Mes Gosses

Je m’entête pour que tu têtes !

Publié le
Je m’entête pour que tu têtes !

Toutes les études effectuées sur le sujet ont démontré l’importance du lait maternel pendant les six premiers mois de la vie de bébé. En plus d’une haute valeur nutritive, le lait maternel renferme anticorps et immunisants qui protégeront le bébé contre infections et maladies et ce, même après l’arrêt de l’allaitement.

par Rim Bahi

Ceci dit, allaiter au sein n’est pas toujours aussi simple que cela en a l’air. Les choses ont parfois du mal à se mettre en place. Comme pour toute nouvelle expérience, l’apprentissage se fait petit à petit.

Avec nos conseils, l’allaitement devrait très bien se passer !

1-Cajolez votre bébé,

Le contact peau à peau entre maman et bébé, déclenche la lactation chez la maman et le réflexe de téter chez le bébé. La première chose que va faire bébé, c’est rechercher le sein, ce qui va automatiquement faire monter le lait. Il est préférable d’éviter la tétine avant la mise en route de l’allaitement car la technique de succion de la tétine est différente de la succion au sein et peut décourager bébé.

2-Vous pouvez stimuler bébé en plaçant quelques gouttes de lait sur votre mamelon.

Plus souvent vous allaiterez bébé, plus vous augmenterez la production de lait.

3-Installez-vous confortablement avec des oreillers

En cas de besoin, pour être bien à l’aise, et portez votre bébé à votre sein plutôt que votre sein à votre bébé, ce sera moins fatigant.

4-Si bébé prend son temps pour entamer la tétée,

effleurez légèrement ses lèvres avec le mamelon afin de lui faire ouvrir la bouche.

5-Quand vous avez l’impression que bébé tète moins énergiquement,

faites une pause pour lui faire faire son rot et offrez-lui ensuite l’autre sein.

6-Les premières tétées peuvent être douloureuses pour les mamelons.

Pendant les premiers jours, après la tétée, laissez quelques gouttes de votre lait sur les mamelons, il possède en effet des propriétés à la fois lubrifiantes et anti-infectieuses. Et laissez vos seins à l’air libre.

Et si vous donnez le biberon

1-Comme pour l’allaitement au sein, bébé doit être confortablement installé,

sa tête reposant contre votre bras. Il est préférable qu’elle soit un peu relevée pour faciliter la digestion.

2-Pour savoir si le biberon est à la bonne inclinaison,

il suffit de s’assurer qu’il y a des petites bulles dans le lait. La tétine doit toujours être pleine pour éviter coliques et régurgitations car bébé aura avalé de l’air.

3-chaque bébé va prendre un lait adapté à sa situation

(normal, épaissi, hypoallergénique, débarrassé ou non de lactose ou de protéines, suivant les prescriptions de votre pédiatre).

4-Avant de donner le biberon, vérifiez toujours sa température.

Le lait ne doit jamais être brûlant. En mettant quelques gouttes de lait sur votre poignet, vous pourrez vous assurer que le lait ne dépasse pas 37°.

5-Ne forcez pas bébé à finir un biberon

S’il n’a plus faim et ne gardez pas le reste de lait pour une prochaine tétée. En revanche, s’il pleure systématiquement à la fin de chaque biberon, c’est qu’il n’en a pas assez. Il faut alors augmenter les doses. Prenez conseil auprès de votre pédiatre.