Nos Plus

Dr Mohamed Sassi: Généraliste Service des urgences à l’Hôpital Fattouma Bo

Publié le
Dr Mohamed Sassi: Généraliste Service des urgences à l’Hôpital Fattouma Bo

L’infarctus… une urgence, des gestes qui sauvent»
Le somptueux hôtel Thalassa à Monastir a abrité du 30 septembre au 2 octobre2010, le XIème Congrès panafricain de cardiologie interventionnelle, Pafcic 2010, sous le haut patronage de son excellence le Président de la République Zine et Abidine Ben Ali. Cette manifestation scientifique fut enrichie par l’expérience de ses participants, d’éminents spécialistes en cardiologie venus de plusieurs pays africains. Autour des exposés, communications et tables rondes organisés, les spécialistes ont surtout débattu de cardiologie interventionnelle et en particulier la prise en charge de l’infarctus du myocarde. Le point avec Dr Mohamed Sassi, généraliste.

par Ines Mnasser

Quels sont les signes annonciateurs de l’infarctus du myocarde (IDM) ?

L’IDM se manifeste par une obstruction d’une ou de plusieurs artères coronaires par un thrombus : l’artère coronaire se bouche ! S’ensuit une douleur insupportable au niveau du thorax accompagnée de vomissements et de nausées, cette douleur peut parfois couper le souffle.

Premier reflexe ?

Laisser le malade à l’endroit où il se trouve sans le bouger, en l’empêchant de faire le moindre effort et appeler le SAMU (190). Le facteur temps est très important : chaque seconde compte pour la survie du malade.

Une fois transporté, quels sont les premiers gestes médicaux ?

En premier lieu, un électrocardiogramme (ECG), ensuite une thrombolyse qui consiste à désagréger les vaisseaux sanguins obstrués, soit par voie veineuse soit par intra-artérielle.

Quels sont les facteurs à risques les plus importants de l’IDM et comment les éviter ?

Sans aucun doute, le tabagisme, le diabète, l’hypertension, le stress, l’hérédité dans certains cas… On peut éviter tout cela grâce à une bonne hygiène de vie, une alimentation saine, la pratique régulière d’un sport, notamment la marche et un bilan médical périodique