Nos Plus

Rencontre avec Eric Zemmour le coiffeur des stars

Publié le
Rencontre avec Eric Zemmour le coiffeur des stars

On l’imaginerait volontiers inabordable, tant le coiffeur des stars et des défilés de Haute Couture, Eric Zemmour, jouit aujourd’hui d’une renommée internationale…

par Florence Pescher

Ambassadeur de L’Oréal Professionnel, membre de la Haute Coiffure française, coach de plusieurs émissions sur M6 dont Panique chez le coiffeur et Belle toute nue, et créateur de la marque qui porte son nom… l’homme hyper occupé aurait de quoi attraper la grosse tête ! Eh bien pas du tout, son sourire, sa générosité, sa simplicité et son professionnalisme ont séduit toute la presse tunisienne venue pour découvrir sa nouvelle collection au salon éponyme ouvert il y a peu au sein du Royal Elyssa Thalasso & Spa de Monastir.

Eric Zemmour a tenu à nous montrer un peu de sa collection hiver intitulée «Pure et sauvage», une des déclinaisons de «Beauté originelle», thématique imposée par L’Oréal Professionnel.
Il nous a même révélé quelques secrets sur le process d’élaboration des collections.

Qui n’a jamais vu un show d’Eric Zemmour ne peut imaginer la magie qui émane de ses doigts à l’agilité déconcertante.

Lorsque ses ciseaux s’envolent, fendant l’air et coupant les mèches de cheveux à un rythme effréné semblant être complètement improvisé, l’inquiétude envahit le spectateur… mais quand le résultat apparaît, on est tout simplement bluffé! Et que dire du chignon né de seulement quatre malheureuses épingles glissées dans quelques mèches torsadées en quelques secondes…

Mieux encore, quand l’artiste s’est mis à découper dans une vulgaire feuille de papier blanc deux petits carrés qu’il a fixé dans la chevelure de la jeune femme, on a commencé à douter, mais au moment où la demoiselle s’est retournée, elle était juste sublime.
Ne vous y trompez pas, ceci est le résultat, certes d’un talent qui a fait ses preuves et d’une imagination débordante, mais aussi d’un travail acharné de plusieurs années et d’une collaboration de chaque instant avec sa muse, son double, sa complice… sa femme Nathalie, à ses côtés à la ville comme à la scène depuis 23 ans.

Quand cet homme, qui coiffe les plus belles filles de la planète, nous explique qu’elle est tout ce qu’il peut souhaiter, son air, son équilibre… et quand on surprend les regards que ces deux-là portent l’un sur l’autre après deux décennies de cohabitation, on reste ébahis et il faut l’avouer, le temps d’une seconde, un brin jalouse !

Nous n’avons pas pu résister à la tentation de le soumettre à notre portrait chinois personnalisé pour découvrir de quel bois est fait un homme aussi tendre…
Le résultat? Eric Zemmour est un homme sensible, passionné par ce qu’il fait et ça se voit. En sortant d’un salon Eric Zemmour, vous ne serez plus tout à fait la même.

Portrait chinois d’Eric Zemmour

Si vous étiez…
Une odeur ? – L’ambre.
Une couleur ? – Le blanc.
Une gourmandise ? – Un chocolat.
Un objet fétiche ? – Un coussin.
Un lieu ? – Paris.
Une folie ? – Une belle voiture.
Une passion ? – Mon métier.
Un son ? – Les violons.
Un livre ?
– « Merci Karl », d’Arnaud Maillard… un magnifique témoignage du styliste qui a débuté comme stagiaire auprès de Karl Lagerfeld et est resté pendant 15 ans à ses côtés.
Un voyage ? – Celui que je ferais avec ma femme et mes enfants.
Un rêve ?
– Pouvoir installer une enseigne Eric Zemmour dans toutes les capitales que j’adore, pour y donner et recevoir des énergies… Je viens d’ouvrir un grand salon de 300 m2 à Lausanne en Suisse, et déjà je travaille à l’ouverture de mon premier salon parisien, « un rêve fou », en 2012 dans le 7ème arrondissement.
Une devise ?
– Plutôt deux : rien ne sert de courir, il faut partir à point, et la vie est un long chemin.
Un regret ? – Ne pas avoir eu de fille
Un coup de cœur ?
– Sur un objet déco le plus souvent. Le dernier en date est un lustre.
Un coup de gueule ?
– Contre le manque de parole et de conscience professionnelle
Un coup de blues ?
– L’attente, l’impatience… en tout : en amour, en amitié ou dans le travail, je suis un impatient mais sans être pour autant capricieux. Quand j’ai envie de quelque chose, si je ne le fais pas tout de suite, je déprime.
Un truc pour être en forme ?
– Du sport en salle, je m’y suis mis tardivement avec un coach, mais je me suis rendu compte que cela m’apportait beaucoup d’énergie et me libérait la tête pour le reste.
Un autre juste pour le moral ?
– Se faire plaisir… Et là, c’est infini. Peut-être tout simplement une sieste coquine avec ma femme que j’aime toujours autant après 23 ans de mariage, faire du shopping… peu importe, du moment que c’est un moment partagé en famille avec nos trois garçons ou à deux.
Une femme, un homme… votre héros ?
– Sharon Stone, Georges Clooney… je les admire pour leur engagement, leur élégance et leur beauté, juste ce qu’il faut sans en faire des tonnes. En revanche, je ne suis pas un fan de quelqu’un en particulier au point d’en faire mon modèle. J’aime quelque chose en chacun de ceux que je rencontre
La chose que vous voudriez transmettre à vos enfants ?
– Le savoir vivre, la considération, le goût du travail et l’indépendance.
La question à laquelle vous ne voudriez pas répondre ?
– Je ne veux pas parler de politique, et les questions sur les pratiques sexuelles me dérangent. Je vois malheureusement de plus en plus de confidences sur le sujet étalées dans les médias et cela me choque, car cela doit rester de l’ordre de l’intime.

