Mes Gosses

Maman, j’ai une dent… pour toi

Publié le
Maman, j’ai une dent… pour toi

Sourire à pleines dents. Belle expression pour décrire un beau et grand sourire. Mais pour un bébé, qu’est ce qu’on dit ? Sourire à pleines gencives ! C’est que, quand bébé veut exprimer son bonheur, ses lèvres s’étirent et laissent place à deux rangées toutes roses. Mais voilà qu’un beau jour, nous voyons pointer une petite tâche blanche. Oui ou non ; c’est elle ou pas ? La première dent est enfin là. Vite un appareil photo et immortalisez ce moment, car pour y arriver, cela n’a pas été de tout repos.

par Hajer Missaoui

La première dent apparue

Il n’y a pas d’âge précis pour l’apparition de la première dent. Cela ne dépend en rien du développement du bébé. Même si généralement, c’est vers six mois qu’elle pointe le bout de son nez. La fourchette est très large et va de trois mois à un an. Pour un extrême comme pour l’autre, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Et c’est la petite incisive de la mâchoire inférieure qui ouvre le bal de deux ans et demi de poussée dentaire.

Célébrons la petite dent

Une première dent cela se fête. A chacun sa tradition, mais chez nous c’est le ‘Karkouch’. Initialement, il s’agissait d’une préparation à base de blé cuite dans de l’eau, qu’o n arrosait d’eau de fleur d’oranger et qu’on sucrait par la suite. Elle était ensuite servie dans un bol qui était placé au dessus de la tête du bébé et que, les enfants réunis à l’occasion, venaient s’y servir. Cela était supposé rendre la poussée dentaire plus facile et plus rapide et donner à l’heureux propriétaire une dentition parfaite. Depuis, les usages ont changé et cette préparation a été échangée contre des fruits secs et des friandises en tout genre, que l’on met dans un chapeau à revers. En tout cas, si on promet à bébé de belles dents, celles des consommateurs elles, risquent de prendre un sacré coup.

Petite dent se fait annoncer

La percée d’une dent n’est pas une chose facile. Elle va devoir trouver son chemin et traverser la gencive, chose assez douloureuse. C’est pour cela que, bien avant qu’elle ne soit visible, vous constaterez de petits désagréments chez bébé. Ainsi, vous saurez que bout de chou fait ses dents, si :

– Il présente une fièvre modérée (à moins de 38°C) .

– Il salive et bave beaucoup.

– Il cherche à mordiller tout ce qui lui passe sous les mains et se frotte les gencives avec les poings.

– Il vous semble parfois manquer d’appétit.

– Il a les gencives rouges et boursouflées et lorsque vous y passez votre doigt (propre bien sûr), elles vous semblent. plus dures à l’endroit où la dent va percer.

– Ses joues deviennent rouges.

– Il peut parfois devenir irritable.

– Il a tendance à être plus agité que d’habitude.

– Ses excrétions sont un peu molles voire diarrhéiques.

– Ses petites fesses sont un peu irritées et rouges.

– Par contre, si votre enfant présente des vomissements, une forte diarrhée ou une fièvre importante, il ne faut pas les attribuer à la poussée dentaire ; ce sont plutôt les symptômes d’une maladie et là, une visite chez le pédiatre s’impose.

Comment l’aider à passer le cap ?

Tous ces signes peuvent nous sembler minimes à nous adultes, mais pour un enfant en bas âge, ils sont vraiment désagréables et gênants. Nous ne pouvons malheureusement pas faire grand-chose pour accélérer la poussée, mais nous pouvons déjà la rendre moins éprouvante.

Il y a bien sûr l’anneau de dentition. Sa mastication réduit considérablement les démangeaisons. Il existe des modèles à réfrigérer, le froid jouant en plus un rôle d’anesthésique local. Vaillant compagnon de bébé pendant cette épreuve, veillez à le nettoyer très fréquemment, car il peut être source d’infections.

Vous pouvez aussi lui donner un biscuit à mâchouiller s’il en a l’âge, mais jamais en dehors de votre présence.

Il y a aussi des baumes, spéciaux premières dents, qu’on applique en massant doucement les gencives et qui vont calmer les démangeaisons et les douleurs.

Nous pouvons faire baisser la fièvre avec du paracétamol, mais faites attention, si elle résiste, consultez le pédiatre.

Petite astuce aussi, lorsque vous mettez bébé au lit, mettez-lui la tête légèrement surélevée par rapport au reste du corps, cela aura pour effet de réduire la pression sanguine et la douleur sera amoindrie.

Dents précoces, destins glorieux ?

Il arrive, même si cela reste rare, que des nouveau-nés naissent avec une ou deux petites dents. Cela a été le cas de Louis XIV, qui a fait fuir plus d’une nourrice, Napoléon et, semblerait-il, même César. Que des hommes aux parcours parsemés de gloire ! De quoi faire rêver les parents, non ?