Nos Plus

Le tétanos une maladie infectieuse périlleuse

Publié le
Le tétanos une maladie infectieuse périlleuse

Le tétanos est une maladie infectieuse causée par le bacille Clostridium tetani, présent dans les sols. Cette pathologie entraîne environ 500.000 décès chaque année dans le monde, surtout dans les pays en voie de développement. Cette maladie est rarissime dans notre pays grâce à l’obligation de l’immunisation vaccinale. Quels sont les signes de cette infection ? Comment se fait la prise en charge dans le cas d’une contamination ?

par Ema Farès

La transmission du tétanos

Le tétanos se transmet par une contamination bactérienne du au Clostridium tetani. Les germes bactériens sont présents sous forme de spores dans les sols, pratiquement partout dans le milieu urbain et rural. Les germes restent latents dans les milieux infestés et les foyers contaminés. Les personnes à risque sont les sujets immunodéprimés comme les nouveau-nés, les femmes enceintes et les personnes âgées. L’incubation bactérienne est de 3 à 21 jours. Les spores bactériennes pénètrent dans le corps à la suite d’une plaie cutanée ou d’une lésion d’une muqueuse viscérale.

Les causes du tétanos

Le tétanos peut survenir à la suite d’une blessure par un métal, une contamination professionnelle dans un milieu industriel, des conditions précaires d’hygiène lors de l’accouchement, la morsure d’un animal domestique, une piqûre d’épine de rose, etc. La toxine agit au niveau de la jonction entre le nerf et le muscle, entraînant des spasmes et des contractions persistantes. L’évolution de cette maladie infectieuse est sévère. La toxine tétanique bloque les mouvements de la mâchoire et entraîne une paralysie laryngée et pharyngale. Le patient a des contractures et des spasmes au niveau de tout son corps et une fois sur deux, le malade meurt par une asphyxie ou par une insuffisance cardiaque.

Les mesures de prévention contre le tétanos

La seule prévention se fait par la vaccination.
Le vaccin est efficient, présente un intérêt évident et une protection contre le germe pathogène d’environ 10 ans. L’immunisation se fait par trois doses d’injections. Chez les nourrissons, elle est répartie de façon suivante : une dose à deux mois, la suivante à trois mois et la dernière à quatre mois, avec un rappel à 18 mois.
Pour les personnes contaminées, sans vaccination ou non à jour, les deux premières doses se font les deux premiers mois après la contamination avec un rappel, une année plus tard.

L’avis du spécialiste Dr Nesrine Dammak, Médecin généraliste

Comment déterminer et diagnostiquer la maladie tétanique ?

La maladie tétanique, couramment appelé tétanos, est une infection qui est provoquée par une toxine qui est secrétée par un bacille qui est le Clostridium tetani. Celui-ci se trouve essentiellement au niveau du sol mais parfois également dans l’intestin de certains mammifères. C’est un bacille très résistant.Il vit dans des environnements multiples pendant de très grandes périodes. La contamination peut se faire par l’intermédiaire de blessures à travers des objets souillés où se trouve ce bacille. Pour le diagnostic, il n’y a pas vraiment une sérologie particulière ou un bilan à proprement dit pour confirmer la présence de la maladie. Le diagnostic est généralement réalisé suivant le tableau clinique et devant le contexte de la symptomatologie infectieuse.

Comment le patient s’aperçoit-il des signes de la maladie tétanique ?

D’abord il faut dire qu’il y a une période d’incubation entre l’infection et donc la contamination par le bacille et l’apparition des signes cliniques. Cette durée d’incubation peut durer de 3 à 20 jours. Après la survenue des signes, il faut connaître les mécanismes d’action de cette toxine. Quand le bacille est en contact avec le corps humain, il secrète cette toxine qui est libérée dans la circulation sanguine et qui s’attaque au système nerveux. Elle va attaquer tout ce qui concerne les muscles, c’est-à-dire que le patient va avoir une certaine paralysie musculaire avec une contraction permanente dans tout le corps. Généralement, le premier signe est une contraction importante, localisée au niveau de la mâchoire.Lorsque la maladie tétanique est généralisée, elle peut affecter tout l’organisme, la contraction sera généralisée avec une manifestation de spasmes douloureux. Dans des cas graves, cette maladie peut affecter les muscles respiratoires, les muscles du pharynx et du larynx. Le tétanos peut engendrer un arrêt respiratoire. Cette maladie peut engager le pronostic vital.

Est-ce que le tétanos est une maladie curable et comment se fait la prise en charge du patient ?

Effectivement, il faut souligner que le tétanos est une maladie potentiellement grave, elle peut être mortelle. La prise en charge doit se faire dans un milieu spécifique, généralement dans des unités de soins intensifs. Par conséquent, le traitement de la maladie tétanique se fait de manière symptomatique, c’est-à-dire qu’on va soigner tous les symptômes de cette infection, à savoir : les contractions musculaires, l’insuffisance respiratoire, etc. Si on a une forme modérée, avec juste une contracture au niveau de la mâchoire, par exemple, il suffit de donner des antispasmodiques et des traitements pour relâcher les muscles. Par contre, si c’est une forme sévère avec une attaque des voies respiratoires, notamment dans le cas d’une détresse respiratoire, cela nécessite une intubation, une hospitalisation en réanimation, etc.
La prise en charge dépend du tableau clinique. Souvent, en cas de plaie suspecte, on prescrit un sérum antitétanique ou ce qu’on appelle le SAT, c’est-à-dire des immunoglobulines antitétaniques et on fait tout de suite soit un rappel vaccinal, si le patient est déjà vacciné, soit on entame carrément une nouvelle vaccination. Il faut insister sur le fait c’est une maladie infectieuse à prévention vaccinale et qu’il est important, à ce titre, d’être à jour avec les rappels.

Comment se fait la prévention contre le tétanos ?

La prévention avant tout se fait par l’immunisation vaccinale. C’est une infection qui est presque éradiquée dans les pays développés, c’est-à-dire que dans ces pays, il y a vraiment de très rares cas. Cependant, c’est une maladie qui pèse encore dans les pays en voie de développement. En Tunisie, le tétanos est inclus dans le calendrier vaccinal depuis longtemps.Cependant, la durée de vie du vaccin est d’une dizaine d’années. C’est pour cette raison qu’il faut toujours faire les rappels.

Quels conseils adressez-vous aux lecteurs sur la maladie tétanique ?

On peut conseiller aux lecteurs et les sujets qui peuvent y être exposés comme les jardiniers, les agriculteurs, les agents de la municipalité qui sont très souvent en contact avec les objets souillés au niveau du sol, les professionnels paramédicaux, de faire le rappel vaccinal. Dans le cas d’une blessure suspecte, il faut bien nettoyer la plaie et puis s’adresser aux urgences les plus proches ou votre médecin de famille pour connaître la conduite à tenir. J’insiste sur la vaccination antitétanique, c’est vraiment la clé pour éradiquer la maladie infectieuse. Dans les pays développés, la maladie tétanique est devenue très rare. Dans notre pays, la vaccination est obligatoire chez les nourrissons et incluse dans le calendrier vaccinal.