Mes Gosses

Hiboux, choux, genoux, POUX… au secours !

Publié le
Hiboux, choux, genoux, POUX… au secours !

Fidèles au poste, comme toutes les rentrées, ils sont de retour. Toujours là et toujours plus malins car ils mutent pour s’adapter et résister aux différents traitements. Mais pas de panique, il existe des solutions efficaces. Il suffit pour cela d’appliquer quelques règles très simples qui vous permettront de devenir le super héros anti-poux de la maison.

par Nour Hamrouni

Pourquoi ça nous démange ?

Le pou est un minuscule insecte de 1 à 3 trois mm qui se plaît à vivre sur nos têtes et plus particulièrement sur le cuir chevelu pour sucer le sang. Oui, un pou est un vampire qui vit entre un moi et demi et deux mois. Le problème est que les poux ont une vitesse de prolifération assez impressionnante. En effet, maman pou, pond de 4 à 10 œufs par jour, pendant un mois et demi environ. Ses œufs sont appelés des lentes, qui se développent uniquement entre 29° et 36°. Autant dire que c’est le paradis pour les poux dans notre pays. Les lentes sont pondues très près du cuir chevelu et dans des endroits chauds tels que la nuque ou derrière les oreilles. Les lentes sont accrochées aux cheveux le temps de leur éclosion. Celle-ci intervient au bout de sept jours et les nouveaux poux sont directement opérationnels pour la reproduction.

Les poux volent-ils ?

Non, les poux n’ont pas d’ailes, ils ne sautent pas non plus de tête en tête. L’infestation se fait par contact direct avec une autre personne ou via un coussin ou une écharpe où ils peuvent rester sans se nourrir de sang pendant 36 heures, le temps de se « faire une nouvelle tête ». Après quoi, ils meurent de faim ou de déshydratation.

Poux or not poux ?

Pour savoir si un membre de votre famille abrite généreusement une colonie de ces petits amis indélicats, regardez derrière les oreilles et la nuque, coin VIP de ces parasites. Si vous voyez des poux et des lentes, qui contrairement aux pellicules, ne tombent pas seules du cuir chevelu, penchez la tête de l’heureux gagnant au dessus du lavabo ou de la baignoire et passez un peigne fin en partant de la racine jusqu’à la pointe. Les poux tomberont mais pas les lentes. Après des oh !, j’en ai marre !, ce n’est pas possible !, encore !, reprenez vos esprits et passez immédiatement au traitement.

Ils sont là, on fait quoi ?

On court à la pharmacie pour un acheter un produit qui tue d’un seul coup les lentes et les poux. Souvent composés d’une lotion traitante à appliquer sur cheveux secs et d’un shampoing assainissant, ces traitements donnent un résultat optimal tout en préservant le cuir chevelu allant jusqu’à 100% d’efficacité pour certains. Une fois le massacre terminé, il faudra, à l’aide d’un peigne fin, éliminer les poux morts et surtout les lentes qui restent accrochées aux cheveux. Pour que la boucle soit bouclée, on n’oublie pas de passer à la machine, minimum 60°, les écharpes, coussins, linge de lit, doudous etc. ou on met tout dans un grand sac fermé pendant deux jours, le temps que les survivants trépassent.

Astuce de super-héros

Bien que ce soit des suceurs de sang, les colliers en gousses d’ail ne fonctionnent pas. Préférez un répulsif préventif à vaporiser tous les 4 jours sur cheveux secs ainsi que tout ce qui peut être en contact avec les cheveux en cas de période de contamination. Evitez également de partager les brosses, peignes et accessoires pour cheveux.