Nos Plus

Surdité : Brisons le silence en 10 questions !

Publié le
Surdité : Brisons le silence en 10 questions !

Cher lecteur, imaginez que vous êtes enfermé dans une bulle transparente qui glisse au fil des jours de votre vie. Vous voyez tout, mais aucun son ne vous parvient. Vous regardez les gens qui s’amusent et pourtant vous n’avez jamais entendu un rire.

par Rym Benarous

Est-ce un son mélodieux, joyeux ? Vous l’ignorez. Vous observez des visages colériques mais vous n’avez jamais entendu le son d’un cri.
Que veut dire le mot « strident » pour vous ? Rien. Absolument rien. Le néant, ou plutôt, le néant acoustique. Un silence non stop, malgré le tumulte, malgré l’agitation autour de vous. C’est un peu cela être sourd. Mais qu’en savons-nous ?
Dix questions, dix réponses sur l’univers de la surdité et des sourds.

1- La surdité est-elle une maladie héréditaire ?

Bien que la forme récessive de la surdité soit la plus fréquente, il faut savoir qu’il y a plusieurs facteurs autres que la génétique causant cette maladie. Une pathologie foetale (telle que la rubéole congénitale), un accident obstétrical, une naissance prématurée, un choc acoustique ou encore une méningite peuvent, par exemple, entraîner une baisse conséquente voire même, une perte de l’audition.

2- Tous les sourds sont-ils muets ?

Il y a d’un côté les personnes nées sourdes pour qui, il est très difficile de reproduire un son qu’ils n’ont jamais entendu. Il y a ceux qui ont perdu l’audition à un certain âge à cause d’un traumatisme quelconque. Ceux qui ont déjà expérimenté la parole ne perdront pas son usage, même s’ils ont plus de mal à communiquer que les individus normaux.

3- La surdité, limite-t-elle les facultés mentales et intellectuelles de son porteur ?

La surdité n’affecte en aucun cas les facultés intellectuelles de son porteur. C’est le manque de prise en charge spécialisée de l’enfant sourd dès son plus jeune âge et la rareté des structures et des établissements spécialisés qui handicapent les personnes sourdes et les empêchent d’évoluer normalement dans leur cursus scolaire et dans leur vie sociale et professionnelle. Il faut savoir aussi que les sourds pallient leur déficience auditive par une acuité visuelle hors normes et une perspicacité mentale étonnante.

4- Pourquoi les sourds sont-ils très bruyants ?

A cause de leur différence, les sourds ne peuvent malheureusement pas parler et donc exprimer en temps réel leurs sentiments comme leur joie, leur colère, leur étonnement, leur peur, etc. Ceci est tellement frustrant et énervant pour eux ! Du coup, ils émettent des sons forts, bruyants qui traduisent toute cette frustration, cette impuissance, ce désespoir. De plus, à cause de leur surdité, ils ne peuvent pas mesurer l’intensité de leurs voix.

5- Quel est le pourcentage des sourds dans le monde ?

Selon la FMS, Fédération mondiale des sourds, il y a près de 70 millions de sourds dans le monde. L’OMS estime qu’un enfant sur mille nait sourd et que trois individus sur mille acquièrent une surdité dans leur vie. En Tunisie, les données montrent que plus de 7% de la population est, non ou malentendante.

6- Plus de 90% des sourds profonds ne maîtrisent pas la lecture et l’écriture ?

Selon la FMS, seuls 20% des sourds dans le monde auraient accès au savoir. Une situation très alarmante ! En Tunisie, il n’existe aucun établissement scolaire spécialisé pour les sourds. Ils sont soit intégrés dans une classe normale soit pas scolarisés du tout. Aux Etats Unis par exemple, la situation est tout autre. Le premier établissement d’enseignement supérieur destiné aux sourds et malentendants, à savoir l’Université de Gallaudet, a ouvert ses portes en 1864.

7- La langue des signes est-elle universelle ?

Il n’y a pas de langue des signes universelle. A chaque pays, sa propre langue et, malgré des similitudes grammaticales, le vocabulaire diffère d’une nation à une autre. Mais partout, la langue des signes obéit au même code gestuel: un signe peut désigner une lettre comme il peut désigner un mot.

8- Est-ce qu’elle obéit à des règles grammaticales ?

Pour situer l’action dans le temps, il suffit au signeur de la placer sur un axe des temps, perpendiculaire à lui. S’il fait un signe derrière son épaule, l’action se situe au passé. Si le signe est au niveau de son corps, cela signifie le présent et s’il fait un signe devant lui c’est pour désigner le futur.

9- Les sourds peuvent-ils passer leur permis de conduire ?

Obtenir son permis de conduire est un vrai chemin de croix pour le sourd. En Tunisie, sa déficience auditive doit être comprise entre 10 et 60%. Il ne doit pas être muet et doit déposer son dossier en vue d’être examiné par un comité composé d’un médecin du Ministère de la Santé Publique et d’un représentant de chacun des Ministères des Affaires Sociales, du Transport et de l’Intérieur. Ce n’est qu’à la suite de plusieurs examens et d’un interrogatoire qu’il sera jugé apte ou non à passer l’examen de conduite.

10- Comment les sms et autres nouvelles technologies ont-ils révolutionné le quotidien des sourds ?

S’il est impossible aux sourds de parler au téléphone, il leur est aujourd’hui possible d’utiliser les textos pour communiquer avec autrui. Les réseaux sociaux et autres logiciels de communication instantanée ont ainsi élargi les horizons des sourds. Encore faut-il qu’ils sachent lire et écrire !