Nos Plus

Lifting du visage Les dernières techniques

Publié le
Lifting du visage Les dernières techniques

Le lifting cervico-facial est une technique chirurgicale pour traiter les problèmes du vieillissement cutané de la face. Cette technique a évolué avec le temps.

par Walid Salem

Il y a 30 ans, le traitement était uniquement cutané, ensuite il s’est enrichi par le lifting musculaire (SMAS) c’est-à-dire que, à part l’action sur la peau, le spécialiste agit également sur les muscles du visage. Aujourd’hui, ces deux techniques sont associées au lipofilling qui permet de regalber la face qui a perdu avec l’âge sa graisse sous-cutanée,ce qui accentue le relâchement musculaire.

INTERVIEW: Dr Moncef Guigua,
Président de la société tunisienne de chirurgie esthétique

En quoi consiste la technique du lipofilling?

Elle consiste à prendre de la graisse chez la personne concernée, de débarrasser cette graisse du sang et de l’huile qu’elle contient avant de la réinjecter dans les pommettes, les joues, la vallée des larmes et les plis nasogéniens.

Ce genre de lifting est-il efficace contre les rides?

Le lifting ne donne pas de résultats au niveau des rides. Le Botox est plus efficace contre les rides du front, tout comme le Restylane est efficace pour les rides de la patte d’oie. Le laser abrasif est utilisé pour les rides péribuccales. Toutes ces techniques s’associent souvent pour traiter le vieillissement cutané qui apparaît chez la femme entre 42 et 45 ans. Chez l’homme, il apparaît beaucoup plus tard à cause de la barbe.Ce vieillissement est accentué chez les personnes qui ont une mauvaise hygiène de vie: tabagisme, excès d’exposition au soleil et amaigrissement considérable.

Y a-t-il plus de candidats masculins pour ce type d’interventions?

Dans 90% des cas, ce sont des femmes qui font cette demande. Les hommes représentent les 10% qui restent. L’intervention sur les femmes est légèrement différente que sur les hommes vu leur complexion naturelle. Mais chaque opération de lifting est personnelle et adaptée au cas par cas. A chaque visage on applique la technique adéquate, en fonction des stigmates du vieillissement et de leur localisation. Par exemple, si c’est le cou qui est le plus atteint, on accentue le côté cervical; si c’est le tiers supérieur, on fera plus de lifting temporal. Toute la dextérité du médecin réside dans le fait d’adapter les différentes interventions aux différents visages!

Quelles sont les contre-indications à cette opération?

Il y a les contre-indications médicales, à savoir le tabagisme excessif, les maladies en cours (diabète, hypertension et maladies de la peau). Il y a aussi les contre-indications psychologiques comme l’hypernarcissisme (le B.D.D ou bodysmorting disorder) ou les dysmorphophobies. Cela concerne les personnes qui demandent un lifting préventif pour juguler un éventuel vieillissement, alors qu’en fait ces personnes n’ont pas encore vieilli. Il s’agit d’une intervention absurde. A mon sens, il ne faut pas tomber dans les interventions abusives et il ne faut pas berner les gens anxieux. Le praticien doit être conscient du rôle qu’il joue et de son influence sur le patient… C’est une très grande responsabilité.

Le lifting cervico-facial est-il la première opération effectuée en Tunisie?

C’est la liposuccion qui tient le haut du podium en Tunisie. Il y a beaucoup plus de demandes étrangères sur le lifting du visage parce que les Tunisiennes sont souvent rondes, ce qui leur permet de ne pas vieillir précocement. A 50 ans, les Tunisiennes gardent souvent un visage plein. Cela dit, pour moi, le lifting du visage est la reine des opérations… Elle a un aspect «magique» et fascinant. On est en action directe avec le temps. On peut rajeunir un visage de 10 ans en un temps réduit!