La vue chez l’enfant : Tout se joue avant 6 ans ?
La vue chez l’enfant : Tout se joue avant 6 ans ?

Tout, non ! Mais à cet âge, il est déjà trop tard pour corriger certains défauts de vision. Et comme, en Tunisie, le premier examen ophtalmologique obligatoire a lieu à 6 ans, il est urgent de ne pas attendre. Alors quand consulter et vers qui se tourner… ou comment prendre soin de la prunelle de vos yeux.
Emmanuelle Houerbi

Les enfants sont, comme les adultes, soumis à la grande loterie de la vue.

Quelles lunettes pour les petits?

✔ Des verres incassables
✔ Des montures légères en plastique
✔ Des coussinets au niveau du nez pour les plus jeunes

Bonne nouvelle
tout est disponible en Tunisie !

Des troubles variés

Aucun n’est à l’abri de défauts de la réfraction: myopie, hypermétropie, ou astigmatisme. Tout comme les adultes, les enfants sont Les enfants sont soumis à la grande loterie de la vue. Certains enfants peuvent avoir dès la naissance jusqu’à – 14 de myopie… mauvaise pioche ! Autre anomalie fréquente qui survient dès la naissance: l’amblyopie. Il s'agit d'un déséquilibre entre les deux yeux (un oeil est plus paresseux que l’autre) qui se corrige très bien si l’on s’y prend très tôt, mais et ne se corrige plus après l’âge de 6 ans.

Comment s’en rendre compte ?

Le signe le plus évident est un strabisme dû souvent à l’amblyopie, puisque l’oeil le plus faible à tendance à dévier. Les enfants hypermétropes, qui voient mal surtout de près, doivent faire beaucoup d’efforts visuels. Ils souffrent souvent de migraines et de maux de tête, surtout en fin de journée, et les symptômes ont tendance à disparaître le week-end. Ils n’aiment pas écrire, écrivent mal, et peuvent même prendre en grippe l’école qui les fatigue. Les myopes, eux, rapprochent tout, se collent aux écrans, plissent les yeux… Chez tous ces enfants, les résultats scolaires peuvent s’en ressentir.

Quelles solutions ?

Face à l'un de ces signes, et surtout en cas de strabisme, il faut consulter sans attendre un ophtalmologue, car le strabisme peut cacher des maladies plus graves comme une cataracte congénitale ou une tumeur… Une fois ces pathologies éliminées, le médecin pourra prescrire des lunettes à l’enfant si nécessaire.
Bon à savoir : un enfant peut porter des lunettes dès l’âge de 5-6 mois.
Pour corriger l’amblyopie, un pansement est posé sur l’oeil sain, pour forcer l’oeil paresseux à travailler. Ce traitement se fait en collaboration avec les orthoptistes (les kinés des yeux) et selon un programme de rééducation bien codifié. Il est peu agréable et assez long (1 à 2 ans en moyenne) et nécessite la collaboration active des parents qui doivent dédramatiser une telle situation, banaliser cette méthode pour être admise assimilée, et supportée allègrement par les enfants. Pour finir, et même si tout va bien, il est toujours utile de consulter un ophtalmologue vers 4-5 ans, quand le diagnostic devient très facile, car à cet âge, l’enfant ne se plaint pas, et qu’un défaut de vision peut facilement passer inaperçu.

"khoust ezzin"

"le strabisme de la beauté"

Ce défaut n'est pas toujours condamnable . Pour beaucoup de mères tunisiennes, le strabisme du nouveau-né est un attribut supplémentaire de beauté. Ne parle - t - on pas d’ailleurs, en français, d’une « coquetterie dans l’oeil » ? Et pourtant, ce canon de beauté peut à la longue devenir beaucoup moins charmant, puisqu'il peut cacher un trouble de la réfraction, voire même une maladie de l’oeil plus ou moins grave. Alors ne vaudrait-il pas mieux renoncer à cette petite satisfaction maternelle ?




Partager