Nos Plus

Les vertus minceur des plantes

Publié le
Les vertus minceur des plantes

Tout d’abord, vous devez comprendre que pour mincir, il faut avant tout adopter un régime alimentaire sain et faire de l’exercice afin d’augmenter votre métabolisme et brûler plus de calories que vous n’en consommez (c’est la base de la perte de poids). Mais pour mincir d’une façon efficace, on a tout intérêt à faire également appel à la nature ! En effet, certaines plantes ont des vertus minceur reconnues depuis longtemps et utiles comme compléments à une bonne hygiène alimentaire.

par Maya Ariane

La Piloselle

Plante vivace à fleurs jaunes, la Piloselle doit son nom « d’oreille-de-souris » à ses jolies feuilles en rosette recouvertes de poils blancs. La Piloselle était utilisée dans les campagnes pour guérir les blessures (favoriser la cicatrisation des plaies) et fortifier la vue. Ce n’est qu’à partir du XIXème siècle que son action diurétique est reconnue par les scientifiques.

Les « plus » santé de la Piloselle :

– La Piloselle contient des flavonoïdes qui lui confèrent des vertus drainantes : ils favorisent l’élimination rénale de l’eau et des sels minéraux retenus dans les tissus. Cette plante est intéressante pour les personnes qui suivent un régime pauvre en sel mais également en cas d’œdèmes des membres inférieurs.

– Elle stimule également le foie grâce à l’ombéliférone qui favorise l’augmentation de la sécrétion biliaire.

Le Thé vert

the vert

Le thé vert provient du Théier qui est un petit arbuste des forêts pluvieuses de l’Inde et de l’Est de la Chine. Le thé vert est connu en Chine depuis plus de 4.500 ans et on lui attribue une origine divine. Selon la légende chinoise, la consommation du thé comme boisson serait apparue en l’an 2.737 avant notre ère, quand les feuilles se seraient détachées d’un arbre pour tomber dans l’eau chaude que l’Empereur Shen Nung avait fait bouillir pour se désaltérer. L’infusion des feuilles de thé vert constituait ainsi la « boisson impériale ». C’est aujourd’hui la boisson la plus consommée au monde. Le thé vert est constitué des pousses fraîches de l’arbuste et le thé noir à partir de ses feuilles séchées, souvent fermentées.

Les « plus » santé du Thé Vert :

– Des vertus reconnues : le thé vert est un stimulant général et cérébral. Il est anti-athéroscléreux, astringent, vasodilatateur et diurétique.

– Le thé vert est un excellent accélérateur du métabolisme : il est riche en antioxydants puissants, les polyphénols, dont la catéchine, mais aussi en vitamine C. Ces antioxydants jouent un rôle crucial dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires et dans le métabolisme du cholestérol, permettant ainsi de réduire la tension artérielle, d’améliorer la digestion et de se détendre (vitamines B). De nombreuses études ont montré que la prise régulière de thé vert diminuait de façon significative le taux de lipides circulant dans le sang, en particulier de cholestérol.

– Il contient également de la caféine (théine pour le thé) dont les vertus lipolytiques ont été reconnues, aidant à l’évacuation des excès de graisse par les cellules. Une tasse de thé vert infusé 2 à 3 minutes contient entre 30 et 50 mg de caféine ou théine, soit 2 à 3 fois moins que dans le café.

C’est la plante idéale pour une belle silhouette !

Le Guarana

Guarana

Le Guarana est un arbuste originaire d’Amazonie. Celui-ci est utilisé depuis très longtemps pour ses vertus stimulantes et fortifiantes : la graine de Guarana est traditionnellement utilisée par les Indiens Guaranis pour la préparation de boissons énergisantes

Les « plus » santé du Guarana :

– Le Guarana est une des matières végétales les plus riches en caféine, beaucoup plus que le café et le thé ! La caféine accélère la « combustion » des graisses, permettant ainsi à l’organisme de « brûler » plus rapidement les graisses en augmentant son métabolisme de base.

– Ses vertus stimulantes lui permettent de lutter contre les asthénies physiques et intellectuelles.

En deux mots : c’est un excellent « tonique minceur » !

Le Fucus

fucus

Le Fucus, également appelé « chêne marin », est une algue brune, abondante dans l’Atlantique Nord et la partie occidentale de la mer Méditerranée. Le thalle est l’appareil végétatif du Fucus (il ne possède ni racines ni feuilles). Cette algue était d’ores et déjà utilisée par les Romains ! Les algues, et en particulier le Fucus, constituent un des trésors de l’océan, mettant à notre disposition de nombreux oligo-éléments.

