Actualités

La pollution accroit les risques cardiovasculaires

Publié le
La pollution accroit les risques cardiovasculaires

Pollution : augmentation du risque d’AVC

Une étude polonaise présentée le 30 août au cours du congrès 2015 de la société européenne de cardiologie à Londres, a indiqué que l’exposition régulière à une source de pollution augmente le risque de l’apparition d’une crise cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral en favorisant l’apparition d’une athérosclérose et d’un épaississement des artères,  plus tardivement dans la vie.
Les travaux de cette étude ont été menés les professeurs T. Guzik et A. Wysokinsi et leurs étudiants en médecine de la Jagiellonian University,  qui ont pu évaluer le risque de la pollution à long terme sur la santé cardiovasculaire. L’étude polonaise a porté sur un échantillon de 444 jeunes adultes âgés entre 16 et 22 ans à Cracovie, une ville des plus polluées en Europe en comparaison avec un échantillon de 382 personnes habitant la ville Lublin, une ville moins polluée du pays.
Les paramètres cliniques qui ont été considérés au cours de cette étude sont la tension artérielle, le rythme cardiaque, et des marqueurs inflammatoires comme le taux sanguin de  la  protéine réactive C (PRC), de l’homocystéine, de fibrinogène. D’autres déterminants de risque ont été pris en compte comme les antécédents familiaux, l’indice de masse corporelle (IMC) et le mode de vie. Les paramètres de la pollution de l’air ont été mesurés dans les stations de surveillance la qualité de l’air. La pollution a été le double à Cracovie que dans  la ville de Lublin, sur une durée de dix ans.
L’interprétation des données a mis en exergue  les dommages de la pollution de l’air relevés à travers  une corrélation positive entre l’exposition à la pollution et l’effet cardiovasculaire. En effet, les marqueurs inflammatoires ont été plus élevés chez les habitants de Cracovie que  ceux dans  la ville de Lublin. Par ailleurs, les taux plus élevés des marqueurs inflammatoires ont été perçus chez les sujets en surcharge pondérale.
La conclusion de cette étude scientifique a formulé que l’exposition constante à la pollution au début de l’âge adulte induit une élévation des marqueurs inflammatoires accélérant la survenue d’un risque d’une crise cardiaque à plus tardivement. Les scientifiques ont relevé que les risques cardiovasculaires sont rarement évalués chez les jeunes et au début de l’âge adulte.