Nos Plus

Spécial Journée mondiale du diabète:Dépistage et prévention chez Tunisiana

Publié le
Spécial Journée mondiale du diabète:Dépistage et prévention chez Tunisiana

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’opérateur téléphonique Tunisiana a organisé deux journées de détection et de prévention de cette maladie à l’attention de ses employés avec la participation des laboratoires Acon.

par David Rivory

Cette action a eu lieu à l’initiative du service médicosocial de l’entreprise, en collaboration avec le service de communication interne sur deux sites de l’entreprise, dont une au siège des Berges du Lac à Tunis.
«Il s’agit là d’une action de prévention présentée par le médecin du travail et s’inscrit dans le cadre de la médecine préventive», expliquait au début de cette matinée Samira Chtourou, la responsable médicale, «cette opération de communication est destinée au personnel de Tunisiana, un public qui est jeune, sédentaire et qui souvent ne pratique pas d’exercice physique!» Il s’agissait là d’une première concernant le diabète mais Tunisiana a déjà mené une action l’an passé auprès de ses employés dans le cadre de la lutte contre le tabac, mais aussi la prévention de l’hépatite C et du Sida.
Et si peu de monde est venu assister aux projections de diapositives présentant le diabète, au fil de la matinée cependant un certain nombre d’employés s’est présenté pour se faire dépister en faisant mesurer son taux de glycémie dans le sang. Les laboratoires Acon avait apporté avec eux plusieurs exemplaires de leur système de contrôle de la glycémie «On Call Plus». Ce petit appareil électronique, dans lequel on glisse une bandelette sur laquelle a été récoltée une gouttelette de sang, mesure avec précision le taux de sucre dans le sang en 10 secondes seulement. A chaque dépistage, le Dr Monia Chtourou, le médecin du travail de Tunisiana, expliquait à l’employé quelle conduite à tenir en fonction du résultat obtenu au glucomètre, sachant que le taux de glycémie est considéré comme normal jusqu’à 1 g de sucre dans le sang à jeun. Ce même taux se situe, selon l’OMS, au dessus de 1,26 g en cas de prédisposition au diabète et peut grimper jusqu’à 1,80 pour un diabétique. Le médecin du travail insistait particulièrement sur les règles d’hygiène à suivre dans les cas d’employés chez qui une prédisposition au diabète était dépistée.
Au terme de la matinée, sur les 600 employés que compte le siège de Tunisiana, 100 d’entre eux sont venus se faire dépister, un « résultat assez satisfaisant» selon le Dr Monia Chtourou qui avait rencontré bien moins de succès lors de l’action de lutte contre le tabac de 2010.

Paroles d’employés

Senda Mahouachi
Responsable de gestion de carrière

«Je connais bien la maladie du diabète car nous comptons des diabétiques dans ma famille. Je sais qu’il s’agit d’une maladie héréditaire qui peut engendrer des complications graves si on la néglige. Je suis bien au courant de l’existence de la journée mondiale du diabète mais je ne connais pas exactement la date précise. Quant à l’initiative de notre entreprise, je trouve que c’est une bonne idée d’organiser des séances de dépistage du diabète. On a souvent l’idée que nous sommes en bonne santé, c’est pourquoi nous ne pensons jamais à prendre l’initiative de se faire dépister».

Khira Najri
Coordinatrice des achats et budget

«Je n’ai pas une très large connaissance du diabète mais je crois qu’il en existe deux sortes: un «type 1» pour ceux qui sont sous insuline et diabétiques et un «type 2» pour ceux qui prennent des médicaments. En fait, nous avons des diabétiques dans ma famille. C’est pourquoi je suis venue me dépister aujourd’hui. Il s’agissait surtout de me rassurer sur mon niveau de glycémie. Si notre entreprise ne nous avait pas organisés cette journée, je n’aurais jamais pensé à aller me faire dépister toute seule. Et je crois que c’est pareil pour mes collègues par manque d’informations mais aussi de temps».