Les « plus » santé du Fucus :

– Sa richesse en vitamines (C, B1, B2, B6, B12) et oligo-éléments (cuivre, chrome, sélénium, zinc, fer, manganèse et iode) favorise une stimulation générale de l’organisme.

– Effet coupe-faim : la présence de fibres végétales favorise le transit intestinal, très souvent perturbé lors de régimes amincissants draconiens. De plus, les mucilages non assimilables (dont l’acide alginique) que contient le Fucus ont la propriété de gonfler d’une manière importante dans l’estomac au contact de l’eau, permettant ainsi d’obtenir une sensation de satiété (effet coupe-faim mécanique)

– Le Fucus est riche en protéines végétales assimilables et pauvre en calories et lipides.

Le Fucus permet ainsi de modérer naturellement son appétit, de faciliter la perte de poids et lutter contre la fatigue.

L’Ananas

Ananas

L’Ananas est originaire d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Cette plante exotique est connue principalement pour son fruit comestible. L’Ananas fut connu par des Européens dès 1493, lors du second voyage de Christophe Colomb. Les aborigènes l’avaient appelé « nana ». L’Ananas est surtout consommé pour son fruit mais c’est la tige qui renferme la plupart des vertus médicinales.

Les « plus » santé de l’Ananas :

– L’Ananas est bon pour le cœur et la circulation sanguine. Il contient, en effet, une enzyme protéolytique aux vertus thérapeutiques : la bromélaïne (ou broméline), qui permet de fluidifier le sang, de réduire la formation des plaques d’athérome et les inflammations.

C’est l’anticellulite par excellence !
Il faut savoir que les fibres collagènes emprisonnent les cellules graisseuses, à l’origine de l’effet peau d’orange de la cellulite. Or, la bromélaïne détruit ces fameuses fibres, favorisant ainsi la mobilisation et l’évacuation des dépôts graisseux.
Donc, vous l’aurez compris, les fibres collagènes ne dégradent pas les graisses mais les emprisonnent dans certaines parties du corps. Certes, la bromelaïne représente un atout supplémentaire durant une cure minceur mais ça n’est pas un produit miracle ! Il ne se substitue en aucun cas à une alimentation équilibrée et à la pratique régulière d’une activité physique !

– L’Ananas a des propriétés diurétiques et détoxifiantes.

– La broméline facilite la digestion des protéines. D’ailleurs on s’en sert pour attendrir la viande.

– Propriétés antioxydantes : en plus de la vitamine C, on trouve de l’acide gallique et d’autres composés phénoliques.

– L’Ananas est un fruit très juteux, riche en vitamines A, B et C et contient une quantité considérable de potassium, magnésium et sels minéraux.

L’Ananas est donc idéal pour lutter contre la cellulite, une surcharge pondérale localisée, des œdèmes et facilite la digestion.

Le Café Vert

cafe vert

Le caféier est un arbuste cultivé sous les climats tropicaux. A l’origine, le grain de café est vert, ce dernier étant plus riche en caféine mais étant également le seul à contenir deux substances importantes : le cafestol et le kahweol (détruites par la torréfaction). C’est en Turquie que le café puise ses origines : il a en effet été présenté à la cour du roi Louis XIV par des diplomates Turcs.

Les « plus » santé du Café Vert :

– La caféine, le plus connu des constituants du café, renferme de multiples propriétés : elle présente un « effet thermogène », qui correspond à l’effet stimulant (physique et intellectuel) de la caféine sur le métabolisme. Outre la caféine, le café vert contient de l’acide chlorogénique qui agit au niveau de la régulation des glucides (sucres) et des lipides (graisses), ainsi que le cafestol et le kahweol qui ont des actions détoxifiantes sur le foie.

– La caféine augmente les dépenses énergétiques (en stimulant légèrement le métabolisme de base), elle augmenterait ainsi la combustion des graisses et l’élimination urinaire. Elle contribue par conséquent à faciliter l’amincissement.

Le Konjac

konjac

Le konjac est originaire d’Asie, traditionnellement cultivée en Chine et au Japon. Il s’agit d’une plante vivace composée de feuilles en parapluie mais dont seuls les tubercules sont utilisés. Ses racines servent à la préparation du célèbre « konnyaku », un aliment traditionnel du Japon depuis le XIXème siècle, connu pour ses effets bénéfiques sur la santé.

Les « plus » santé du Konjac :

– C’est un excellent coupe-faim naturel, on extrait de ses tubercules une substance aux propriétés incroyables : le glucomannane. Cette fibre a la capacité d’absorber plus de cent fois son volume d’eau et donc de former dans l’estomac un gel dense et difficilement assimilable par l’organisme, ralentissant ainsi la vidange gastrique. Ce qui génère une sensation de satiété plus durable, sans apport de calories supplémentaires, et permet donc de réduire sans effort la quantité de nourriture !

