Mes Gosses

Votre enfant fait encore pipi au lit… le guérir grâce à l’homéopathie

Publié le
Votre enfant fait encore pipi au lit… le guérir grâce à l’homéopathie

L’énurésie est une pathologie caractérisée par des fuites urinaires diurnes ou nocturnes. Mais elle est plus fréquente la nuit surtout si les enfants ont un sommeil profond.

par Walid Salem

En Tunisie, l’énurésie est sous-estimée par certains, bien qu’elle soit très répandue. Socialement, elle est tolérée jusqu’à l’âge de 3 ans, mais sur le plan médical il est tout à fait normal qu’elle accompagne l’enfant jusqu’à 5 ans. Le docteur Houda Arjoun, pédiatre et spécialiste en homéopathie, nous éclaire sur la question.

Pourquoi cette pathologie est elle sous-estimée chez nous ?

Elle est sous-estimé par certains parents qui préfèrent la passer sous silence à un certain âge alors qu’il faudrait consulter un spécialiste et évoquer le problème. Ils se réfèrent à l’hérédité: «Son père faisait ça jusqu’à l’âge de 8 ans » disent-ils, par exemple. C’est vrai que cet aspect est à prendre en compte. De là à négliger une pathologie qui cause des désagréments quotidiens aux parents et qui se soigne!

Que faut-il faire avant tout lorsqu’on décide de soigner son enfant par homéopathie ?

Il faut d’abord chercher une cause organique, c’est-à-dire effectuer des radios (échographie rénale, radio de la colonne vertébrale, etc.). Si tout va bien de ce côté, c’est qu’il s’agit d’une immaturité vésicale liée souvent à des problèmes psychologiques. L’homéopathie permet en fait d’acquérir cette maturité de manière précoce. Mon expérience m’a permis de constater que 90% des cas guérissent grâce à l’homéopathie sur une période située entre 2 et 6 mois de traitement. C’est selon le terrain psychologique. A noter également que contrairement au traitement allopathique, l’homéopathie ne provoque pas d’effets secondaires.

Quel est le mode de traitement homéopathique de cette maladie ?

Il y a des médicaments symptomatiques qui agissent sur l’énurésie accompagnés de médicaments de terrain qui agissent sur la psychologie. Ces deux traitements sont souvent associés parce qu’il est très important de maintenir l’équilibre psychologique. Cela dit, le traitement par homéopathie est personnalisé. Il varie au cas par cas.

Vous avez parlé d’une composante psychologique dans cette pathologie…

Bien entendu si un enfant fait encore pipi au lit, c’est qu’il manque de confiance en lui. Dans certains cas, l’énurésie peut être provoquée par la jalousie lorsqu’un second enfant arrive dans la famille, par exemple. Voilà une manière bien particulière d’attirer l’attention des parents… C’est pour cela que nous prenons soin de poser des questions sur les relations familiales pour voir si le père est autoritaire ou pas, parce que l’énurésie peut également être une réaction à cette autorité. On a vu des cas qui à l’âge de 17 ans (à cause de cette réaction à l’autorité paternelle) continuent à souffrir de cette maladie.

Que conseillez-vous aux parents dont les enfants souffrent d’énurésie ?

Les enfants ont souvent peur le soir. Lorsqu’ils sont énurétiques, c’est une raison de plus de laisser un peu de lumière dans les couloirs. Il faut réduire les boissons après 17 heures mais pas jusqu’à les priver d’eau. Il s’agit surtout de boissons et d’aliments trop sucrés. Les parents doivent s’abstenir eux-mêmes de boire ces boissons devant l’enfant. Il s’agit également d’apprendre à l’enfant à se prendre en charge, lui donne du linge propre et lui demander de se laver et de se changer lui-même. Cette responsabilisation est très importante sur le plan psychologique. Certains parents continuent à mettre des couches à leurs enfants même quand ils sont à l’école primaire. C’est à éviter puisque ça peut provoquer une régression psychologique chez l’enfant. Toute forme de punition est aussi à bannir. La violence physique ou verbale comme punition pour un enfant énurétique ne peut qu’entamer sa confiance en lui-même. Il faut lui expliquer qu’on va l’accompagner jusqu’à la guérison mais pour cela il doit se prendre en charge.