Actualités

L’espérance de vie n’est pas sans limites

Publié le
L’espérance de vie n’est pas sans limites

Une étude scientifique américaine publiée le 6 octobre 2016 dans la revue Nature montre que la durée de vie maximum des êtres humains a peut-être déjà été atteinte.

Dans ce contexte, des chercheurs américains ont établi que notre limite naturelle ne dépasserait pas 115 ans

Il sera donc difficile de battre le record établi par Jeanne Calment, morte en 1997 et à l’âge de 122 ans, faisant une certaine exception par rapport aux autres doyens de l’humanité dans le monde.  Dès le 20ème siècle, l’espérance de vie n’a pas cessé d’augmenter progressivement presque relativement en suivant les avancées sanitaires en matière de thérapeutiques et de régimes alimentaires.

Cependant, les chercheurs américains du Collège Albert Einstein of Medicine ont indiqué que l’espérance de vie a sans doute atteint ses limites. Pour le vérifier, ils ont épluché les statistiques de la Human Mortality Database, compilant les données de mortalité de plus de 40 pays. Les chercheurs se sont concentrés sur les centenaires ayant vécu plus de 110 ans, de plus en plus nombreux. Même si l’âge de leur mortalité a été élevé à l’échelle globale entre les années 1970 et 1995, les scientifiques américains ont relevé que les doyens de l’humanité  meurent depuis cette dernière date à un âge moyen de 115 ans. Les scientifiques américains ont également soulevé l’hypothèse selon laquelle 125 ans serait la limite absolue de la durée de vie humaine. En revanche, la probabilité d’atteindre cet âge est inférieure à 1 sur 10 mille personnes.