Actualités

Aucun impact des omégas 3 sur le déclin cognitif

Publié le
Aucun impact des omégas 3 sur le déclin cognitif

Le professeur américain Emily Chew et son équipe  ont consacré de larges investigations sur le déclin cognitif.  La dernière étude a été faite sur les effets des omégas 3 sur les capacités cognitives chez les sujets âgés. Au cours de cette étude, 4 000 hommes et femmes âgées en moyenne de 72 ans ont été suivis durant une durée de cinq années. L’étude scientifique  a été initiée et  s’est achevée par une évaluation des aptitudes  cognitives des participants. Ces derniers ont été répartis  en 3 échantillons randomisés, l’un recevant un placebo, les autres des nutriments comme la lutéine et la zeaxanthine qui existent  dans plusieurs  légumes ou des compléments renfermant des acides gras omégas 3. Le professeur  Emily Chew a indiqué : « contrairement aux idées reçues, nous n’avons pas observé d’effet bénéfique d’une supplémentation en oméga 3 sur le déclin cognitif ». Cette étude a été éditée dans le Journal of The American Medical Association (JAMA), le 25 août 2015. Les scientifiques  vont effectuer  des études complémentaires afin de déterminer si le fait de les donner plus tôt dans la vie peut induire  un effet  sur cette dégénérescence cognitive. Ils s’attacheront enfin à évaluer l’impact  du régime alimentaire dans son ensemble, en particulier l’influence des omégas 3 provenant  directement des aliments (poissons gras…). Ils font pleinement partie d’une assiette équilibrée et diversifiée.