Nos Plus

Médicaments mode d’emploi

Publié le
Médicaments mode d’emploi

Nous avons une fâcheuse habitude de nous adresser à la pharmacie du coin pour la moindre douleur, la moindre toux. Nous considérons les médicaments comme des « produits » ordinaires et bien utiles, à consommer à volonté car ils « guérissent nos maux ». D’un autre côté, le problème de l’antibiorésistance est plus que jamais d’actualité. Les médicaments que nous adorons et qui nous sécurisent tant sont de moins en moins efficaces. Peu de gens comprennent ce phénomène et ses causes. Encore moins de gens savent qu’il existe des alternatives naturelles à portée de chacun.

par Sondes Khribi Khalifa

Le médicament :

Un produit miracle !

Depuis l’avènement de la médecine allopathique dans la vie de l’Homme moderne, le médicament synthétique est considéré comme un miracle. Un petit comprimé vite avalé fait disparaître la douleur, comme c’est magique. Ah, le progrès !

Ce progrès est mis en cause depuis que nous comprenons les effets secondaires de la médecine allopathique. Voilà qui explique le retour en force de la médecine traditionnelle chinoise ou l’ayurveda (médecine traditionnelle indienne) partout dans le monde. Ces médecines basées sur une approche globale du corps et dont les outils sont d’abord issus de la nature ne déstabilisent pas l’équilibre et l’intelligence du corps. En effet, le médicament chimique ne traite qu’un partie apparente du problème, on parle justement d’une médecine symptomatique (qui cherche à éliminer ou masquer les symptômes). Les médecines traditionnelles dans leur grande sagesse ne traitent pas les symptômes mais les problèmes dans leur globalité. Le rapport même à la médecine et au médecin est différent : on ne va pas voir un médecin en consultation de 15 mn pour sortir avec une ordonnance et des produits à avaler en toute passivité, sans penser à ce que l’on mange, comment on dort, quelle activité on fait au quotidien, etc… Dans les médecines traditionnelles vieilles de plusieurs millénaires, le thérapeute passe beaucoup de temps avec le malade et lui donne les moyens de se prendre en charge lui-même.

En résumé, les plantes sont nos alliées pour booster l’intelligence innée du corps. Le comprimé lui, ne fait que masquer le symptôme.

Couper la communication avec les récepteurs de la douleur dans le cerveau par exemple, pour que vous ne sentiez plus la douleur.

L’organe en question sera toujours « malade » mais vous ne sentez plus la douleur…

Qu’est-ce que l’antibiorésitance ?

Problème majeur en termes de santé humaine et animale au niveau international, l’antibiorésistance ne fait pas beaucoup bouger les comportements des patients, ni des médecins censés être mieux informés. Explications : l’antibiorésistance ou la résistance bactérienne signifie que la bactérie devient résistante au traitement. Certaines bactéries sont aujourd’hui multi résistantes : elles sont comme immunisées, elles ne répondent plus aux traitements dont nous disposons actuellement. En effet, à cause de la consommation trop élevée et non justifiée pour la plupart des cas de médicaments, les bactéries développent des défenses immunitaires contre les antibiotiques qui sont en vente libre dans les pharmacies. 

Mon mari se demande pourquoi tel antibiotique (pourtant bien connu !) n’a pas pu guérir sa bronchite….pourtant, lui ce n’est pas un grand consommateur de médicaments ! Il me dit « mais je n’ai aucun rapport avec l’antibiorésistance, moi ! Puisque je n’ai que rarement consommé des médicaments dans ma vie ! ». Je lui dis « oui, tu as raison, mais les bactéries qui sont dans tes poumons, elles, sont les mêmes que celles que ton collègue de travail a dans les poumons, et elles sont donc immunisées du fait que la majorité des personnes autour de nous consomment beaucoup trop de médicaments…. ». Voilà ce que beaucoup de personnes ne comprennent pas.

Plus grave que cela, il faut savoir que les traces d’antibiotiques sont aujourd’hui présentes dans les sols, donc dans l’alimentation, dans le poulet qu’on mange, etc. De quoi ravager l’équilibre (endocrinien notamment) de notre corps, et rendre les bactéries vraiment immunisées !

La seule alternative est donc de renforcer sa propre défense immunitaire et cela est toujours possible.

Conclusion : il vaut mieux prévenir que guérir.

Pourquoi pas la prévention ?

La meilleure stratégie pour être en bonne santé est celle de la prévention. Pourquoi on n’en parle pas beaucoup ? Parce qu’il n’y a pas d’argent à gagner dans cette affaire. C’est simple. Prévenir en adoptant une bonne hygiène de vie au quotidien ne fait pas vendre de médicaments, ne fait pas vendre de consultations et de soins aux cliniques, etc. La médecine est d’abord un secteur économique, on l’oublie trop souvent. Et comme tout secteur économique dans une économie de marché, le but est « la rentabilité ». Naturellement, les entreprises qui travaillent dans ce domaine nous vendent des produits/médicaments en les associant au sourire des personnes en bonne santé et à la nature. Mais il n’y a pratiquement pas de nature là-dedans. Ce sont des arguments et stratégies marketing. 

