Mes Gosses

Mon bébé, son biberon… et moi

Publié le
Mon bébé, son biberon… et moi

Que vous ayez décidé d’allaiter au sein ou d’avoir recours au lait maternisé, le biberon est l’un de vos précieux compagnons de route tout au long de votre maternité. Des formes, des couleurs, des matières, il y en a vraiment pour tous les goûts et pour tous les besoins. Mais si vous croyez que choisir ou préparer un biberon est une histoire anodine qui ne mérite pas qu’on s’étale dessus, lisez ceci et vous comprendrez que vous avez tort de prendre les choses à la légère.

par Hajer Missaoui

Comment choisir son biberon ?

Les pharmacies et les magasins spécialisés regorgent de biberons en tout genre et on a vraiment l’embarras du choix. Il y a quand même quelques critères qu’il est bon de prendre en considération aussi bien pour le biberon que pour la tétine.

Plastique ou verre ?

Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Le biberon en verre, facile à stériliser et plus résistant à l’effet de la chaleur, est plus approprié pour les nourrissons, surtout qu’avec la controverse provoquée par la découverte de bisphénol A dans les matières plastiques, on va avoir tendance à le préférer. Seulement, lorsque bébé grandit un peu et qu’il commence à vouloir attraper son biberon tout seul, quelque chose de léger et surtout d’incassable s’avère plus pratique.

Donc, concrètement, utilisez autant que possible des biberons en verre et laissez ceux en plastique pour les cas extrêmes, comme lors des sorties, tout en vérifiant régulièrement s’ils ne se sont pas fissurés ou déformés, signes qu’il faudra les changer.

Quelle forme ?

Toutes les formes proposées sont plus attirantes les unes que les autres. Il y a entre autres le modèle ergonomique, facile à tenir dans les petites mains du nourrisson, le modèle coudé qui lui évite d’avaler de l’air en même temps que son lait et les formes plus classiques.

Le critère le plus important que vous devez prendre en considération est la facilité de nettoyage.

En effet, certaines formes rendront les recoins difficilement accessibles au goupillon et les résidus de lait favorisent le développement de germes nocifs à la santé du bébé. Il faudra aussi s’assurer que le modèle sur lequel vous allez jeter votre dévolu est compatible avec le stérilisateur et le chauffe-biberon.

Quelle taille ?

Cela dépendra tout simplement de l’âge du bébé et de sa ration à chaque tétée. Cela ne sert strictement à rien de prendre des biberons à contenance plus importante avant l’heure. Les modèles de 90 à 150 ml conviendront pour le premier mois. Pour le deuxième mois, un volume de 150 à 180 ml est nécessaire et à partir des troisième et quatrième mois, le biberon devra être en mesure de contenir jusqu’à 240 ml.
Et quelle que soit la taille que vous choisirez, n’oubliez pas qu’il vous faut un micro biberon de 50 ml pour les tout premiers jours.

Et la tétine ?

La première est fournie avec le biberon, mais sa forme ou sa matière n’est pas spécialement ce que vous recherchez. Vous pourrez la changer mais essayez de trouver un modèle qui vous convienne dans la même marque que le biberon pour avoir la garantie qu’elle lui soit bien adaptée.Vous trouverez deux matières de fabrication : le caoutchouc, qui aura tendance à se ramollir au fil des traitements à chaud mais qui confère à la tétine une souplesse qui convient aux bébés qui ont des difficultés à téter, et le silicone, inodore et sans aucun goût, qui se durcira et finira par se fendiller. Que vous preniez l’un ou l’autre, vérifiez régulièrement leur état et changez la tétine dès qu’elle commence à s’user.
Comment savoir si une tétine est usée ? Celle en caoutchouc devient marron foncé, collante et elle se craquelle. Celle en silicone présente, quant à elle, des marques de dents et des rayures importantes. Faites attention, car elle risque de se déchirer en petits morceaux si votre bébé la mordille trop.

Ensuite, vous pourrez choisir la forme de la tétine. Il y a par exemple celles qui ont un bout rond, dit ‘cerise’, et celles à bout physiologique qui se rapproche de la forme du mamelon maternel. Sur ce point, ne vous faites pas trop d’illusion, c’est le bout de chou qui décidera celle qui lui conviendra le mieux. Ne vous étonnez donc pas si vous vous retrouvez à en acheter plusieurs avant de trouver la bonne.