Beauté Originelle – Pure et sauvage

Pour la première fois, L’Oréal Professionnel a demandé à ses ambassadeurs, de composer en quelques minutes un tableau d’influence façon scrap booking, tel un styliste ou un décorateur, illustrant leur vision créatrice de la tendance imposée. Les inspirations d’Eric Zemmour ont mélangé des modèles de John Galliano, des colliers métalliques, des crinières de chevaux et des visuels de Guess où les visages étaient sublimés par des touches de cambouis.
Cette nouvelle collection à la fois ethnique et hippie et un brin rock, propose un volume ample, des flous, des compositions savantes de mèches gaufrées, de tresses et de cheveux lissés. Les tonalités, très naturelles dans le sens où elles exhalent les couleurs de terre, de bois et de métal brut, apportent une grande sensualité.
Selon son humeur et sa personnalité, la femme pure et sauvage d’Eric Zemmour, arbore un look à la Botticelli ou celui d’une amazone des temps modernes. Les coupes structurées gomment les volumes et mixent le court avec de longues mèches folles…la chevelure est brillante et les balayages subtils.
L’Oréal Professionnel a encore enrichi sa gamme de produits capillaires de haut vol, avec les produits Shui Emmura art of haïr, la Rolls Royce de la cosmétique pour cheveux qu’Eric utilise désormais pour magnifier la chevelure des belles qui lui font confiance.

Mehdi Moussaoui, le magicien de la couleur…

Franco-marocain, Mehdi Moussaoui, le responsable du salon Eric Zemmour de Monastir, a déjà une longue carrière derrière lui.
Après avoir travaillé au sein de grandes enseignes de la coiffure en France et à l’étranger, après avoir occupé des fonctions de manager d’équipes jusqu’à 45 personnes en même temps, ce passionné de coiffure a dit « banco » au défi lancé par son ami Eric : celui de faire découvrir les techniques Eric Zemmour en Tunisie.
Toujours curieux, ne tenant pas en place, celui qui dit ne pas pouvoir supporter de rester plus de deux jours sans coiffer, profite de la révolution tunisienne pour partir quelques mois en Chine voir comment on y travaille en salon… et nous revient encore plus riche de tout ce qu’il y a vécu.
Mehdi n’est pas le clone d’Eric, l’un et l’autre n’ont pas cette vision standardisée du métier. En revanche, Mehdi effectue régulièrement des stages chez Eric pour s’imprégner des techniques qu’il emploie et ne pas tomber dans une routine nuisible à la créativité.

Sa spécificité ? La couleur, qu’il maîtrise comme personne. C’est sa touche personnelle.

Mehdi dit avoir découvert une clientèle tunisienne très féminine, en quête de création, très ouverte, plus que la cliente marocaine. «Les tunisiennes ont besoin d’un conseil et d’être réconfortées mais se laissent séduire… elles sont très fidèles et n’hésitent pas à consommer les produits capillaires pour magnifier leurs chevelures» dit-il. De lui, Eric Zemmour dit qu’il «est très attentif, il sait parler aux clients comme au personnel, c’est un excellent manager qui s’investit à 200 % ». Avec de telles qualités, nul doute que le salon du Royal Elyssa Thalasso & spa de Monastir a de beaux jours devant lui.
A quand un salon à Tunis ? Nous, en tous cas, on piaffe déjà d’impatience.