Actualités

Femmes d’ici et d’ailleurs

Publié le
Femmes d’ici et d’ailleurs

Elles s’appellent, Elissa, Kahina, Aziza, Bchira, Aïcha, Khadija, Sarra… et elles ont marqué notre histoire.

Elles s’appellent Alia, Meriem, Ramla, Saïma, Imen, Senda, Héla, Jaouida, Nadia, Sonia, Raya, Kenza, Bochra, Abir, Fatma, Rim, Nour… et tous les jours elles font tourner le monde, leur monde.
Elles vivent aux quatre coins du monde et affrontent tous les jours, les obstacles de la vie.
Pour certaines, c’est un combat quotidien pour leur survie. Pour d’autres, c’est pour avoir le droit d’exister, pour d’autres encore, c’est pour le droit à être différentes mais toutes, pour le droit au bonheur.
Elles sont, mères, ingénieurs, militaires, médecins, enseignantes, chercheuses, artistes, chefs d’entreprises, cuisinières, avocates, politiciennes… et souvent le tout à la fois.

Elles sont femmes, avec leurs joies, leurs peines, leurs blessures, la maladie, leurs folies mais avant tout, leur amour pour les autres.

Elles sont parfois fragiles et parfois d’une force incroyable.

Elles ont une journée, adoptée par résolution au Conseil de l’ONU le 8 mars 1977 et qui porte le nom de « Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale ».

Droits de la femme et paix internationale, femme et paix, deux mots qui fusionnent magnifiquement bien et auxquels, il serait temps de prêter attention.

En ce 8 mars 2016, nous fêterons toutes les femmes, à travers le monde et une en particulier.
Cette femme s’appelle Tunisie. Elle est belle, elle est la joie de vivre, elle est douce mais ne l’embêtez pas car comme toutes les femmes, elle saura se défendre contre tous ceux qui veulent lui retirer son sourire.

Bonne fête à toutes les femmes et merci aux hommes qui, chaque jour, les soutiennent dans leurs choix.

La rédaction