Nos Plus

Rim Zribi: « Rire est le propre de la femme »

Publié le
Rim Zribi: « Rire est le propre de la femme »

Rim Zribi est l’une des rares tunisiennes qui a conjugué l’humour au féminin parfait. Après plusieurs passages dans des sitcoms télévisées, elle revient en force sur les planches du théâtre avec « Viens seule », un one woman show ultra féministe sans tabous, mais bourré d’humour et de tendresse. C’est le cas de le dire, rire est le propre de la femme.

par Salem Djelassi

Rim Zribi abandonne un moment son combat contre les machos pour nous parler de son rapport avec la santé.

➣Quels sont vos gestes santé au quotidien ?

Je crois que la santé commence par l’assiette. C’est pour cela qu’il est très important (pour moi et pour ma famille) de «surveiller la marmite».
Toute ma cuisine est basée sur une profusion de légumes et peu d’épices. L’huile d’olive est un allié sûr dans cette démarche et les fruits sont incontournables.

➣Vos plats préférés quand vous commettez un pêché mignon.

J’ai un faible pour la gastronomie française et particulièrement pour les sauces blanches. C’est très gras, je le sais, mais ce n’est qu’un pêché mignon.

➣ Des enfants ?

Sarra, 10 ans et Youssef, 6 ans.

➣ Pensez-vous que l’éducation des enfants est aujourd’hui de plus en plus difficile ?

Effectivement, éduquer ses enfants n’est plus facile aujourd’hui. J’essaie de passer par les cases «amicales» mais je n’hésite pas à les punir quand il faut. L’éducation nécessite beaucoup de fermeté. C’est pour cela que je prive mes enfants des choses qu’ils préfèrent lorsque la nécessité de l’éducation m’y oblige.
Il y a des jours où j’éprouve vraiment un pincement au coeur mais le résultat de ce type d’éducation est extraordinaire. Cela dit, du côté santé, je suis très maman poule…

➣ C’est-à-dire ?

Je suis très pointilleuse sur l’hygiène des dents et de la peau par exemple. Je ne les laisse pas non plus jouer n’importe où malgré l’opposition de mon mari. Je suis également le type de femme qui n’hésite pas à consulter un médecin lorsque ses enfants ont une toux, ne serait-ce que légère.

➣ Pour une femme de théâtre, quel est l’exercice mental le plus important ?

Il faut toujours répéter son texte. Je vis avec une sorte de magnétophone dans la tête et je répète mon texte de la salle de bain à la cuisine. Dans notre métier, la mémoire est très importante. C’est pour cela que je bouquine énormément tous les jours et lorsque je n’ai pas de bouquins sous la main, je parcours des kilomètres de magazines… D’autre part, il y a des fortifiants bio que je n’hésite pas à prendre si besoin est.

➣ Vous croyez à la thérapie par les soins bio ?

Oui, je crois à la thérapie bio mais seulement quand elle est appliquée en amont. C’est-à-dire qu’il faut prendre ces médicaments pour se prémunir contre certaines agressions. Mais une fois qu’on est atteint par une grippe par exemple leur effet est très lent.

L’actulité de Rim Zribi

Viens seule, «Ija wahdek», est un one woman show qui raconte les déboires d’une jeune femme depuis sa jeunesse, jusqu’à ses nombreuses demandes de divorces qu’elle exprime à chaque fois où l’étau se resserre et qu’elle se trouve submergée par diverses tâches. C’est l’histoire d’une femme qui a tout pour plaire, et qui est prise au piège de la modernité.

➣ Dans votre one woman, vous parlez d’une femme hyper stressée qui a des problèmes de couple. Selon vous quel est la recette pour maintenir l’équilibre d’un couple dans ce cas ?

Il faut faire des concessions des deux côtés sans perdre de sa dignité. Ma recette, ne pas monter sur mes grands chevaux à chaque fois. J’essaie de tempérer…

➣ Votre conseil pour les jeunes.

Riez et profitez de la vie en prenant soin de votre santé. C’est la meilleure thérapie au monde !