Actualités

Ensemble contre la rage

Publié le
Ensemble contre la rage

Le 28 septembre est la journée internationale contre la rage. Comme tous les pays du monde, la Tunisie a célébré cette journée, à Tunis. En effet, le ministère de la santé publique a tenu une journée de sensibilisation et d’information au parc du Belvédère et à l’avenue Habib Bourguiba de Tunis sous le slogan « En vaccinant ton chien, tu te protèges et tu le protéges ». Chaque année, près de 60.000 personnes meurent de la rage dans d’extrêmes souffrances, une grande majorité sont des enfants contaminés et mordus par des chiens. Environ 200 personnes décèdent chaque jour par cette maladie. La prise en charge de la rage est très efficiente quand elle est préconisée à temps après le contact de la salive de la morsure de l’animal. Dans le cas de la contamination d’un animal, il peut devenir contagieux au bout de semaines à la suite de la survenue des premiers signes de la maladie et il le reste jusqu’à son décès. En cas de morsure ou de griffure par un chien enragée, le ministère de la santé publique a indiqué qu’il est important de nettoyer la plaie par l’eau et le savon et appliquer un antiseptique, ainsi qu’il est essentiel de se diriger vers le centre de santé le plus proche pour la consultation d’un médecin pour une administration vaccinale et un traitement par d’immunoglobulines antirabiques. Cinq cas de décès par la rage ont été recensés en 2015 contre trois mortalités en 2014. Le ministère de la santé publique a indiqué que les doses vaccinales sont fournies gratuitement et que 47 mille personnes ont été immunisées en 2014 à la suite d’une morsure contre 41 mille en 2013. Il est essentiel de combattre la rage en luttant contre l’expansion des déchets organiques et la lutte contre les chiens errants.

Les symptômes de la maladie rabique se manifestent par des signes comme de la fièvre, des douleurs, des fourmillements et des sensations de brûlures et des paresthésies inexpliquées. D’après les estimations de l’OMS, 15 mille personnes sont vaccinées chaque année dans le monde après une morsure d’un chien pour pallier des centaines de milliers de décès. A l’occasion de la journée internationale contre la rage, l’organisation internationale de la santé animale (OIE), a rappelé que « la rage est un grave problème de santé publique et que les trois quarts des contaminations peuvent être éliminées en éradiquant la source de contagion, c’est-à-dire en immunisant 70% des chiens ».