Nos Plus

Arrêter de fumer c’est possible

Publié le
Arrêter de fumer c’est possible

La cigarette remplit le vide intérieur

C’est le compagnon idéal en ces temps de solitude et de stress. Travailler avec beaucoup de personnes ou appartenir à une grande famille ne veut pas forcément dire que l’on est bien entouré. On peut se sentir extrêmement seul au milieu d’une grande foule. Là, la cigarette se présente, dans la tête des fumeurs, comme le compagnon idéal. Compagnon idéal aussi pour les personnes désœuvrées, jeunes au chômage, salariés mis au placard et qui ne font que pointer à 8 h du matin et à 5 h de l’après-midi. Quand on leur demande pourquoi ils fument, ils disent simplement pour passer le temps, remplir le vide. Donner de la valeur au temps, perdu justement. N’est-il pas plus intéressant de faire quelque chose d’utile et d’épanouissant de son temps ? La cigarette semble aller de pair avec l’attitude générale de l’individu consommateur passif.  

La cigarette me calme

Idée reçue très commune mais complètement fausse.  Pour gérer son stress ou sa colère, on fume une cigarette. C’est mieux que de crier ou de devenir agressif avec les autres pense-t-on. Complètement faux, car la cigarette ne fait que décupler, au niveau de la chimie cérébrale, l’état d’humeur dans lequel vous êtes déjà. Des personnes fument pour commencer la journée en forme, pensent-elles. Elles pensent que la cigarette donne de l’énergie. Bien sûr que c’est faux. Il s’agit d’une manipulation de la chimie naturelle de notre cerveau (et donc de notre corps).  La dépendance signifie que le corps ne peut plus retrouver ses mécanismes naturels (fabrication et fixation des neurotransmetteurs sur les récepteurs cellulaires).

La cigarette me rend beau

Le fumeur pense que la cigarette donne du charme. Chose valable aussi pour les femmes, paradoxalement, car tout le monde sait les ravages causés par la cigarette. Si une belle femme fumant une cigarette voyait l’état de ses poumons, elle mourrait de honte. L’industrie du cinéma a beaucoup contribué au façonnement de cette image. Quand on voit de beaux acteurs fumer une cigarette on s’identifie immédiatement et on voudrait reproduire le geste. Reproduire le geste équivaut dans la tête du fumeur à reproduire tout l’environnement associé : La magie de Hollywood, l’acteur, l’action, le suspens, et toutes les émotions fortes diffusées dans le cinéma.

La cigarette me donne confiance en moi

On se sent en confiance quand on sort fumer une cigarette avant de faire une présentation devant son patron. Quand on n’a pas suffisamment confiance en soi la cigarette est en effet un bon compagnon. Raison pour laquelle de plus de plus de jeunes fument aujourd’hui. Ils pensent qu’ils deviennent vite adultes en reproduisant ce geste mythique. Geste initiatique, sorte de rituel qui permet d’entrer dans le monde des grands. Est donc plus enclin à fumer le jeune qui manque de confiance en lui-même, qui est dévalorisé constamment par ses parents ou qui veut prouver quelque chose.

Etre bien sans aide extérieure

Si vous êtes fumeur, vous n’avez pas besoin qu’on vous dise tous les méfaits santé de la cigarette. Vous avez juste besoin de prendre conscience de votre dépendance psychologique. Celle-ci est bien plus forte que la simple nicotine. Du moment que vous en prenez conscience, vous aurez fait la moitié du chemin. Vous arriverez au bout du chemin quand vous saurez vous reconstruire de l’intérieur pour être confiant, beau, calme et zen, sans aucune aide extérieure. 

Beaucoup de moyens permettent de se reconstruire de l’intérieur et de repartir à la découverte de soi. Toutes les activités impliquant le corps sont utiles : activité sportive, baignades ou thalassothérapie, pratiques de méditation ou yoga, mais aussi les massages. Le massage est un moyen extrêmement simple et à la portée de tous pour renouer avec son énergie intérieure. Se sentir bien sans aucune aide extérieure. Essayez plutôt.