Mes Gosses

Doudou et lui, c’est pour la vie !

Publié le
Doudou et lui, c’est pour la vie !

Rares sont les bébés qui ne passent pas par la case doudou ! C’est vers l’âge de 4/5 mois que votre enfant porte son attention sur celui qui deviendra son doudou : animal en peluche, chiffon, couverture, tee-shirt de maman… tout peut devenir ce compagnon inséparable. Les raisons de son choix demeureront mystérieuses, mais une chose est certaine, son doudou c’est pour la vie !

par Armelle Lelimouzin

Vous lui aviez «collé» une jolie peluche dans les bras mais rien à faire, celle-ci ne trouvera jamais grâce à ses yeux, l’élue au rang de doudou sera tout autre ! Son dévolu, votre bout de chou pourra le jeter sur une peluche, une couverture, un chiffon… bref, n’importe quoi du moment qu’il trouve à ses côtés ce qu’il cherche: la sécurité.

Un moyen de se rassurer…

Il le mâchouille à longueur de journée, le suce, le titille, le câline…
L’apparition du doudou intervient à un moment clé dans la vie d’un enfant : celui où il commence à prendre conscience de lui comme une personne distincte de sa maman et qu’il comprend surtout que celle-ci peut s’absenter. En effet, peu à peu la vie reprend son cours normal vous obligeant notamment à renouer avec vos obligations professionnelles, à ne plus répondre de manière systématique à toutes les demandes de votre bébé. Mais voilà, celui-ci ne l’entend pas de cette oreille.
Heureusement doudou est là !
Il a un effet apaisant, le console, l’aide à supporter sa solitude, lui apprend à être autonome tout en conservant un sentiment de sécurité devant des situations nouvelles.
Voilà pourquoi les psychologues appellent le doudou «objet transitionnel», concept introduit par Donald W. Winnicott, pédiatre et psychanalyste britannique. Selon le pédiatre, le doudou va permettre à votre enfant de rassembler deux mondes : la réalité intérieure, celle qui appartient à votre enfant, et la réalité extérieure pour l’aider à fabriquer un espace intermédiaire entre lui et vous. Ce simple objet, le premier que bébé a choisi et possède, va donc devenir au fil du temps indispensable en cas de chagrin, de grosse fatigue puis se transformera plus tard, en compagnon de jeu, de bêtises et confident. Il a une réelle évolutive car il lui appartient en propre, d’où l’importance de la préserver en ne la lavant pas sans son accord par exemple, sinon sa valeur s’en trouverait altérée. Ainsi, lorsque votre petit choisit et chérit un doudou sale et informe, il va vers son autonomie.

Mais parfois envahissant …

Evidemment indispensable pour tomber dans les bras de Morphée, votre bambin le trimballe partout: en promenade, en vacances, chez le docteur, au supermarché, dans le cartable… au point de vous rendre dingue surtout quand doudou a la fâcheuse idée de jouer à cache-cache au moment de partir !
Bref, des drames en perspective qui ne peuvent être évités même lorsqu’on use de stratagèmes : deuxième doudou, identique cela va sans dire, discussion interminable pour lui expliquer qu’il peut se passer de doudou de temps en temps…
Si on vous avait dit un jour qu’un ours en peluche allait vous mener la vie dure, vous ne l’auriez jamais crû et pourtant! Il faudra bien qu’un jour votre bambin se sépare de l’objet fétiche car un doudou trop présent après un certain âge empêche l’enfant de se livrer à d’autres activités ne l’incitant ni à la communication ni au jeu.
Un enfant qui a du mal à se séparer de son doudou aura tendance à se replier sur lui-même.
Oui, mais tout comme c’est lui qui l’a choisi, c’est votre enfant qui décidera de mettre fin à cette «relation». Quand? Lorsque le besoin ne s’en fera plus sentir. Doudou finira sale et le plus souvent en lambeau dans un coin de la chambre. Parfois votre petit le cachera lui-même sous un meuble ou dans un tiroir, histoire de vous montrer qu’il n’a plus peur et qu’il est devenu un grand ! Du statut de meilleur copain doudou est tombé en désamour au profit d’amis, des vrais cette fois. Mais votre enfant gardera toujours dans son cœur une place pour son copain de toujours.