Mes Gosses

Hyperactivité Détecter et agir tôt !

Publié le
Hyperactivité Détecter et agir tôt !

A la maison comme dans la rue, à huit heures du matin comme à minuit, votre enfant est tout le temps agité, remuant sans cesse comme habité par des pulsions incontrôlées. A l’école, il est l’élève qu’on ne veut surtout pas avoir car il perturbe sans cesse le bon déroulement des cours, soit en chahutant, soit en étant distrait, englouti par son propre monde. Votre enfant souffre peut être d’un trouble de déficit d’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH).

par Rym Benarous

Trois mots peuvent qualifier un enfant TDAH: inattention, hyperactivité et impulsivité.

 
Le quotidien de cet enfant n’est pas du tout facile, tout comme celui de ses parents et de ses enseignants. A cause de son trop plein d’énergie, il (avouons-le) tape sur le système. Il bouge tout le temps, se réveille tôt et  s’endort à des heures très tardives, touche à tout et peut oublier dans la minute l’ordre qu’il vient de recevoir (ranger ses jouets, préparer son cartable, etc…)
En classe, l’enfant TDAH ne peut reste longtemps assis, répond à la question de la maîtresse avant qu’elle ne finisse de la poser, veut sortir le premier de la classe, au risque de bousculer ses camarades, etc. Du coup, l’enfant TDAH est souvent réprimandé, puni voire brusqué. Il se sent incompris.
Chaque jour, il s’isolera encore davantage dans son monde et deviendra plus brutal, plus colérique, plus violent. Dans sa tête, il sait qu’il est différent des autres enfants et pourtant ! En silence, il crie sans cesse : excusez-moi mais je ne peux pas me retenir !

* Où en est la recherche ?

Si le TDAH a été depuis longtemps décelé et médicalement reconnu aux USA et au Canada, il n’en est pas de même en Europe et chez nous. 
Des équipes de chercheurs s’attellent depuis un bon moment à percer les mystères de ce mal. Leurs recherches ont abouti à l’origine chimique de ce trouble. Selon eux, un individu TDAH a une quantité plus importante de dopamine qu’un enfant dit « normal ». Cette découverte pourrait enfin aboutir à un test médical qui déterminerait d’une façon catégorique si telle personne souffre de TDAH ou pas. En attendant, le dépistage du TDAH s’effectue par le biais de questionnaires auxquels répondent l’enfant, ses parents et ses enseignants.

* Une prise en charge globale ?

Une fois le trouble diagnostiqué, une prise en charge globale est nécessaire.
D’abord, l’enfant devra être suivi par un spécialiste qui lui prescrira un médicament censé améliorer sa capacité de concentration ainsi que son sommeil. L’enfant est moins tendu, plus calme et plus disposé à suivre le rythme des autres enfants. Pour les parents qui redouteraient les effets indésirables d’une molécule chimique sur l’organisme de leur enfant, il faut savoir qu´un traitement homéopathique et phytothérapeutique peut dans certains cas contribuer à atténuer les symptômes du TDAH.
Le désordre (émotionnel, affectif, organisationnel) étant énorme dans la vie d’un enfant à TDAH, le coach joue auprès de lui un rôle capital. Son rôle consiste à aider l’enfant à réorganiser sa vie, à gérer ses priorités, à ne plus travailler dans l’urgence. Mais le principal défi du coach sera de redonner à l’enfant confiance en lui, ce qui n’est pas du tout évident, et nécessite de nombreuses séances.
Pour un résultat optimum, les parents doivent également s’impliquer, faire des efforts et pourquoi pas se former à leur tour.
Le saviez-vous ?
– Les statistiques américaines montrent que 5 à 8% des enfants présenteraient un TDAH.

– Un trouble héréditaire : environ 80% des enfants TDAH ont un parent TDAH.

– Le TDAH est plus difficilement décelable chez les filles que chez les garçons car elles sont de nature plus calme et moins impulsive.

A surveiller.
– Les enfants à TDAH ont généralement une intelligence hors normes et donc un QI nettement supérieur aux enfants ordinaires.

*Les dangers du futur

Nombreux sont les dangers qui guettent un enfant TDAH dont l’échec scolaire, l’isolement ainsi qu’un tempérament colérique, asocial, une attirance incontrôlable pour les jeux violents et les produits addictifs (alcool, drogue, etc.) Ce qu’il faut aussi retenir, c’est que plus de 50% des enfants TDAH le resteront à l´âge adulte et mèneront de ce fait une vie chaotique.
Si un adulte TDAH est moins hyperactif que dans son enfance, il n’en reste pas moins impulsif, colérique, anxieux, mal organisé, peu stable avec des sautes d’humeur fréquentes et une faible estime de soi, etc. C’est dire l’importance d’un diagnostic à temps du TDAH et d’une bonne prise en charge globale.

Ces signes qui ne trompent pas

Ce n’est qu’à partir de 7 ans qu’on peut réellement commencer à parler de TDAH. Toutefois, un enfant TDAH présentera des signes et des comportements difficiles dès l’âge de deux ans. Les parents doivent s’alarmer si l’enfant présente certains ou tous les signes cités ci-dessous, et ce à trois niveaux : à la maison, à l’école et en société.

* Inattention

➤ Des erreurs d’inattention dans les devoirs scolaires, les travaux ou les autres activités.
➤ Une difficulté à commencer et à terminer toute tâche qui lui est attribuée ainsi qu’une tendance à éviter les activités qui nécessitent un effort mental soutenu.
➤ Une impression que l’enfant n’écoute pas lorsqu’on s’adresse à lui.
➤ Une difficulté à retenir les consignes et à les appliquer, bien qu’elles soient comprises.
➤ Une tendance à être très facilement distrait, à faire des oublis dans la vie quotidienne à perdre fréquemment des objets personnels (jouets, crayons, livres, etc.)

* Hyperactivité

➤ Une tendance à remuer souvent les mains ou les pieds, à se tortiller sur sa chaise.
➤ Une difficulté à rester assis en classe ou ailleurs.
➤ Une tendance à courir et à grimper partout.
➤ Une tendance à parler beaucoup.
➤ Des difficultés à apprécier et à s’intéresser à des jeux ou à des activités calmes.

* Impulsivité

➤ Une tendance à interrompre les autres
➤ Une tendance à imposer sa présence et à faire irruption dans les conversations ou les jeux.
➤ Une difficulté à attendre son tour.
➤ Un caractère imprévisible et changeant.
➤ Des sautes d’humeur fréquentes.