Nos Plus

La matrice divine

Publié le
La matrice divine

La conférence est donnée, dans sa version originale, en anglais mais également en français.

Voici un aperçu très sommaire de cette conférence, une sorte de résumé avant-goût, le but étant de vous inciter à la regarder vous-même, que vous ayez envie d’en savoir plus…

 

Les jumelles, ou comment l’amour donne la vie   

 

Gregg  Braden commence sa conférence par évoquer cette anecdote, plutôt connue dans les milieux scientifiques, des jumelles. C’est l’histoire de jumelles qui, à peine nées, ont été séparées de leur mère et l’une de l’autre, pour être placées dans des couveuses différentes.  Elles étaient en fait prématurées. L’une des deux se portait bien, l’autre, sous la lumière intense de l’unité de soin dans laquelle elle était placée, allait plutôt mal. On a pensé, un moment, qu’elle allait mourir, tant ses signes vitaux périclitaient. Une infirmière a alors pris le risque d’enfreindre le règlement et de déplacer le bébé souffrant pour le placer à côté de sa sœur. Ce qui s’est alors passé a marqué l’histoire : le bébé qui se portait bien a placé son bras autour de celui du bébé souffrant et, immédiatement, l’état de santé de ce dernier s’est visiblement amélioré pour enfin se stabiliser.

Le conférencier enchaîne pour dire que le secret de toute vie est une énergie qui, bien qu’elle nous est invisible, est responsable de tout. Cette énergie est là, partout autour de nous…Et, pour emprunter le vocabulaire de la physique, nous pouvons parler de champ (the field)…

 

L’énergie ou le champ

 

« Il existe un champ d’énergie et chacun d’entre vous est capable de parler à ce champ. Le problème est de savoir comment lui parler …. ». Voilà une phrase clé que vous entendrez dans cette conférence. Le champ est un concept assez pointu en physique mais que vous pouvez découvrir en faisant vos propres recherches…il s’agit de savoir que, contrairement à nos croyances, ce n’est pas le vide qui constitue la majeure partie de l’univers mais quelque chose d’autre. Appelons cela le champ. La principale particularité de ce champ réside dans le fait qu’il est  intelligent, que toute l’information y existe et y circule…

Le pouvoir que nous avons…

 

Nous avons du pouvoir, beaucoup de pouvoir…à tel point que cela nous fait peur et nous pousse à le renier. Prendre ses responsabilités n’est, en effet, pas chose facile ! C’est un pouvoir qui est en nous, nous naissons avec, personne n’a à l’apprendre d’une quelconque façon. L’anecdote des deux jumelles révèle bien que celles-ci savaient user de ce pouvoir, à la naissance. Elles n’ont pas eu le temps de l’apprendre !

Le pouvoir en question ne vient pas du cerveau, ce n’est pas une production mentale, ou de l’intellect. Contrairement à ce que la société humaine, si savante et si fière de ses progrès et prouesses technologiques, peut vous faire croire…Ce pouvoir vient du cœur. Le cœur est différent du cerveau, ils fonctionnent tous deux différemment.

Nous possédons ce pouvoir car nous sommes tout simplement dans le champ, partie du champ, mais surtout co-auteurs du champ…

Nous avons le pouvoir de modifier la réalité

 

Oui, nous avons le pouvoir de modifier la réalité car nous pouvons modifier le champ. La réalité n’est pas cet ensemble de choses physiques données a priori, indépendantes de nous, et ayant des propriétés intrinsèques. Ce n’est pas Gregg Braden qui le dit, c’est un des fondements de la physique qui est en train de révolutionner la science et notre compréhension du monde ; la physique quantique, c’est-à-dire celle de la mécanique et des lois qui régissent le monde de l’infiniment petit.

Cette physique nous apprend que la réalité, ou ce que nous appelons « réalité », c’est un ensemble, un magma, de possibilités. Elles sont toutes probables et celle dont nous croyons avoir connaissance est simplement celle à laquelle nous accordons notre attention. Oui, cela semble étrange mais c’est ainsi ! Du moment que nous « pensons », « observons » ou prenons simplement conscience de quelque chose, elle existe. Ainsi, tout peut exister, à partir du moment où nous le pensons…

En théorie, nous pouvons dire que ce qui est valable pour l’infiniment petit, l’échelle de Planck, celle des particules qui composent les atomes, nos cellules, nos molécules, nos tissus vivants et nos organes…, serait  aussi valable pour nous, notre dimension. Ce n’est, pour ainsi dire, pas encore prouvé scientifiquement. Il faut savoir que les physiciens cherchent toujours ce qu’ils appellent la théorie du tout, le théorème ou l’ensemble des équations qui feront le lien entre les lois de la physique connues à ce jour, celles de l’infiniment petit, jusqu’à celles de l’infiniment grand (les galaxies).

 

Apprendre à parler le langage du champ

 

Ce que Gregg Braden essaie d’expliquer, c’est que le langage de l’univers, celui que décrivent la physique et les mathématiques, est un langage qui nous est accessible. Accessible, non pas via l’esprit ou les productions de l’esprit, mais à travers les émotions. La production du cœur, si l’on peut dire…

Ce langage est parlé par tout ce qui vit. On a par exemple découvert récemment que les plantes, le monde du végétal en somme, sont intelligentes. Toutes communiquent entre elles, et pas uniquement à travers des conducteurs physiques. Les émotions chez l’Homme sont simplement le nom que porte ce langage universel…

Je vous invite vivement à vous donner le temps de regarder cette conférence, il suffit de taper « matrice divine » sur la fenêtre de youtube. Elle dure près de trois heures mais il est certain que vous allez la regarder plus d’une fois. Gregg Braden est un homme très intelligent et a dans les yeux cette lumière qui brille, il est très communicatif et très pédagogue. Il parle très lentement et son raisonnement est très facile de suivre. Enfin, vous n’êtes pas obligés de tout regarder d’une traite, vous pouvez suivre la conférence par tranches de 30 minutes, par exemple…mais le mieux c’est de la programmer pour la soirée.
Je peux vous garantir que c’est plus intéressant que ce qu’il y a sur toutes les télés le soir !