Actualités

« Injed », une nouvelle unité de soins l’hôpital à Charles Nicolle

Publié le
« Injed », une nouvelle unité de soins l’hôpital à Charles Nicolle

Injed, quand la médecine et la justice unissent leurs forces

La médecine et la justice ont uni leurs forces dans le cadre de la création d’une unité d’urgence médico-Judiciaire, mise en place au service de la médecine légale de l’hôpital Charles Nicolle, à Tunis, pour traiter les victimes d’agressions sexuelles sous le signe « Osez briser le silence, dénoncez les agressions sexuelles ».

Cette unité, baptisée « Injed », a été inaugurée par le ministre de la Santé, Saïd Aîdi, aujourd’hui, 8 mars 2016. Elle a coûté la somme de 300 mille dinars et va contribuer à assurer l’accueil des victimes de violences et plus spécifiquement des agressions sexuelles, dont 80% sont des femmes, la prise en charge médicale immédiate, psychologique et sociale de qualité ainsi que la mise à disposition de la justice de preuves permettant de poursuivre les agresseurs, la collaboration directe avec les autorités de juridiction et les services de police.

Chaque jour, une douzaine de femmes sont victimes d’agressions sexuelles et près de 700 à 800 femmes par an, dans notre pays. Le financement, exclusivement tunisien, de cette unité a été généré grâce aux efforts, à la solidarité et à la générosité de l’association « Lions Club » de la Marsa afin de préserver la vie de femmes et d’enfants dans un cadre de légalité et de dignité assurant la reconnaissance réelle du statut des personnes victimes de violences sexuelles en Tunisie.