Amygdales En avoir ou pas ?
Amygdales En avoir ou pas ?

Les amygdales et les végétations ont pour fonction de défendre la gorge contre les agressions microbiennes, virales et bactériennes. Elles agissent comme un filtre au niveau de l’air que nous respirons. En fait, il y a trois sortes d’amygdales, les linguales situées derrière la langue et les palatines qui se trouvent au fond du palais de taille plus importante. Les végétations sont également des amygdales qui se situent au fond des fosses nasales. Etant donné le rôle si important de protection joué par les amoygdales doit-on s'en passer et si oui, dans quel cas ?

Sonia Bahi

Document sans nom

En réalité, il existe peu de cas ou l’ablation des amygdales est une nécessité absolue. Généralement, ça se discute au cas par cas et s'il y a quelques années elle était quasi-systématique, aujourd’hui c’est un choix pour lequel les médecins optent en dernier recours.

Pourquoi les enlever ?
Bien que les amygdales participent de façon active à la protection contre les infections, il est faux de croire que leur ablation diminue les défenses immunitaires, car d’autres organes prennent alors le relais. Elles ne peuvent être efficaces que si elles sont saines, malades, elles deviennent elles-mêmes des nids à microbes.
Même si l’ablation des amygdales est plus fréquente chez les enfants, elle est aussi pratiquée chez l’adulte. Ce qui justifie principalement l’intervention ce sont les angines à répétition de l’ordre de cinq angines par an ou une angine chronique qui résiste à un traitement antibiotique adapté pendant plus de trois mois. Contrairement à ce qu’on pensait il y a quelques années, enlever les amygdales n’a aucune incidence sur les otites à répétition. De même un abcès au niveau des amygdales ne justifie pas leur ablation. Il faut juste un traitement adéquat. Il est également faux de penser qu’une fois les amygdales ôtées on n’aura plus d’infection à la gorge.


L’autre raison qui peut conduire à une se faire opérer des amygdales sont des amygdales obstructives qui peuvent être à l’origine de difficultés respiratoires voire carrément d’apnées du sommeil. Elles peuvent aussi occasionner des difficultés à avaler les morceaux. Une douleur chronique conduit également à l’ablation des amygdales pour un meilleur confort de vie. Il ne faut pas confondre amygdales obstructives et grosses amygdales. La taille n’a aucune incidence sur la santé même si elle peut occasionner des ronflements isolés. L’intervention est bien sûr systématique en cas de cancer de l’amygdale mais ce type de cancer est très rare et il survient surtout chez les fumeurs.

Les amygdales participent de façon active à la protection contre les infections.

Comment se passe l’intervention ?
L’ablation des amygdales est effectuée sous anesthésie générale en milieu hospitalier. Il faut s’assurer qu’il n’y ait pas d’infection avant d’opérer. Il faut savoir que les suites de l’opération sont douloureuses et que la gêne dure une dizaine de jours environ. Un traitement antalgique est prescrit mais on peut aussi se soulager en suçant des glaçons. L’alternative à la chirurgie est l’intervention au laser dont le plus gros avantage est l’absence d‘anesthésie. Cela consiste à détruire les amygdales en les brûlant. Le nombre de séances dépend de la taille des amygdales. En général, il faut deux à trois séances. Par contre, au niveau des suites opératoires, il n’y pas de grand changement, la douleur est la même.
En conclusion, bien qu’on n’y ait recours que dans des cas bien précis, il n’existe aucune contre-indication formelle à l’ablation des amygdales et il n’y a aucune conséquence sur le système immunitaire. Contrairement à ce que l’on croyait, enlever les amygdales n’aggrave en aucun cas les problèmes d’allergie. ■





Imprimer cette page




Partager