Nos Plus

PET Scan une révolution en cancérologie

Publié le
PET Scan une révolution en cancérologie

La médecine nucléaire en Tunisie connaît une grande évolution avec l’arrivée du premier appareil de PET Scan qui a révolutionné la prise en charge du cancer dans le monde, et qui est considéré comme un grand pas en avant dans le domaine de la scintigraphie.
Rencontre avec le Dr Mejdi Mahersi, spécialiste en médecine nucléaire, scintigraphie et thérapie aux radio-isotopes et initiateur du PET Scan en Tunisie. Il a dédié tout un espace aménagé au CERU, avec des équipements modernes, à la pointe de la technologie.

par Saima Ksibi

Dr Mejdi Mahersi spécialiste en médecine nucléaire, scintigraphie et thérapie aux radio-isotopes et initiateur du PET Scan en Tunisie

Quelles sont les indications du Pet Scan ?

Depuis l’année 2002, le Pet Scan n’a pas cessé de faire ses preuves en Europe. Il a amélioré la prise en charge des patients cancéreux et ce, à travers le diagnostic rapide, vu qu’il permet de faire un bilan général pour détecter les foyers de cancer et pouvoir donc adapter le traitement qu’il faut selon le stade d’avancement de la maladie, avec en plus un suivi de l’efficacité du traitement.

Dans approximativement 90 % des cas, le Pet Scan est utilisé essentiellement en cancérologie, et dans les 10 % restants, en neurologie (principalement dans le diagnostic précoce de l’Alzheimer) et en cardiologie pour permettre la viabilité myocardique après infarctus du myocarde, avant de passer à la chirurgie ou de faire une dilatation des artères.

Le Pet Scan reste donc le meilleur moyen pour évaluer la réponse au traitement et ce, parce que l’objectif  de cette technique est d’étudier l’activité et l’évolution des foyers tumoraux.

Qu’est-ce qu’il a de plus par rapport à un scanner ?

Contrairement au scanner, le Pet Scan n’étudie pas seulement la forme et la taille de la lésion cancéreuse, mais surtout son activité, son évolution et son agressivité.

Cela fait de cette technique une imagerie fonctionnelle et métabolique et c’est ce qui fait la différence avec l’imagerie morphologique (entre autres le scanner)

En guise de conclusion, l’apport du Pet Scan par rapport au scanner c’est de savoir si la lésion cancéreuse est encore active et évolutive. Ceci permettrait d’adapter le traitement.

Comment se déroule un examen de Pet Scan ?

L’examen de Pet Scan se déroule comme tout examen de scintigraphie. On injecte un produit avec une faible activité radioactive (qui est le sucre de glucose), associé à un atome radioactif  qui est le fluor, pour obtenir le produit final appelé FDG (Fluoro Deoxi Glucose)

On injecte ce produit par voie veineuse, celui-ci va par la suite être capté par les cellules cancéreuses. Il sera hyper-métabolisé et hyper-capté par ces cellules, puis on passe le patient sous machine pour capter ces foyers d’hyper-métabolisme du glucose qui correspondent aux foyers de cancer.

C’est donc un examen simple pour le patient, indolore, sans effets indésirables, comparable à un simple examen de scintigraphie ou de scanner.

Y a-t-il des précautions spéciales à prendre avant ou après l’injection du produit radioactif ?

Le Pet Scan ne demande pas de préparation particulière, mais il faut être à jeun. Par contre, il est possible d’y être allergique.

Le Pet Scan est formellement contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement. Il faut savoir que le FDG est un faible irradiant, la dose injectée est en effet très faiblement radioactive et sera éliminée au bout de quelques heures sans provoquer d’effets indésirables. L’examen est simple, indolore et sans effets indésirables.

Qu’en est-il de la durée de l’examen du Pet Scan ?

Juste après l’injection, le patient s’installe dans une cabine de repos pour un temps d’attente estimé à une heure de temps environ (pour que le produit soit capté par les cellules cancéreuses), pour ensuite passer sous machine pour une durée de 20 à 25 minutes.
Le Pet Scan n’est pas un examen pénible, même sous machine, le patient
peut être à l’aise, contrairement à l’IRM, là où il y a le tunnel et le champ magnétique brouillant.

Le Pet Scan est un examen onéreux, mais qui peut être aussi économique, comment expliquez-vous cela ?

En parlant du coût de l’examen du Pet Scan, il est en effet assez élevé, mais cette technique permet de modifier la prise en charge de la maladie du cancer dans presque 30 % des situations. Le Pet Scan à un véritable impact en matière de santé publique et son apparition a radicalement modifié la prise en charge des cancers. Il s’agit en effet de la première technique qui donne une image, non pas de l’organe, mais du cancer lui-même et révèle par une simple imagerie rapide de tout le corps, tous les foyers actifs de cancer, évitant ainsi de multiplier les examens et permettant un diagnostic rapide du cancer et un traitement adéquat et précoce. Cette technique de Pet Scan a donc un double impact sanitaire et économique par une meilleure prise en charge diagnostique et thérapeutique du patient cancéreux et par une optimisation des coûts qui s’y rattachent, ce qui a fait son déploiement rapide en Europe et ailleurs.

L’examen du Pet Scan est donc réputé cher, mais il permet des économies ailleurs.

Combien le Pet Scan va-t-il coûter en Tunisie ?

Justement, pour l’instant il s’agit de l’unique appareil de Pet Scan en Tunisie.

En attendant que les hôpitaux soient équipés avec ce genre d’appareil et pour permettre un accès à tous les patients nécessitant une exploration par cette technologie de pointe, nous avons établi un accord avec le ministère de la Santé pour accepter les patients qui n’ont pas de couverture sociale, les indigents, avec des conditions préférentielles, en fait l’hôpital payera pour cette catégorie de patient, seulement le coût du produit nécessaire à la réalisation de l’examen et nous assurons l’examen à titre gracieux.