Mes Gosses

Masser bébé, un moment de plaisir partagé

Publié le
Masser bébé, un moment de plaisir partagé

Vous adorez les séances de massage au spa ? Eh bien, votre bébé aussi. Bien sûr, on est loin des palper rouler et autres techniques qui vous relaxent, mais sachez que lui aussi en a besoin, et peut-être même plus que vous !

par Hajer Missaoui

Ce que le massage apporte à bébé

Les bienfaits du massage régulier de votre bout de chou peuvent vous sembler anodins. Pourtant, si certains vous semblent évidents, beaucoup vous restent totalement inconnus, voire inimaginables.

Le massage apporte non seulement des avantages émotionnels et psychologiques, mais aussi physiques.
Il renforce le lien qui vous unit à votre enfant et crée une complicité entre vous. Il vous permet aussi d’établir un moyen de communication qui le rassure et lui offre une sensation de stabilité.

Le massage détend bébé et le rend moins agité car il calme le système nerveux, ce qui facilite son sommeil et en améliore la qualité. Grâce à ce moment de détente, bébé dormira plus profondément et plus longtemps. Il améliore le fonctionnement du système digestif, facilite le transit intestinal et aide à évacuer les gaz qui peuvent être très gênants pour bébé.
Il stimule les systèmes circulatoire et lymphatique, réduit la tension musculaire et favorise le développement de la flexibilité et de la coorcoordination. Le massage aide même le développement neurologique du système nerveux de l’enfant et renforce son fonctionnement.

Ce que le massage apporte aux parents

Vous aussi allez profiter pleinement de ce moment.
Le massage a l’avantage d’être l’une des activités dont la maman n’a pas le monopole. Le papa peut aussi y être initié, ce qui renforcera les attaches filiales entre le père et son enfant. Il devient un des moments clés de la journée qui oblige les parents à retrouver leur calme et à se détendre, sinon ils risquent de communiquer leur stress à l’enfant.

Pendant le massage, la maman (ou le papa) enveloppe le bébé de son amour et de sa protection tout en lui apportant un bien-être global. Cela lui permet d’avoir plus confiance en elle-même (ou en lui-même), surtout lorsqu’il s’agit du premier enfant et que les parents ne savent pas s’ils vont être à la hauteur ou pas.

Ce contact physique rapproché vous fait découvrir votre enfant sous un autre angle. Vous communiquez avec lui avec le toucher et vous découvrez ce qu’il aime, ce qui lui fait du bien ou ce qui, au contraire, le dérange. N’ayant pas encore l’usage de la parole, vous lui offrez la possibilité de s’exprimer indirectement.

L’humeur d’un bébé affecte énormément les parents. Lorsqu’il est grognon, les parents angoissent et deviennent nerveux car ils ne savent pas ce qui ne tourne pas rond. Alors que si leur chérubin est en extase, eux-mêmes le seront.

Un rituel de préparation à ne pas négliger

Avec tout le bien qu’apportent les séances de massage, il faut bien se préparer et ne rien laisser au hasard pour créer un environnement harmonieux et les optimiser.

– La pièce où vous allez masser votre bébé doit être à 25°C environ, sans courant d’air car il sera dévêtu.

– Vous pouvez faire ça assise, bébé allongé sur vos jambes ou debout sur la table à langer. Dans les deux cas, l’essentiel est que vous soyez tous les deux confortablement installés.
– Lavez-vous les mains systématiquement avant de commencer.

-Veillez à ce que vos ongles soient coupés pour éviter de griffer ou de blesser la peau si tendre et si fragile de bébé.

– Préparez tout ce dont vous avez besoin et vérifiez que vous n’avez rien oublié sur le feu, car une fois que vous aurez commencé le massage, vous ne devez plus vous arrêter.

– Mettez un peu de musique douce qui détendra l’ambiance. A la longue, bébé s’y habituera, et dès que vous la mettrez en marche, guettez sa réaction, vous verrez qu’il a compris que c’est l’heure du massage.

– Placez l’enfant sur une surface en coton, douce et propre.

– Faites le vide dans votre tête, calmez votre respiration et donnez-lui un rythme régulier, souriez à votre bébé et lancez-vous !

Une séance aux règles bien établies

Il n’y a pas d’âge spécifique pour démarrer les séances de massage, même si certains spécialistes préfèrent attendre le deuxième mois de vie. Il n’y a pas non plus d’heure préférentielle pour le massage, mais il faut quand même respecter certains critères. Préférez les moments où le bébé est calme. Evitez de vous y prendre juste après la tétée ou à un moment où il est somnolent. Essayez quand même de rester fixe sur le moment de la journée car les bouts de chou aiment la routine, ça les rassure.

Commencez par des séances de dix minutes puis passez progressivement à vingt puis trente minutes.
Les journées paraissent bien longues au bébé et il ressent une tension au niveau des muscles et plus particulièrement au niveau des points d’appui. Pratiquez donc ces séances quotidiennement autant que possible, sinon au moins un jour sur deux. Utilisez des huiles d’origine végétale pour masser votre enfant de la tête aux pieds plutôt que des laits qui risquent, surtout au niveau des zones d’extension, de provoquer des macérations et donc des érythèmes. ■