Mes Gosses

Je saigne du nez : Comment faire pour l’arrêter ?

Publié le
Je saigne du nez : Comment faire pour l’arrêter ?

Votre enfant saigne régulièrement du nez ? Certes impressionnant mais rien d’alarmant car l’épistaxis touche bon nombre de jeunes et moins jeunes enfants mais aussi des adultes. Voyons ensembles les causes des saignements de nez, les gestes préconisés pour stopper l’écoulement de sang et les solutions médicales, en écoutant le Dr. Riadh Marrakchi, Oto-rhino-laryngologiste, spécialiste du nez, des oreilles et de la voix (ORL).

par Imen Ben Abdelkader

Quelques conseils pour éviter le saignement de nez

• Humidifiez la maison en utilisant un humidificateur au besoin, en aérant souvent et en n’utilisant pas trop de chauffage inutilement.
• Attention aux petits doigts dans le nez! Aussi, vérifiez que votre enfant ne se mouche pas trop vigoureusement.
• Si votre enfant a les parois nasales très sèches ou irritées, appliquez un peu de gelée de pétrole (vaseline).
• Si votre enfant est congestionné, utilisez une préparation d’eau saline juste avant de le moucher. Pour préparer une solution maison, faites dissoudre ¼ de cuillère à thé de sel dans une tasse d’eau.
• Éternuer la bouche ouverte réduirait les risques de saignements.
• Coupez soigneusement les ongles des enfants…

L’hémorragie nasale ou épistaxis est très fréquente chez les enfants, mais aussi chez les jeunes et les adultes. Elle ne doit pas être préoccupante dans la mesure où ne suit pas un choc à la tête. C’est le saignement du nez suite à la rupture de vaisseaux sanguins présents dans les narines.

Le saignement de nez peut survenir spontanément sans une raison précise ou être provoqué par différents facteurs, plus ou moins banaux.

D’où vient l’épistaxis ?

Bien que l’hémorragie nasale puisse survenir sans raison précise, les principales causes sont les suivantes :

• Un petit choc au nez, par exemple un ballon reçu sur le nez, un coup de coude…
• Lorsque l’enfant en bas âge se gratte le nez
• Lorsque l’enfant se mouche le nez très fort
• Une fracture du nez
• Une faiblesse au niveau des veines variqueuses
• Une altitude élevée ou autre changement de pression atmosphérique (plongée…)
• Un corps étranger dans le nez
• Une trop longue exposition au soleil ce qui assèche les parois internes du nez ou encore de fortes chaleurs
• Une infection telle que la sinusite…

A l’aide !

Il convient en premier lieu de faire asseoir l’enfant avec le dos droit et la tête légèrement penchée en avant, et ce, pour éviter que le sang ne s’écoule dans la gorge. Il faut pincer ensuite la narine entre vos doigts afin de créer un point de compression pendant une petite dizaine de minutes, toujours la tête penchée en avant. Si l’enfant est en âge de le faire, Il faut l’installer accoudé sur une table et positionnez son doigt sur sa narine de manière à comprimer les vaisseaux.

Des mèches spécifiques vendues en pharmacie peuvent également être utilisées pour arrêter l’hémorragie. Il s’agit de mèches constituées de fibres qui favorisent l’arrêt du saignement. A défaut, des petites mèches de coton peuvent être utilisées. La mèche devra être conservée pendant une trentaine de minutes avant d’être retirée en douceur.
Si les saignements de nez sont fréquents chez votre enfant, il peut être utile d’humidifier davantage l’environnement dans lequel il vit, notamment la chambre à coucher.

Lors d’une consultation chez un médecin ORL, une cautérisation de la narine en question pourra être conseillée. En cas de saignement répété et persistant chez l’enfant, ou encore si le saignement survient suite à un choc violent sur la tête, suite à une chute, ou s’il s’accompagne de vomissement, de fièvre, il est nécessaire de consulter un médecin.

Et la nuit, c’est grave ?

La nuit, il se peut que l’air soit trop sec dans votre maison ce qui favorise les saignements. L’air pas assez humidifié finit par créer des chatouilles dans le nez que les enfants combattent en se frottant ou en se grattant. C’est alors que la « catastrophe » survient et que vous retrouvez au petit matin un lit et un oreiller tachés de sang. Très souvent, on croit que le saignement a été super abondant, mais rassurez-vous : en tombant sur les draps, le sang s’étend et donne l’impression d’être en grande quantité. Rassurez votre enfant. Nettoyez son nez en douceur et surtout humidifiez bien sa chambre durant les prochains jours. Car les petites cicatrices sont fragiles et pourraient à nouveau déclencher un saignement si votre enfant se gratte encore la nuit suivante.

Quand consulter un ORL?

On consulte le médecin si le saignement persiste au-delà de 15 minutes sans arrêter. Il est causé par une blessure (coup, chute, etc.) ou chronique (l’enfant saigne du nez souvent).