suçaient leur pouce droit et les foetus gauchers suçaient leur pouce gauche.

De plus, l’hérédité semble jouer un grand rôle. Avoir un papa gaucher ou une maman gauchère augmenterait considérablement les chances de l’individu de naître gaucher. A titre d’exemple, citons la reine Elizabeth II d’Angleterre, son fils, le prince Charles et son petit-fils le prince William, trois générations royales, tous gauchers !

Il n’y a pas de risque à obliger un gaucher à devenir droitier

INTOX. Contrarier un gaucher peut s’avérer très dangereux pour l’équilibre d’un enfant. Dans la majorité des cas d’enfants gauchers contrariés, il y a des réactions qu’on pourra classer en deux grandes parties : des conséquences psychologiques et des conséquences scolaires.

Pour ce qui est des réactions psychologiques, le risque majeur est que l’enfant qui parlait jusque là d’une manière très normale se mette à bégayer. Deuxième réaction, l’enfant qui était propre de jour comme de nuit devienne énurétique (incontinence urinaire) ou encoprétique (incontinence fécale). Ce sont des signes qui doivent alarmer les parents.

De plus, contrarier un enfant gaucher, donc plus habile, plus rapide et plus précis de sa main gauche et l’obliger à utiliser sa main droite le pénalise énormément au niveau scolaire. La dictée, par exemple, qui obéit à un impératif de temps sera une corvée pour lui puisqu’il ne pourra pas écrire rapidement comme les autres élèves. Il sera continuellement mis en difficulté. Dans certains cas, les enfants gauchers auront des crampes à force d’utiliser leur main droite car ils sont amenés à faire beaucoup d’efforts. Pour comprendre ce phénomène, essayez, droitiers, de recopier un paragraphe avec votre main gauche. Ce n’est pas du tout évident !

Les gauchers sont moins habiles de leurs mains que les droitiers

INTOX. Ce n’est pas une question d’habileté ou non. C’est plutôt une question d’outils. En effet, regardez autour de vous. Tous les instruments et autres outils dont on se sert tous les jours sont créés pour des droitiers. Les gauchers sont donc pénalisés dès le départ puisqu’ils utilisent des outils qui ne sont pas adaptés à leur constitution neurophysiologique. Un enfant gaucher qui découpe du papier avec des ciseaux normaux n’aura pas la même dextérité qu’un enfant droitier par exemple. Heureusement, aujourd’hui, de plus en plus d’outils pour gauchers sont créés et mis en vente.

Les gauchers sont plus créatifs, voire plus ingénieux que les droitiers.

INFOX. Actuellement, aucune étude sérieuse ne permet d’affirmer cela concrètement.
Certes parmi les 10% de gauchers qui existent dans le monde, on peut citer l’as de la micro informatique et l’une des plus grosses fortunes mondiales Bill Gates, des artistes de talents à l’instar de Charlie Chaplin, Léonard de Vinci, Paul Verlaine, Michel Ange et le mime Marceau ou encore des leaders de génie tels que Napoléon et Jules César. Mais parmi les droitiers, également, il y a énormément de gens talentueux. Donc impossible de dire si oui ou non les gauchers sont plus créatifs et ingénieux que les droitiers.

Nous vivons dans un monde de droitiers.

INFO. Nous vivons bel et bien dans un monde de droitiers et les exemples sont innombrables. Outre les fournitures scolaires (taille-crayons, règles, ciseaux, etc.), citons par exemple les robinets. L’eau chaude est généralement du côté gauche, de sorte que le droitier ne se brûle pas. Pauvres gauchers !

Et puis, il y a l’élément culturel et même religieux qui veut que le côté droit soit toujours privilégié par rapport au côté gauche. Certains moines bouddhistes par exemple ne se coupent jamais les ongles de la main gauche pour qu’ils soient une gêne et qu’ils n’utilisent pas cette main. Dans la religion musulmane également, il est recommandé de toujours utiliser la main droite (pour manger, pour saluer quelqu’un, etc.) sauf pour faire sa toilette intime. Chez certaines tribus sub-sahariennes, la main gauche est désignée dans leurs langues comme « la main des toilettes ». Pour résumer, je dirai que la partie gauche a toujours eu une connotation négative par rapport à la partie droite et considérée comme moins noble, synonyme de gaucherie et de saleté.