Nos Plus

Tatouage alors je me lance ?

Publié le
Tatouage alors je me lance ?

L’art du tatouage a le vent en poupe, et l’on commence à voir de plus en plus de jeunes Tunisiens, et des moins jeunes d’ailleurs, succomber à cette mode. Peut-être y pensez-vous aussi ? Avant de vous lancer, un minimum d’informations s’impose ! Suivez le guide.

Le tatouage, qu’est-ce ?

 

Eh bien, c’est un dessin habituellement décoratif ou symbolique, réalisé en insérant de l’encre dans la peau. Traditionnellement, il est effectué avec de l’encre de Chine ou des encres à base de charbon ou de suif et, plus récemment, avec des encres à pigments industriels. Les encres destinées aux tatouages existent dans de nombreuses teintes différentes et permettent de réaliser le motif de son choix. Il existe même une encre transparente qui ne réagit qu’à la lumière noire : ce type de tatouage est appelé tatouage « UV » ou  « Blacklight ». Mis à part celui au henné, le tatouage est indélébile et considéré comme un type permanent de modification corporelle.

La technique du tatouage consiste à introduire l’encre dans la peau à l’aide d’une aiguille. La plaie provoquée par le piquage cicatrise et laisse apparaître le dessin par transparence. L’encre y est déposée dans une zone assez précise, à la limite entre le derme et l’épiderme. La profondeur de la piqûre varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peau et des parties du corps, les zones les plus épaisses se situant dans le dos, les coudes et les genoux.

 

Une blessure donc, attention !

 

Le tatouage consistant à perforer la peau pour y introduire des agents colorants, chaque petite perforation crée une plaie susceptible de s’infecter et de transmettre une maladie via des bactéries ou des virus. Raison pour laquelle certaines règles essentielles d’hygiène sont nécessaires avant, pendant et après cette opération.

•Pour le tatoueur : outre les indispensables lavages et désinfection des mains, le tatoueur doit nettoyer et stériliser consciencieusement le matériel à chaque utilisation, nettoyer et désinfecter les outils que l’on ne peut stériliser, ainsi que le plan de travail. Il doit également analyser la texture de l’épiderme du candidat au tatouage et le désinfecter minutieusement avant son acte.Une fois l’intervention terminée, le tatoueur désinfecte la zone concernée à l’aide d’une solution antiseptique et applique de la pommade et un pansement pour protéger l’épiderme et favoriser la cicatrisation. Il doit ensuite expliquer clairement au tatoué comment ce dernier doit continuer à nettoyer sa peau et entretenir son tatouage minutieusement pour éviter les infections.

•Pour le tatoué : la peau doit rester en permanence propre et grasse pendant la phase de cicatrisation qui dure environ quinze jours. Il faut rester vigilant et veiller à ne laisser aucun agent infectieux contaminer la plaie (parmi les risques, citons : l’endocardite, l’ostéomyélite, la septicémie les nécroses ou encore le prurit). Le nettoyage doit se faire au moyen d’eau tiède et de savon doux ou d’une solution antiseptique sans alcool. Une fois la zone tatouée propre, il faut appliquer une pommade cicatrisante afin de faciliter la cicatrisation. Il faut bien se renseigner sur la pommade à utiliser, certaines pouvant être contre-indiquées pour ce type de plaie. Il est conseillé de porter des vêtements en coton pendant la durée de la cicatrisation. Les bains, la piscine ou la mer sont à proscrire pendant 2 à 3 semaines, ainsi que le soleil ou les rayons UV pendant un mois au moins.

 

A chacun sa douleur

 

Apparemment, chacun a une manière très personnelle de ressentir et donc de résister à la douleur. Il a, d’ores et déjà, été prouvé que les femmes la supportaient beaucoup mieux (probablement après des milliers d’années de règles douloureuses et d’accouchements !). Mis à part cette distinction, toutes les zones du corps n’ont pas la même sensibilité. Généralement, plus la peau est fine (nuque, aine, cheville) plus le tatouage sera douloureux, idem pour les zones où sont concentrés les flux nerveux ou les veines (le bas du dos, l’intérieur du poignet).

Avis du spécialiste Fawez Zahmoul, tatoueur

Il faut noter deux points importants lorsque l’on va se faire faire un tatouage. Le premier est l’hygiène, je veille moi-même à ce que mon matériel et mon plan de travail soient impeccables car il s’agit là de ma responsabilité. Le deuxième point, sur lequel j’insiste, c’est le choix du motif. En effet, on parle d’un dessin ou d’un mot qui va s’imprimer sur notre peau à vie, il ne faut pas faire ce choix à la légère. Etant tatoueur, je n’ai pas tant de tatouages que cela ! Il ne suffit pas de vouloir pour se faire tatouer. D’ailleurs, parmi ceux que je connais, nombreux sont ceux qui regrettent certains tatouages, toujours pour les mêmes raisons, à savoir un motif choisi à la hâte ou dans une période de jeunesse. C’est un choix esthétique, d’accord mais avant tout symbolique. On veut marquer un souvenir, rendre hommage à quelqu’un ou encore faire acte de foi.

Est-ce que c’est dangereux de faire un tatouage ?

Il est parfois dangereux de faire un tatouage. Les dangers sont liés à deux aspects. Le premier aspect est lié à la stérilisation, le matériel doit être stérilisé et à usage unique avec le pigment et le second concerne le  pigment utilisé lui-même.  Il est essentiel de connaître l’origine du pigment, sinon ça peut être cancérigène.

 

Quelles sont les genres de pathologies que vous rencontrez le plus souvent suite à un tatouage ?

Les pathologies qu’on rencontre souvent peuvent aller de l’inflammation au cancer de la peau. Il se produit des changements de couleurs de la peau allant de couleurs vertes aux couleurs bleus. On peut avoir une hypochromie, une hyperchromie ou une atrophie de la peau et c’est le changement de la couleur de la peau qui gène souvent les personnes tatouées.

 

Peut-on retirer un tatouage et comment ?

C’est facile de se faire tatouer, mais c’est plus difficile de le faire retirer. Le fait de retirer un tatouage peut laisser des impacts sur la peau en essayant de camoufler les tâches tatouées. Le détatouage se fait par la technique du laser  qui nous permet d’enlever le tatouage, c’est très habile et ça se pratique  par des médecins spécialistes dermatologues et de médecine esthétique. C’est très difficile parfois, cela demande plusieurs séances et ça coûte beaucoup d’argent.

 

Est-ce que l’exposition au soleil après avoir fait un tatouage peut avoir une ou des incidences sur la peau ? Si oui laquelle ou lesquelles ?

C’est déconseillé de se faire exposer au soleil après avoir fait un tatouage. La peau peut changer de couleur et il y a un risque d’inflammations et d’irritations cutanées. Les problèmes s’accentuent lors de l’exposition au soleil quand l’origine des produits de tatouage est mal connue.

 

Un dernier mot aux lectrices de «  Livret Santé » qui veulent faire un tatouage

Le fait de vouloir faire un tatouage, n’est pas une décision à prendre à la légère. Il faut y réfléchir et s’adresser à des gens professionnels qui garantissent habilement l’innocuité de la procédure avec la garantie des produits de tatouage utilisés. C’est une décision qui doit être  réfléchie tout en s’assurant de la stérilisation du matériel et de la qualité des produits.