Mes Gosses

Vaccin, vaccin,quand tu nous tiens…

Publié le
Vaccin, vaccin,quand tu nous tiens…

Pour l’enfant, les vaccinations constituent un des moyens essentiels de prévention des maladies infectieuses et virales, ils réduisent certaines épidémies, aussi, certains vaccins sont obligatoires et d’autres, seulement recommandés.

par Nadia Arfaoui

Les vaccins répondent à un calendrier qui récapitule les différents vaccins obligatoires à partir de la naissance jusqu’à l’adolescence de votre enfant.

Au début de la vie

A la naissance, votre enfant doit recevoir des injections du BCG et du VHB, le premier vaccine contre la tuberculose en une seule injection dès la naissance et une injection anti hépatite B (VHB) dans les 24 heures après la naissance. Puis, à 2 mois, le nourrisson subit des injections de Pentavalent qui inclut le vaccin de l’hépatite B et le DTC qui vaccine contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche ainsi que le vaccin Hib contre l’haemophilus type b connu sous le nom de VPO (Vaccin Polio Oral). A 3 mois, il faudra faire la seconde injection des Vaccin Pentavalent et PVO. La troisième prise intervient ensuite lorsque votre enfant atteint l’âge de 6 mois.

A 15 mois, on effectue la première injection du R1, le vaccin contre la rougeole. Enfin, à 18 mois, on effectue le rappel des vaccins DTC et VPO.

A l’école

Dès la scolarisation de votre enfant, c’est à dire vers l’âge de 6 ans, les enfants sont pris en charge pour la poursuite de leur vaccination par la médecine scolaire selon un calendrier type.

– En 1ère année de primaire, vers 6 ans : Rappels BCG, DT, VPO, anti rougeoleux.

– En 6ème année de primaire, à l’âge de 12 ans environ : Rappels DT et VPO

-En 3ème année de secondaire, vers l’âge de 18 ans : Rappels DT et VPO.

La plupart des vaccins sont administrés par voie intra musculaire ou sous cutanée, exception faite du vaccin poliomyélitique (Vaccin Polio Oral) et le BCG, qui s’injecte par voie intradermique. Dans certains cas, la réponse immunitaire varie selon le lieu d’injection du vaccin.

Qu’est ce que le pneumocoque

Le pneumocoque est responsable de nombreuses infections. Chez les enfants, les infections invasives à pneumocoque touchent surtout les moins de 2 ans et peuvent conduire à des pneumonies et des méningites. La méningite à pneumocoque peut être est mortelle et entraîne des séquelles neuropsychiques d’une façon beaucoup lus fréquente. Le pneumocoque est également responsable des otites moyennes aiguës, très fréquentes chez les enfants entre 6 mois et 3 ans.

Pour de plus amples informations dirigez vous vers votre médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant, ils sont à votre écoute et vous permettent ainsi de disposer de leurs conseils, de leurs avis et de leur professionnalisme pour répondre à toutes vos craintes.

Rappel en retard ?

Il est aujourd’hui reconnu dans différents pays qu’un intervalle d’un mois doit être respecté pour offrir une réponse immunitaire correcte, les rappels quand à eux, sont recommandés avec un intervalle minimum de six mois, un retard n’implique pas cependant de refaire la vaccination mais au contraire de la compléter là où elle a été interrompue.

Contre le pneumocoque, un vaccin… nouvelle génération

Nouveau né des laboratoires Pfizer, le Prevenar 13 est un vaccin contre les infections à pneumocoque telles que la méningite, les pneumonies, les otites, etc. La vaccination contre le pneumocoque n’est pas obligatoire mais est recommandée chez l’enfant de moins de 2 ans, le schéma de vaccination comprend trois injections à 2, 3 et 4 mois ainsi qu’une injection de rappel à 12 mois. Le Prevenar 13 se substitue désormais à l’ancien Prevenar, n’apporte aucune modification du schéma vaccinal et offre une protection élargie. Prevenar protégeait contre 7 sérotypes de pneumocoques, sur les plus de 90 qui existent. Aujourd’hui, le nouveau vaccin protège contre 6 nouveaux sérotypes, dont le 19A, l’un des plus virulents et antibiorésistants, ainsi que les 1, 3, 5, 6A et 7F. Selon Pfizer, il couvre 78% (avril 2011) des souches isolées de méningite, de bactériémie (infection du sang)… chez les moins de 2 ans et chez les 2-5 ans.