Mes Gosses

Lui trouver chaussure à son pied…en 8 questions

Publié le
Lui trouver chaussure à son pied…en 8 questions

Ça y est c’est parti. Petit commence à s’agripper à tout ce qu’il rencontre pour se mettre debout. Il agite de manière incoordonnée ses petites gambettes dans une danse frénétique qui vous attendri. C’est le début de la grande initiation à la marche. Et pour accompagner ses premiers pas, on va chausser ses petits pieds. Mais faites attention, car de votre choix dépendront tellement de choses, que celui-ci devra être fait avec beaucoup de précautions. Petit tour d’horizon sur ce qu’il est bon de savoir.

par Hajer Missaoui

❖ Quand lui acheter ses premières chaussures?

On a beau être impatient et craquer devant tous ces modèles plus jolis les uns que les autres, il faudra être patients. Car tant que bébé ne s’est pas décidé à marcher tout seul et qu’il ne tient pas sur ses jambes environ la moitié de la journée, il est déconseillé de lui comprimer les pieds dans des chaussures rigides.
Au contraire, pour leur assurer un bon développement et éviter les malformations, laissez les nus ou en chaussettes le plus longtemps possible, qui devront être de préférence antidérapantes. Pour les sorties, vous pourrez facilement lui trouver de beaux chaussons assortis à sa tenue.

❖ Quelle pointure ?

Les pieds de bébé grandissent très vite. Entre neuf et vingt quatre mois, la croissance sera d’environ trois centimètres par mois, puis d’un centimètre tous les ans et ce, jusqu’à ses cinq ans. Donc sa pointure changera environ tous les quatre mois.

C’est aux parents de la contrôler régulièrement car la couche adipeuse qui entoure ses minuscules petons les rend indolores. Votre bambin ne sera donc pas en mesure de se plaindre s’ils sont pressés par les chaussures.

En règle générale, la pointure idéale devra correspondre à la mesure de son pied à laquelle on rajoute un à un centimètre et demi pour assurer son confort.

❖ Comment la mesurer ?

Les pros auront un appareil spécial : le pédimètre. La mesure doit se faire avec le pied de bébé bien posé à plat sur le sol, en vérifiant que ses orteils sont bien déployés, car étant plus mou que celui de l’adulte, il peut prendre dans cette position jusqu’à un centimètre.Sinon, si vous ne pouvez pas emmener bout de chou avec vous, vous pouvez tracer le contour de son pied sur une feuille en papier (toujours en position debout), et la découper pour l’emmenez avec vous.

❖ Quelle matière choisir ?

Indiscutablement le cuir, à l’intérieur comme à l’extérieur car il permet une meilleure respiration des pieds et limite la transpiration, épargnant ainsi à l’enfant les désagréments d’une mycose.

Le col arrière doit être de préférence matelassé avec un rembourrage qui permettra un meilleur maintien de la cheville et éviter les frottements douloureux.

❖ Lacets ou scratch ?

Beaucoup de parents préfèrent les scratch car ils sont plus faciles à manier. Ils sont pourtant à bannir pendant les premières années car les lacets vont assurer un meilleur maintien et vont mieux s’adapter à la forme du cou-de-pied. Mais ils devront cependant être assez hauts pour éviter de le comprimer.

❖ Voûte plantaire ou pas ?

Pas de voûte plantaire pour ses chaussures tout simplement parce que bébé a naturellement les pieds plats. La voûte se formera d’elle-même au fur à mesure que ces derniers se muscleront. Forcer le développement physiologique risque d’entraîner des problèmes orthopédiques à long terme.

❖ Semelles hautes ou plates ?

Ni l’un ni l’autre. Pas question d’avoir des semelles trop hautes qui pourraient le déséquilibrer. Elles ne devront pas excéder le centimètre, avec un talon de cinq à sept millimètres, être antidérapantes, et assez souples.

❖ Quelle forme ?

Les avis divergent. Mais surtout pour la première période, il est préférable d’utiliser des chaussures légèrement montantes avec une tige postérieure. Le bout doit être également rond et large. Avec ces critères, elles maintiendront convenablement le pied et la cheville de l’enfant, permettront de caler le talon en arrière tout en laissant la partie antérieure libre. Ainsi protégé, bébé n’en marchera que plus facilement.

Toutefois, par jour de grosse chaleur, vous pouvez opter de temps en temps pour des baskets en toile ou des sandales.

5 astuces pour la chaussure idéale

* Pour reconnaître une chaussure devenue trop petite : si vous ne parvenez pas à glisser votre index derrière son talon, c’est qu’il est temps de penser à un nouvel achat.

* Dans les phases intermédiaires, évitez les demi pointures et passez directement à celle du dessus.

* La petite languette qu’on retrouve parfois à l’arrière de la chaussure est très utile pour protéger le cou-de-pied. Par contre ne l’utilisez pas lorsque vous chaussez bébé car vous risqueriez de ne pas la délacer suffisamment, ce qui pourrait entraîner un mauvais positionnement de son pied.

* Pas d’hérédité en matière de chaussures : en effet, comme elles vont mouler le pied de l’enfant, elles acquérront une forme qui lui est bien spécifique, et qu’il ne faut pas imposer au cadet.

* Lors de votre choix, n’oubliez pas de vérifier que les coutures et jointures ne coïncident avec une articulation ou une bosse osseuse.