Mes Gosses

Attention ! Ses petites fesses virent au rouge

Publié le
Attention ! Ses petites fesses virent au rouge

Bébé est grognon, mal à l’aise et vous n’arrivez pas à calmer ses pleurs. Ce n’est que lorsque vous vous décidez enfin à le changer que vous comprenez ce qui se passe. Son petit derrière est meurtri, rouge, voire suintant. Voilà, vous venez de faire connaissance avec son premier érythème fessier. Bien que généralement banal, il est très désagréable pour le bout de chou. Pour en venir à bout, il existe des gestes simples, certes, mais très efficaces.

par Hajer Missaoui

D’où vient l’érythème fessier ?

La plus grande cause d’érythème fessier est sans aucun doute le manque d’hygiène. Des changes trop espacés, une toilette mal faite et l’irritation s’installe. En effet, le contact prolongé des selles et de l’urine avec la peau dans un environnement peu aéré va favoriser la macération. Les choses peuvent s’aggraver et on verra ainsi une infection bactérienne ou fongique cutanée se déclarer.

Mais même en faisant très attention, il est quasiment impossible d’éviter de se retrouver face à face avec lui au moins une fois. Une diarrhée acide lors de la poussée dentaire, un petit rhume, un traitement antibiotique répétitif, voire une couche trop serrée, tout est prétexte pour que les petites fesses de poupon soient mises à mal.

Le plus important c’est surtout d’en réduire la fréquence et d’éviter de trop gros dégâts.

Petites précautions très utiles

• Changez lui sa couche aussi souvent que possible.

• L’eau et le savon sont vos meilleurs alliés, gardez les laits de toilette et les lingettes pour des utilisations occasionnelles.

• Si vous utilisez un gant, assurez vous de bien le laver avant, c’est un vrai nid à germes.

• Evitez par contre les savons anti bactériens et autres produits antiseptiques qui risquent de perturber l’équilibre de sa peau et de donner l’effet contraire.

• Séchez-le bien en tamponnant sans frotter et laissez-le quelques minutes sans couche, histoire d’aérer un peu tout ça.

• Appliquez une crème préventive anti-érythème

• Choisissez la bonne taille de couche, ni trop grande, ni trop petite, et de bonne qualité qui retient bien l’humidité

• Il semblerait que les bébés allaités au sein soient moins sujets aux érythèmes que les autres. Vous savez ce qu’il vous reste à faire (et non, ce n’est pas un forcing en faveur de l’allaitement maternel).

La fausse bonne idée

Beaucoup pensent qu’appliquer des couches et des couches de talc sur le petit derrière de poupon permet d’absorber les urines et donc le protéger des rougeurs et autres. Et bien détrompez vous, en agissant ainsi, vous ne faites que favoriser leur macération et là, bonjour les dégâts !

Et si jamais ça arrive ?

Si malgré tout le mal s’installe, insistez encore plus sur les mesures d’hygiène. L’éosine aqueuse est très efficace surtout sur les érythèmes légèrement suintant. Il existe aussi certaines crèmes disponibles en pharmacie à base d’oxyde de zinc qui donnent de bons résultats. Si toutefois au bout de deux jours vous n’observez aucune amélioration, emmenez votre bébé chez le médecin, il y a de fortes choses qu’il s’agisse d’une infection bactérienne ou fongique.