Mes Gosses

Bébé exige votre attention

Publié le
Bébé exige votre attention

Les bébés, ça pleure tout le temps. C’est vite dit, et surtout avec une telle légèreté que je m’en arracherai presque les quelques cheveux que j’ai sur la tête. Pourquoi les adultes sont incapables de comprendre que si je ronchonne, c’est que j’ai un message à leur passer ! Et ils se croient malins avec leurs sourires gagas et leurs areuh à tout bout de champ.

Je suis un être humain à part entière et tout comme vous, j’ai le droit d’être bien traité. Ne sommes nous pas à l’ère de la liberté d’expression ? Alors, je vais vous donner une bonne fois pour toute mes revendications, et surtout, prenez notes pour ne rien oublier.

Je ne veux plus :

Etre couvert à outrance

Pas la peine de me faire ressembler à un esquimau partant à la pêche, mon système de régulation thermique fonctionne dès le premier jour de ma naissance. Sans compter que ce n’est pas ça qui m’empêchera de tomber malade. Ceci dit, comme je ne suis pas encore en mesure de gigoter, une petite couverture supplémentaire sera la bienvenue l’hiver venu.

Prendre mon bain trop chaud

Je n’aime pas du tout l’eau trop chaude, la sensation est plus que désagréable, sans compter que je risque de me brûler, ma peau étant encore très fragile. Il suffit de vérifier avec un thermomètre qu’elle est à 37°C, que la salle de bain oscille autour de 22°C et la baignade se transformera en véritable partie de plaisir.

Que l’on me fasse faire du sport intensif

On parle souvent de petits exercices de gymnastique pour faciliter mon transit ou tout simplement pour jouer avec moi. Il faut se contenter de petits mouvements simples des jambes de la position horizontale à la verticale, tout doucement, délicatement, ce ne sont des échauffements pour les jeux olympiques. Faites attention car les dégâts peuvent être très dangereux.

Etre couché dans un grand lit

Etre secoué comme un milk-shake

Je ne ferai pas mon rot plus rapidement ou je ne me calmerai pas pour autant si vous vous mettez à m’agiter dans tous les sens. On croirait que vous n’avez jamais entendu parler du syndrome du bébé secoué. Des petits mouvements circulaires sur le dos, aideront à me soulager après une tétée copieuse et j’adore les berceuses fredonnées dans mon oreille. Je vous pardonne si vous chantez faux.

Etre privé du sein

On n’arrête pas de le répéter partout : le lait maternel, c’est ce qu’il y a de mieux pour ma santé et mon développement. Alors il est hors de question que je me retrouve avec un bout de caoutchouc dans la bouche avec un lait au goût si monotone.

Que l’on change sans cesse mes habitudes

Je suis nouveau venu dans ce monde gigantesque et j’ai besoin de prendre mes repères. Je mémorise des séquences qui se répètent quotidiennement ce qui va me permettre de me sentir en sécurité et d’apprendre à vous faire confiance à vous les adultes.

Que mes parents me communiquent leur stress

Ce n’est pas parce que je suis un bébé que je ne comprends pas ce qui se passe autour de moi. Je ressens parfaitement les ondes négatives et les tensions qui planent autour de moi. Dans le ventre de maman, j’étais déjà en mesure de ressentir son humeur. Alors papa maman, lorsque vous êtes prêts de moi, oubliez le stress de la vie et ses tracas et profitez des moments de bonheurs que l’on peut partager ensemble.