Nos Plus

L’eau, la vie attention à la déshydratation pendant Ramadan

Publié le
L’eau, la vie attention à la déshydratation pendant Ramadan

Pendant Ramadan, surtout en saison chaude, le risque de déshydratation est relativement élevé, notamment chez les personnes âgées ou les bébés. Zoom sur l’importance de l’eau pour un organisme bien portant et quelques conseils pour ne pas manquer d’eau !

par Sondes Khribi Khalifa

L’eau, la vie…

Le bon fonctionnement de nos tissus, organes, cerveau, muscles, foie, reins ou glandes est lié au bon fonctionnement des cellules qui les composent. Nous sentons que nous allons bien, quand nos organes fonctionnent bien. Et nos organes fonctionnent bien uniquement quand les cellules qui les composent fonctionnent correctement. 
La cellule pourrait se définir comme étant le plus petit élément capable de s’organiser pour vivre. Autrement dit, la cellule est l’unité structurale et fonctionnelle des êtres vivants. L’ensemble des tissus de l’organisme est constitué par un assemblage de cellules. Près de 42 mille milliards de cellules chez l’homme…

Nos cellules ont essentiellement besoin de 3 choses pour survivre et se développer :

. d’oxygène, source de toute énergie dans le corps,

. de nutriments,

. d’éliminer leurs déchets.

Quand un de ces 3 éléments est manquant, nos cellules fonctionnent mal, entraînant un mauvais fonctionnement de nos organes. Et c’est un terrain favorable à la maladie. L’eau est donc l’élément capital permettant la vie de la cellule. Il lui ramène l’oxygène et les nutriments, mais surtout lui permet de se débarrasser de ses déchets.

Pendant Ramadan, si vous n’apportez plus de nutriments aux cellules pendant quelques heures, ce n’est pas grave. Elles auront surtout besoin d’eau pour éliminer les déchets qui les intoxiquent et qui les fragilisent… Alors, misez sur l’eau et les fruits pendant les heures de la soirée et du shour !

Ne prenez pas la déshydratation à la légère

La déshydratation est la perte ou l’élimination de l’eau d’un corps. Pendant Ramadan la déshydratation, si elle est prolongée, peut avoir des conséquences graves sur la santé. La soif, des lèvres sèches, une fatigue anormale et une perte de force peuvent vous alerter sur une déshydratation. Chez les personnes âgées, la sensation de soif est souvent retardée et peu marquée, ce qui est la cause de déshydratations souvent graves.

Quelques symptômes doivent vous alerter sur le risque de déshydratation chez les personnes les plus vulnérables : une soif intense, une bouche et une langue sèches ; un regard terne et des yeux enfoncés ; l’apparition d’un pli cutané (lorsqu’elle est légèrement pincée, la peau tarde à retrouver son aspect initial) ; une peau sèche, froide et pâle ; une fièvre parfois; des urines en faible quantité ; des maux de tête ; une désorientation, des vertiges ; des troubles de la conscience (malaise, étourdissements…) ; et même une modification du comportement (agitation, apathie, grande faiblesse…).

Chez bébé aussi attention à la déshydratation. Il faut savoir que dans l’organisme d’un nouveau-né, l’eau représente 75 à 80 % de son poids et 65 % chez un nourrisson de plus d’un an.

Il est donc important de connaître les signes de déshydratation du nourrisson et de consulter en cas de signes alarmants.

Par exemple, quand bébé dort beaucoup ; qu’il est difficile à réveiller et qu’il gémit ; s’il est pâle et a les yeux cernés ; ou s’il respire vite.

N’oubliez donc pas de donner une quantité d’eau suffisante à votre enfant les jours de canicule, notamment pendant Ramadan. Vous avez tendance à l’oublier si vous-même faites le jeûne.

Déshydratation et canicule

La déshydratation peut survenir suite à des diarrhées, des vomissements, dans certaines maladies chroniques (diabète déséquilibré…), en cas de prise excessive de médicaments diurétiques ou laxatifs, en cas de transpiration excessive (liée à une canicule par exemple) ou lorsque l’apport en eau et sels minéraux ne compense pas les pertes. Attention alors au risque de déshydratation les jours de canicule. Diminuez l’effort physique et mental.

L’eau, l’éternité ?

On attribue à Alexis Carrel la phrase : « Une cellule bien hydratée, bien nourrie, bien débarrassée de ses déchets se renouvelle perpétuellement » suggérant à long terme une possible immortalité des organismes. Une eau de jouvence permettrait cela en théorie…