Actualités

Une enquête nationale sur la dyslipidémie

Publié le
Une enquête nationale sur la dyslipidémie

Dyslipidémie : concentration anormalement élevée ou diminuée de lipides dans le sang

Visant à déterminer la prévalence nationale de la dyslipidémie et des autres facteurs de risque classiques de la maladie coronarienne, l’Association tunisienne d’étude et de recherche sur l’athérosclérose (ATERA) a lancé, début décembre 2015, une enquête nationale autour de cette anomalie du taux de gras dans le sang. Cette étude, « La dyslipidémie : prévalence, perception, traitement et sensibilisation dans la population tunisienne », vise également à établir la relation qui existe entre les facteurs environnementaux et le mode de vie et la dyslipidémie, ainsi qu’à analyser la façon dont les Tunisiens perçoivent les facteurs de risque cardiovasculaire et ce, afin de procéder au renforcement de la stratégie nationale de prévention des maladies chroniques.

Il s’agit d’un travail en deux étapes, une enquête initiale et une enquête finale, comprenant un questionnaire socioéconomique et nutritionnel, un examen anthropométrique et un bilan biologique, qui intéresse un panel de 10.000 hommes et femmes représentatifs du pays issus de 24 gouvernorats. L’enquête comprend un programme éducatif afin d’améliorer les connaissances des sujets quant à l’alimentation adéquate et de les amener à l’adopter sur le long terme.

Etant la première étude du genre en Tunisie, celle-ci s’appuiera sur le logiciel de recherche épidémiologique DACIMA pour la saisie électronique des données (SED) basée sur les normes internationales de recherche clinique, les pathologies ciblées étant le diabète de type II, l’obésité, l’hypertension artérielle, ainsi, bien sûr, que la dyslipidémie. Ce qui permettra aux décideurs d’établir des stratégies de prise en charge et de préventions primaire et secondaire relatives à ces fléaux.