Mes Gosses

L’homéopathie en hiver solution douceur pour les enfants

Publié le
L’homéopathie en hiver solution douceur pour les enfants

Les bobos de l’hiver sont nombreux chez les enfants, rhumes, irritations de la gorge et allergies sont le pain quotidien des bambins qui se transmettent allègrement virus et microbes dans les crèches et écoles. De nombreux parents s’inquiètent de la dose d’antibiotiques ou corticoïdes administrées à leurs enfants et décident de se tourner vers l’homéopathie, des remèdes plus doux, réputés sans effets secondaires. En quoi exactement consiste l’homéopathie et est-ce que le traitement est vraiment efficace ? Livret Santé a posé la question au Dr Houda Arjoun.

par Sonia Bahi

La différence de la médication dite classique qui cible les symptômes, le traitement homéopathique prend en considération l’individu dans sa totalité, y compris son tempérament et les circonstances dans lesquelles est apparue la maladie.

Le médecin homéopathe pose beaucoup de questions à l’enfant malade ainsi qu’à ses parents, qui peuvent sembler totalement hors de propos comme le fait de vouloir savoir comment l’enfant réagit au stress par exemple et s’il se sent souvent fatigué, s’il est sociable ou pas, ce qu’il aime et ce qu’il déteste.

A la différence de la médecine classique, même si deux enfants souffrent de la même maladie, le traitement ne sera pas le même parce que leur constitution est différente ou parce que les symptômes diffèrent. On peut prendre l’exemple d’une petite fille qui attrapait des verrues à la piscine, même soignées, elles n’arrêtaient pas de réapparaître. L’homéopathie en est venue à bout en quelques semaines parce que le médecin a réussi à déceler le stress que l’enfant ressentait à la perspective des compétitions et que cela a été pris en considération pour le traitement.

En Tunisie, on consulte les praticiens homéopathes plus fréquemment pour les grippes, angines, otites et la varicelle dans le cas des affections aiguës et pour les affections chroniques, on se tourne vers l’homéopathie pour les allergies, l’eczéma et l’asthme.

La méthode homéopathique

L’homéopathie part du principe que le corps a en lui la capacité d’enclencher le processus de guérison. Il s’agit juste de donner le stimulus adéquat pour lancer ce processus naturel chez tous les organismes vivants.

Plusieurs médecins homéopathes s’accordent à dire que l’on obtient de meilleurs résultats avec l’homéopathie quand il s’agit d’enfants, du fait certainement qu’ils ont naturellement plus de vitalité mais aussi surtout parce que leurs organismes ne sont pas aussi encrassés que ceux des adultes avec les antibiotiques et autre médicaments. Plus l’enfant est jeune, plus les résultats sont rapides.

Certains parents préfèrent utiliser l’homéopathie de manière préventive pour booster les défenses immunitaires de leurs enfants ou pour soigner des petits bobos comme les rhumes ou les cauchemars mais pour quelque chose de plus embêtant comme l’angine par exemple, et surtout en cas de fièvre, la plupart des patients se dirigent vers la médecine classique. Pourtant grâce à l’homéopathie la fièvre disparaît parce que le traitement ne se contente pas de cibler la fièvre mais sa cause. D’ailleurs, il arrive souvent que suite à un traitement homéopathique on guérisse également d’autres affections puisque le médecin homéopathe traite le patient dans sa globalité et pas uniquement la maladie.

L’argument majeur en faveur en l’homéopathie est que même si le traitement n’est pas adapté, il ne peut faire aucun mal. Au pire, il sera inefficace.
Il est à noter que le médecin homéopathe peut recourir aux antibiotiques si cela s’avère nécessaire.