Ce que vous pourrez maîtriser, par contre, c’est le débit de la tétine que vous choisirez en fonction de l’âge de votre enfant. Un débit trop rapide lui fera avaler de l’air en même temps que son lait, ce qui lui donnera des gaz.
Les tétines dites de premier âge conviendront aux bébés de 0 à 6 mois et celles de deuxième âge à ceux de 6 à 24 mois.

Comment l’entretenir ?

Une bonne hygiène du biberon et de sa tétine est indispensable pour la bonne santé du nourrisson car le lait est un milieu favorable au développement des microorganismes. Jusqu’à récemment, il était de mise de stériliser systématiquement les biberons avant de les remplir. De nouvelles études ont démontré que s’ils sont préparés pour une utilisation immédiate, cela est inutile et un simple rinçage à l’eau claire suffit. Par contre, si le lait (maternel ou maternisé) est destiné à y rester un certain temps, la stérilisation devra être réalisée juste avant le remplissage.

Dans tous les cas, le biberon devra avoir une propreté irréprochable.
Pour ce faire, commencez par rincer abondamment le flacon, la tétine, la bague et le capuchon à l’eau froide.
Par la suite, immergez-les dans un bac d’eau tiède contenant du liquide vaisselle pendant quelques minutes.

Nettoyez soigneusement chaque partie à l’aide d’un goupillon et retournez la tétine comme un doigt de gant. N’oubliez pas de vérifier que le pas de vis de la bague ne contient plus aucun résidu. Finalisez par le rinçage copieux de chaque élément et mettez le tout à sécher sur du papier absorbant. Evitez de poser tout ce matériel sur des serviettes en tissu ou de les sécher car vous risquez de déposer sur les parois des particules et des fibres qui peuvent être source de contamination.

Comment le préparer ?

Le biberon doit être préparé avec une grande hygiène, que ce soit pour le lait en poudre ou le lait maternel.

Si vous allaitez habituellement au sein et que vous devez sortir ou reprendre le travail par exemple, vous pouvez laisser à votre bébé des biberons pour chacune de ses tétées habituelles.

Utilisez un tire-lait propre et versez le lait dans des biberons stérilisés que vous mettrez au réfrigérateur à une température n’excédant pas les 4°C. Si vous lui donnez du lait maternisé, le biberon doit être préparé instantanément à chaque repas. Le lait en poudre est fourni avec une cuillère mesure. Généralement, une cuillère mesure doit être ajoutée à 30 ml d’eau.

Commencez par mettre la quantité d’eau nécessaire dans le biberon, réchauffez un peu pour faciliter le mélange, et ajoutez le lait en poudre.

La cuillère mesure doit être rase, mettre plus de poudre ne veut pas dire donner plus de nutriments au bébé, au contraire, l’excédent ne se dissout pas et peut provoquer des troubles gastriques. Pour le dissoudre, faites rouler rapidement le biberon entre vos paumes, cela évitera que des grumeaux se forment et que de la poudre vienne se coller à la tétine. N’oubliez pas de vérifier la température de la préparation en versant une goutte de lait sur l’intérieur de votre poignet avant de donner son biberon au petit goinfre.

Cinq conseils à respecter

– Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle eau pour reconstituer du lait en poudre : il faut qu’elle soit faiblement minéralisée. Vérifiez sur les étiquettes des bouteilles d’eau minérale ou de source laquelle convient aux nourrissons. Vous pouvez utiliser de l’eau du robinet bouillie pendant dix minutes et refroidie pour vous dépanner.

– On ne réchauffe par le lait de bébé comme on réchauffe son café le matin, cela le dénature.
Utilisez un chauffe-biberon ou un bain-marie. Le micro-onde est totalement déconseillé, vous risquez de vous méprendre car bien souvent le biberon reste froid alors que lait est brûlant.

– On peut conserver du lait maternel au réfrigérateur pendant 24 heures : il faut vérifier régulièrement sa température (qui ne doit pas dépasser les 4°C), le nettoyer régulièrement et ne pas mettre les biberons au niveau de la porte mais plutôt dans un coin, bien au fond.

– Une fois sorti du réfrigérateur, le biberon devra être consommé dans l’heure qui suit et dans les trente minutes s’il a été réchauffé ou si la température ambiante est très élevée.

– S’il reste un peu de lait dans le biberon à la fin de la tétée, jetez-le et n’envisagez surtout pas de le laisser pour la tétée suivante, ni à température ambiante, ni au réfrigérateur.