Actualités

Journée Mondiale De Lutte Contre L’exploitation Sexuelle

Publié le
Journée Mondiale De Lutte Contre L’exploitation Sexuelle

L’ Exploitation Sexuelle, en particulier des femmes, des jeunes filles et des enfants est, après le trafic de drogue et des armes,  le trafic illégal le plus lucratif dans le monde.

L’exploitation sexuelle en chiffres

Plus de 60% du trafic d’être humain est organisée à des fins d’exploitation sexuelle 27% des victimes mondiales sont des enfants.
Et ils représentent un pourcentage encore bien plus grands en Afrique, au Moyen Orient et dans les pays en ‘guerre’ ou en ‘conflit’.
Ces chiffres “officiels” sont une simple estimation car il est difficile de quantifier l’étendue de l’exploitation sexuelle dans de nombreux pays.

Ces trafics représentent plus 1000 milliard euros de revenus .
Ils font 4 millions de nouvelles victimes par an dont un grand pourcentage d’enfants de plus en plus grands de part la mondialisation des moyens de communication (internet pour ne pas le citer).

Définition de l’exploitation sexuelle des enfants

L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales est une violation fondamentale de leurs droits. Elle comprend l’abus sexuel par l’adulte et une rétribution en nature ou en espèces versée à l’enfant ou à une ou plusieurs tierces personnes. L’enfant y est traité comme un objet sexuel et comme un objet commercial. L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales constitue une forme de coercition et de violence exercée contre les enfants, et équivaut à un travail forcé et à une forme contemporaine de l’esclavage.

Définition établie lors du Congrès Mondial contre l’exploitation sexuelle des enfants (1994)

Cette définition peut aussi s’étendre aux autres victimes femmes et jeunes femmes, particulièrement, en situation précaire et vulnérables.

L’exploitation sexuelle nie les droits fondamentaux de la personne humaine, en la transformant en simple marchandise.
Citons parmi les formes d’exploitation sexuelle : la prostitution, la pornographie et le trafic dans un but sexuel, le tourisme sexuel et les mariages précoces ou forcés.

En savoir plus sur le réseau Ecpat présent dans 80 pays  : http://www.ecpat.net/