Nos Plus

Merck: une histoire de famille

Publié le
Merck: une histoire de famille

Début juin 2010, la Tunisie accueillait un hôte de marque, Dr Frank Stangenberg-Haverkamp. Cet économiste de formation a été reçu par plusieurs ministres et hauts fonctionnaires de l’Etat tunisien. Dr F.S.H, comme se plaisent gentiment à le nommer les collaborateurs de Merck en Tunisie, a eu l’amabilité d’accorder à  » Livret Santé « , un entretien exclusif.

par Senda Baccar

La région Afrique du Nord et de l’Ouest définie par Merck Serono, la division pharmaceutique du groupe Merck, Allemagne, couvre aujourd’hui 38 pays qui bénéficient d’un potentiel économique important, riche et diversifié.
Longtemps gérée à travers la Suisse et la France, cette région a su maintenir ses activités commerciales en établissant en 2009 une CMG (Company Merck Group) régionale à partir de la Tunisie.
Dirigée par Dr Karim Bendhaou, elle compte actuellement plus d’une centaine d’employés et dispose d’une situation géographique stratégique en se positionnant comme le relais des continents Europe et Afrique. La Tunisie offre également de solides bases économiques, une situation politique très stable et des avantages fiscaux indéniables. « La Tunisie est à ce jour l’un des rares pays en Afrique qui a su répondre au challenge des produits contrefaits. Elle reste un modèle pour les pays du continent », déclare Dr Karim Bendhaou, Managing Director de Merck North West Africa. « En choisissant de nous installer ici, nous avons pu bénéficier d’exonérations importantes pour développer nos activités tout en étant compétitif sur toute la région. »

Merck North West Africa est aujourd’hui leader sur divers aires thérapeutiques.

Hormis l’Algérie qui représente à elle seule 50% des ventes totales, la Tunisie compte 80% de parts de marchés pour le traitement de l’infertilité et la Libye détient 70% de parts de marchés pour le traitement de la sclérose en plaques.

« La qualité des ressources locales réunies sur notre plateforme nous permet d’exporter nos compétences et d’apporter des réponses adaptées aux spécificités de ces marchés », ajoute Dr Karim Bendhaou. Une équipe compétente, diversifiée et motivée apporte quotidiennement son soutien aux pays de la région dans différents domaines tels que le marketing, l’obtention de l’AMM, la sécurité des médicaments, ainsi que la législation et la finance. Cette véritable plateforme de services régionale a récemment permis de réagir efficacement face aux changements législatifs qu’a subi l’Algérie, le marché le plus important en Afrique. Trois mois ont suffi à l’équipe pour mettre en place une nouvelle stratégie commerciale et garder son positionnement sur le marché.

Merck North West Africa ne manque pas d’ambition et entend exploiter cette plateforme de services pour répondre à la croissance actuelle du marché pharmaceutique dans la région. Il est prévu de définir de nouveaux axes stratégiques qui pourraient être développés et pour lesquelles la société peut apporter une valeur ajoutée. Les branches « Consumer Health Care » et « Chimie » sont d’actualité et ont fait l’objet de discussions lors de la visite du Dr Frank Stangenberg-Haverkamp en Tunisie, président du conseil des partenaires et vice-président du Conseil exécutif et du Conseil de la famille Merck qui a rencontré le Premier Ministre, Mohamed Ghannouchi, le 3 juin 2010 à Tunis.

La société Merck existe depuis 1668. Comment expliquez-vous sa pérennité ?

Les membres de la famille sont les moteurs directeurs, nécessaires au bon fonctionnement de la compagnie. Notre politique étant que l’intérêt de la compagnie et ce, depuis sa création, prime sur l’intérêt personnel, voire familial. Et parce que nous sommes une équipe et que nous devons rester soudés, nous faisons en sorte de ne recruter que des personnes qualifiées, dynamiques et ambitieuses.

Quelles sont les valeurs clés de la famille Merck et pouvons-nous affirmer qu’elles sont à l’origine du succès de Merck ?

Nos valeurs familiales sont également celles de notre société, à savoir le courage, la performance, le sens des responsabilités, le respect, l’intégrité ou encore la transparence. Elles ont d’abord et surtout permis à la société Merck de préserver son indépendance. Investir tout notre capital financier dans une seule compagnie est une valeur en elle-même. Ce choix capital a été décisif pour nous et nous estimons qu’il a porté ses fruits. Aujourd’hui Merck Serono fait partie des plus grands laboratoires biotech au monde.

Votre visite en Tunisie est-elle une visite d’inspection ou d’encouragement pour les employés tunisiens de Merck Serono ?

Non, je ne fais jamais de visite d’inspection. L’important pour moi c’est de constater de visu comment notre argent a été investi. C’est aussi l’occasion pour moi de rencontrer Dr Karim Bendhaou. J’ai longtemps entendu parler de lui, en bien, bien sûr (rires). Enfin, j’ai voulu par le biais de cette visite apporter un soutien moral et encourager toute l’équipe ici. Nous croyons beaucoup au potentiel de nos collaborateurs et nous voulons nous assurer qu’ils portent bel et bien les valeurs de notre compagnie.