Nos Plus

Les maux dentaires

Publié le
Les maux dentaires

Les maux de dents peuvent être liés à plusieurs facteurs comme des pathologies inflammatoires telles que des gingivites, des infections buccales ou nasales, un abcès ou encore une otite. Comment soigner ces maux qui touchent la dentition ? Et quelles sont les mesures de prévention des douleurs dentaires ? Réponses avec notre spécialiste.

par Ema Farès

Avis du spécialiste Dr Amine Ouerghi Dentiste

Quels sont les maux dentaires les plus courants ?

Les maux de dents sont un problème qui touche une grande partie de la population tout âge et sexe confondus. La douleur est subjective. Certaines personnes peuvent ressentir plus de douleur que d’autres. Il y a cependant un épisode douloureux particulier qui peut faire pleurer même les plus stoïques. Les douleurs dentaires entraînent des insomnies et une baisse de la concentration qui persistent malgré vos efforts et quoi que vous fassiez.

Au royaume des maux dentaires, l’abcès dentaire est roi. L’abcès dentaire est l’infection d’une dent dont la douleur irradie des gencives à la racine. La pulpe dentaire est infectée par des bactéries qui se répandent comme une traînée de poudre, affectant la racine et même les os qui la supportent. Cela provoque des douleurs pénibles, surtout la nuit.

Les douleurs de pulpite aiguë : elles surviennent spontanément, par crises d’un quart d’heure à une heure, débutant sans raison apparente. Elles se traduisent par une « rage de dent » augmentée par la position couchée. Les douleurs sont intermittentes avec des périodes de rémission totale entre les crises. Les douleurs se propagent, irradient, du même côté du visage vers le nez, l’œil, la tempe, l’oreille, la région occipitale, le sinus, la mandibule.

La douleur n’est pas localisée à la dent et il est possible d’éprouver une difficulté à désigner de façon précise la dent en cause.

Quelles sont les principales causes des douleurs dentaires ?

On distingue différentes causes, principalement :

Les caries, qui peuvent arriver à tout âge, y compris sur les dents de lait. Nous ne sommes pas tous égaux face à elles. Certaines personnes ont des dents beaucoup plus résistantes que d’autres. Mais la qualité de l’ hygiène bucco-dentaire est pour beaucoup dans l’apparition de ces pathologies.

La poussée des dents de sagesse, qui évolue à partir de l’âge de 16 ans, est aussi la cause de douleurs parfois très importantes. C’est surtout le cas pour des dents de sagesse qui ne sont pas bien positionnées ou qui n’ont pas la place de pousser correctement. Une zone inflammatoire peut apparaître, ou même une zone purulente. Cette poussée peut aussi créer des troubles au niveau des autres dents.

Les douleurs caractéristiques de la  » rage de dent » peuvent aussi être dues à un problème de gencive. Cela peut provenir d’un tassement alimentaire, de débris d’aliments qui sont coincés et s’accumulent entre les dents, en contact avec la gencive. Cette dernière va alors s’inflammer et devenir douloureuse. Il peut arriver aussi que la gencive soit la source elle-même d’une inflammation générale, c’est ce que l’on appelle une gingivite. Là encore, nous ne sommes pas tous sensibles de la même manière et certaines personnes vont avoir des gencives beaucoup plus réactives que d’autres.

Quels traitements généraux ?

Dans la très grande majorité des cas, si vous avez mal aux dents, il faudra les mains d’un dentiste pour vous soulager. Pas possible d’y échapper !

En cas de carie avec douleur passagère, un nettoyage de la cavité de la carie et des bactéries, suivi par l’obstruction avec un produit adapté, suffiront à mettre fin aux douleurs. Si la carie a évolué jusqu’à la pulpite, avec une inflammation plus profonde et une atteinte du nerf, il faudra la dévitaliser. Il existe des techniques entre les deux, avec possibilité de régénération d’une partie du nerf de la dent si celui-ci n’est pas trop touché.

Traiter un abcès dépend aussi de son ampleur. Si la collection purulente est importante, il faudra commencer par un drainage et l’utilisation d’antibiotiques. Mais si la zone osseuse est trop atteinte, il nous faudra aller jusqu’à l’extraction de la dent.

L’extraction sera aussi souvent proposée dans le cas de poussées de dents de sagesse douloureuses, quand celles-ci ne pourront pas sortir correctement.

Pour les personnes qui ont tendance à trop serrer les dents, nous pouvons leur faire des gouttières adaptées, à porter la nuit, qui sont très efficaces pour stopper les douleurs provoquées par cette mauvaise habitude.

Et la prévention des maux dentaires ?

Le meilleur moyen d’éviter un mal de dent, reste de prendre soin de sa dentition et de mettre l’accent sur la prévention au quotidien. Deux brossages efficaces par jour (matin et soir) de deux minutes chacun, et l’utilisation quotidienne de fil dentaire. Les brosses à dents électriques peuvent être un plus pour rendre le brossage plus efficace dans un temps plus court. Il vaut aussi mieux choisir un dentifrice de qualité et privilégier ceux qui contiennent du fluor, qui participe à la reminéralisation des dents. Autre élément essentiel pour éviter que tout problème ne devienne douloureux : le rendez-vous annuel chez votre dentiste.