Nos Plus

Azza Haddad Dekhil – L’art du traditionnel revisité

Publié le
Azza Haddad Dekhil – L’art du traditionnel revisité

Jeune, artiste, créative, talentueuse et ambitieuse, Azza Haddad Dekhil est une designer qui a su s’inspirer du patrimoine tunisien authentique, auquel elle y a ajouté une touche de jeunesse et de modernité pour lancer « Cachemire », sa ligne de bijoux et d’accessoires traditionnels revisités.

par Saima Ksibi

Rencontre avec Azza Haddad Dekhil, la fondatrice de la marque Cachemire, pour nous parler de cette passion pour la création d’accessoires et de ses principales sources d’inspiration.

Azza Haddad Dekhil, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis une designer diplômée de L’école Supérieure des Sciences et technologies du design ESSTED. Ayant effectué un cursus universitaire de cinq ans en design, mon dévouement pour l’art et la création n’a fait qu’augmenter surtout en fondant la société ID.Design spécialisée en architecture d’intérieur en 2006 et en m’impliquant de plus en plus dans le domaine de l’art et de la création pour lancer par la suite la marque de bijoux Azza Jewellery en 2012, baptisée par la suite « Cachemire».

Quel a été votre parcours et comment avez-vous eu l’idée de lancer votre propre ligne de bijoux ?

J’ai toujours été passionnée par la création, surtout quand il s’agit de produits en rapport avec notre patrimoine. Le déclic pour la création de bijoux s’est fait lors de ma grossesse de mon deuxième enfant. Etant donné que je suis quelqu’un de très actif, et comme malheureusement je ne pouvais plus exercer mon travail d’architecte d’intérieur avec l’évolution de ma grossesse, vu que c’était difficile pour moi de me déplacer sur les chantiers, j’ai commencé à confectionner des bijoux, chez moi, pour m’occuper et pour faire une collection à ma fille.

Petit à petit, j’ai cherché à développer cette activité, à innover et à créer de nouveaux modèles, ce qui a suscité l’admiration de mon entourage qui m’a encouragé à continuer dans ce domaine.

Pouvez-vous nous parler davantage de ce que vous faites ?

Comme je suis designer de formation, je me retrouve à créer des produits de toutes sortes, selon mon inspiration et mon humeur.

C’est toujours un plaisir de créer et de se défier soi-même pour exceller et innover.

J’aime créer des bijoux fins qui s’inspirent du désir de féminité et de séduction tout en restant dans l’esprit glamour et espiègle. J’exprime ma passion, ma sensibilité, et mes émotions dans ces bijoux uniques, authentiques et modernes, tout en associant originalité, tendances et patrimonialisation.

C’est un domaine qui nécessite beaucoup de créativité. Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je suis quelqu’un d’ouvert sur les tendances de la mode internationale, c’est ma principale inspiration, à laquelle j’essaye d’ajouter une touche de notre patrimoine traditionnel.

Je m’inspire aussi de tout ce qui m’entoure, je suis quelqu’un de très sensible à la nature et à sa beauté je m’inspire de ses merveilleuses couleurs.

Vous êtes un bel exemple de la femme tunisienne jeune, talentueuse, et à la fois authentique et moderne. Quel est votre secret pour garder la forme ?

L’amour et le dévouement pour mon travail, j’aime ce que je fais, mon travail est une de mes sources de bonheur. Quand je suis inspirée et que je travaille, je me sens épanouie, je me sens heureuse et donc en forme.

C’est très important pour chacun d’entre nous d’aimer ce qu’il fait, ceci lui permettra de se sentir bien dans sa peau et donc d’évoluer et de viser la perfection.

Comment faites-vous pour concilier votre vie professionnelle et votre vie personnelle ?

C’est une question d’organisation, ma vie personnelle et ma famille passent avant tout. J’ai la chance d’avoir une famille qui me soutient et qui me pousse à aller de l’avant et c’est ce qui me permet de maintenir l’équilibre et de savoir concilier travail et famille. Mon travail c’est l’autre moitié de ma vie, je lui consacre le temps qui lui faut.

Quelles sont vos actualités et/ou quels sont vos projets ?

Actuellement, Cachemire est mon troisième enfant, j’essaie de le faire grandir, comme il se doit et sur de bonnes bases, mon but est de faire connaître ma marque et surtout de changer cette image qu’on a de l’artisanat à trois sous. Il faut montrer au monde que l’artisanat tunisien est quelque chose de luxueux.

Je projette de faire connaître la marque Cachemire à l’étranger pour la faire grandir et aussi pour donner une belle image de notre patrimoine, toujours tendance.