« Liste des 4000 médicaments inutiles ou dangereux » a été un des bestsellers en France de l’année 2012. Il est écrit par deux éminents spécialistes : Pr Philippe Even et Pr Bernard Debré. Ils ont osé dire tout haut ce que beaucoup de médecins et professionnels de la santé savent mais n’osent pas dire : la médecine est d’abord une industrie.

Prévention et santé au quotidien

>Commencez par adopter une bonne hygiène alimentaire. Vous êtes –littéralement- ce que vous mangez. Pas de bonne immunité donc sans des intestins en bon état. Vos choix alimentaires sont vos choix de vie : buvez beaucoup d’eau et mangez des fruits et légumes crus. 

>>Consacrez le temps qu’il faut au sommeil. Le sommeil est un facteur clé de stabilisation et de renforcement de la défense immunitaire. La nouvelle génération férue de FB passe une bonne partie de la nuit devant le petit écran. C’est la défense immunitaire qui s’affaiblit quand il fait nuit et que vous ne dormez pas ! Le corps a son rythme, il faut le respecter.

>>>Consacrez une partie de votre temps à l’activité physique. Programmez, par exemple, des balades en famille chaque dimanche, ainsi les enfants aussi bénéficient de la balade et regardent moins la télé. Notez qu’il est important de transpirer quand vous faites une activité physique. Vous évacuez ainsi les toxines qui s’accumulent sinon et qui alourdissent la machine corps.

>>>>Consacrez une partie de votre budget pour vous faire du bien : thalassothérapie et massages vous apporteront des bienfaits que vous ne soupçonnez même pas. Faites vous-même aussi souvent que possible des massages de la plante des pieds, des mains, du ventre, du crâne. Le massage à deux permet aussi de reconstruire les relations de couple.

>>>>Initiez-vous à l’aromathérapie. Les huiles essentielles se vendent un peu partout en Tunisie, il vous faut un minimum de « culture aromathérapie » pour connaître les huiles adaptées à chaque problème de santé. Des huiles essentielles comme celles de la lavande, du thym ou du romarin devraient être toujours présentes dans vos placards pour un coup de pouce à la première fatigue ou au premier mal de gorge. L’huile essentielle de basilic est aussi un must pour les personnes qui souffrent de troubles digestifs. Idéale et très efficace contre les spasmes, gaz, ballonnements, etc.

Quelle différence entre ce remède naturel et les comprimés (anti-spasmes) que l’on achète comme des petits pains en pharmacie ? Une différence énorme. Les comprimés synthétiques ne sont jamais anodins, jamais sans effets secondaires pour votre corps. Seulement, la plupart des effets n’apparaissent qu’à long terme et sont si imbriqués aux autres facteurs de risque de l’environnement (pollution, alimentation mal saine, etc…) qu’il est difficile d’isoler les effets de tel ou tel médicament.

L’avis du spécialiste Caroline Dubois psychothérapeute et praticienne en EFT

L’EFT est une technique de libération émotionnelle qui consiste à faire des tapotements sur des points précis du corps (en lien avec les méridiens) et qui permet de développer l’intelligence et la paix émotionnelles. Elle peut jouer un rôle important pour les personnes qui souffrent de surpoids et qui veulent s’en sortir.

Caroline Dubois vous êtes psychothérapeute spécialiste en EFT (emotional freedom technique). Vous dites que les problèmes de poids et problèmes émotionnels sont souvent liés…Pouvez-vous développer?

Oui en effet, le long de ma pratique j’ai remarqué que si on tapotait « même si j’ai tout le temps envie de manger parce que …» et que la personne répète silencieusement en tapotant « parce que », des réponses de type émotionnel vont monter. 

Une question simple : quand mangez-vous ou à quel moment avez-vous envie de manger ? Souvent dans les réponses on retrouve des éléments du type : « Quand je suis triste,  en colère ou que je m’ennuie ». Pensez-vous vraiment que l’EFT soit efficace pour mincir en gardant ses propres habitudes alimentaires? Ou est-ce un outil qui accompagne une réforme alimentaire de fond?

Oui l’EFT est efficace pour mincir définitivement mais il y a beaucoup d’aspects à travailler pour y arriver. Et ce, même en gardant les mêmes habitudes alimentaires pour certaines personnes, oui. Nous sommes tous différents, il faut le dire.

Néanmoins, quand on tapote sur la douceur du chocolat, du fromage, du sucré, après les tapotements on est plus doux avec soi, l’importance du sucre sera moindre dans l’alimentation. Moins de sucre, moins de calories donc.

Mais plus généralement l’EFT peut  être un outil qui accompagne une réforme alimentaire de fond. Dans certaines familles, il n’y a pas de culture alimentaire. On se nourrit sans faire attention, on se remplit.

Depuis mon enfance, j’ai reçu une alimentation de gourmet, pas forcément gourmande et grasse. Cela a donc créé  des habitudes alimentaires saines.

Dans mon histoire la seule fois où j’ai pris du poids c’est lors d’une dépression légère à 25 ans. J’ai mangé pour pallier à la tristesse d’une séparation.

Caroline Dubois, psychothérapeute depuis 1998, elle a rencontré l’EFT au cours d’une de ses formations PNL à Londres. Elle s’est formée en EFT avec  Gary Craig et utilise l’EFT depuis l’an 2000 dans sa pratique. L’EFT a changé sa pratique car elle a multiplié la rapidité de guérison et le bien-être de sa clientèle.

http://www.guerir-eft.com/