Nos Plus

Hatem Karoui

Publié le
Hatem Karoui

Hatem Karoui est l’un des pionniers du premier groupe de slam en Tunisie, Slam alikom, qui devient le « grand corps malade » tunisien. Humoriste et artiste du verbe, il a su créer un style qui lui est propre et un phrasé très original qui ne laisse pas le public indifférent. Voici son rapport avec son corps qui est loin d’être malade.

par Salem Djelassi

Etes-vous du genre à prendre soin de votre santé ?

J’ai un bon rapport avec ma santé… c’est-à-dire que, depuis toujours, le corps a une place importante dans ma vie… j’ai pratiqué différents sports depuis mon adolescence (football, handball, taekwondo, marathon…) et j’avais une conscience très précoce de l’importance du corps.
D’ailleurs, quand j’avais 19-20 ans, je faisais du sport quasiment 7 jours sur 7 (c’était pour moi une obsession et cela comptait même plus que les études). Par ailleurs, et pendant toutes ces années, si je faisais beaucoup de sport, je mangeais pourtant n’importe quoi… et je pensais, à l’époque, que du moment où je faisais du sport je pouvais me permettre de tout consommer !!! Et, bien sûr, avec le temps et l’âge, j’ai compris l’importance d’une alimentation saine.

Côté nourriture, justement, suivez-vous un régime particulier?

Depuis environ un an et demi, je fais beaucoup plus attention à mon alimentation… je mange moins gras et moins sucré !!! Cela fait quelques mois, d’ailleurs, que je ne mets pratiquement plus de sucre dans mon café et que je mange un croissant ou 2 par semaine.
Par contre, je ne peux résister au pain mais je suis passé au pain au son (et autres, comme le pain de campagne ou aux céréales…).
Je fais trois repas par jour… et j’y prends chaque fois du plaisir. C’est, pour moi, un pur moment de bonheur. J’ai, par contre, un défaut sur lequel je travaille petit à petit : je mange vite… et là, je me soigne, j’essaye de ralentir la cadence !

Quels sont vos plats préférés ?

J’aime la salade niçoise et les spaghettis aux fruits de mer !
Et en tant que Tunisien, j’adore la mloukhia, le couscous, le riz djerbien, les nwasser… la liste est longue !

Votre meilleur souvenir culinaire ?

Mes meilleurs souvenirs culinaires ? Le coq au vin et les cuisses de grenouille (après avoir participé, en tant que coureur, au Marathon de Paris le 15 avril 2007). Une langouste royale dans un restaurant cubain à Miami, lors de mon voyage de noces (juillet 2009). Pour finir, des seiches grillées et des poulpes à la façon kerkennaise, dans un petit resto à Sfax que tout le monde appelle « Le Garage ».

Dans votre métier, la mémoire est très importante pour retenir les mots et les chanter. Comment faites-vous pour l’entretenir ? Votre expérience théâtrale est- elle d’un vrai secours dans ce cas ?

Pour garder une bonne mémoire, certes l’expérience théâtrale est d’un grand apport… mais j’ai aussi une autre astuce que j’utilise souvent : je répète mon texte partout, même dans des endroits improbables, comme par exemple en conduisant ma voiture en pleine circulation, dans la salle de bain, alors que ma fille tape sur la porte sans arrêt, et même parfois en marchant dans la rue, parce que le fait de répéter son texte dans des lieux inadéquats renforce la mémoire. Après, sur scène, même si des imprévus arrivent, problème de son, salle en mauvais état, on se sent toujours à l’aise.

Selon vous, y a-t-il une relation de cause à effet entre une bonne santé et une vie sexuelle épanouie, laquelle ? Ou le contraire serait-il plutôt valable ?

Je pense que l’un ne va pas sans l’autre. Une bonne santé sans vie sexuelle, c’est comme un jardin peuplé de cactus !
L’amour et la vie sexuelle… ce sont les fleurs dans le jardin. Par ailleurs, il est quasiment très difficile d’avoir une vie sexuelle si on n’a pas une bonne santé.

Avez-vous peur de vieillir ?

Pas vraiment ! J’ai actuellement 41 ans… et je me sens très bien dans ma peau, pourvu que ça dure !

Si vous décidiez de devenir médecin, quelle spécialité choisiriez-vous ?

J’opterais pour la médecine sportive !!! J’adore le sport, il fait partie de moi.

Vous êtes quelqu’un de très dynamique et de fonceur, quel est votre secret ?

Je suis un optimiste né !!! Je positive toujours et tout le temps… je ne crois qu’à l’énergie positive : c’est ma religion !

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes ?

Rêver, croire en ses rêves, aller jusqu’au bout pour les réaliser !!!