– Sa viscosité permet également de diminuer l’absorption des graisses et des sucres au niveau intestinal.

– Le Konjac améliore le transit intestinal : il évite la constipation que l’on rencontre souvent au cours des régimes amincissants restrictifs.

La Reine des Prés

la reine des pres

Déjà bien connue des botanistes médiévaux, la Reine des Prés est une plante altière et vivace qui abonde dans les prés, les haies et les longs cours d’eau. Ce n’est qu’à la Renaissance que ses vertus thérapeutiques sont découvertes. C’était le remède miraculeux pour les douleurs articulaires.

Les « plus » santé de la Reine des Prés :

– la propriété essentielle de la plante repose sur la présence, dans les sommités fleuries, de flavonoïdes et surtout de dérivés salicylés, précurseurs du médicament le plus répandu au monde, l’aspirine. Ces molécules confèrent à la Reine des Prés une action antalgique et anti-inflammatoire dans le traitement des manifestations articulaires douloureuses (rhumatismes, arthrose).

– La Reine des Prés contient en plus des flavonoïdes, des hétérosides phénoliques, conférant à la plante des propriétés drainantes.

– Elle facilite l’élimination rénale de l’eau, la résorption des œdèmes et permet de combattre la cellulite.

Cette plante est tout à fait indiquée dans les cures amincissantes grâce à aux propriétés citées ci-dessus.

Le Nopal (Figuier de Barbarie)

Nopal

Originaire d’Amérique centrale, le Nopal est une des plantes médicinales les plus anciennement et fréquemment utilisées par les Indiens d’Amérique qui connaissaient déjà ses bienfaits thérapeutiques.

Les « plus » santé du Nopal :

– Le Nopal permet de lutter contre le diabète, l’obésité et l’artériosclérose : en effet, c’est un hypoglycémiant naturel et dont la teneur en quércertine (un des flavonoïdes les plus actifs) est importante, lui conférant une action antioxydante.

– Il aiderait également à la perte de kilos chez les sujets en surpoids : la présence de fibres, mucilage et gommes, principalement à l’origine de son effet satiétogène.

– Ce cactus est doté d’un fort pouvoir lipophile : les fibres qu’il contient peuvent capter une partie des graisses alimentaires, limitant ainsi leur absorption.

Le Figuier de Barbarie est particulièrement bénéfique dans le cadre d’un régime amincissant et pour les diabétiques légers, en procurant une sensation de satiété et en absorbant les sucres et les graisses, qu’il soit consommé cru ou en complément alimentaire mais, idéalement, mieux vaut privilégier le fruit cru entier.

L’Orthosiphon

Orthosiphon

L’Orthosiphon, également appelé « Thé de Java », est une plante qui appartient à la famille des Labiées comme le thym ou la menthe. On le surnomme « moustaches de chat » en raison de la longueur de ses étamines, très saillantes au centre des fleurs. Depuis des siècles, l’Orthosiphon est utilisé en Inde et en Indonésie pour soulager les maladies rénales et de la vessie. Ce n’est qu’à la fin du siècle dernier que l’Occident s’est intéressé à cette plante exotique, découvrant ses étonnants bienfaits.

Les « plus » santé de l’Orthosiphon :

Ses composants lui confèrent des propriétés diurétiques. Les feuilles de l’Orthosiphon contiennent essentiellement des flavonoïdes (antioxydants), des polyphénols, une huile essentielle riche en sesquiterpènes et du potassium, qui favorisent l’élimination rénale de l’eau et de composés tels que l’urée, l’acide urique et les chlorures. Il est traditionnellement utilisé dans les indications urologiques et les affections de type goutte ou calculs biliaires liés essentiellement à un excès d’acide urique. De telles vertus le rendent efficace pour lutter contre l’hypertension artérielle. On reconnaît par ailleurs à l’Orthosiphon des propriétés antibactériennes et antifongiques.

C’est donc un formidable draineur naturel, notamment dans le cadre d’un programme minceur !

Les feuilles de Maté

mate

Le Maté est un arbre que l’on trouve à l’état naturel au Paraguay, au Brésil, en Argentine et en Uruguay. Depuis toujours, les Indiens Guarani du Paraguay consomment du maté sous forme de boisson. Aujourd’hui, c’est la boisson nationale de plusieurs pays d’Amérique latine. Les vertus du Maté sont attestées par de nombreuses études médicales et scientifiques.

Les « plus » santé des feuilles de Maté :

– Effet tonique : le Maté permet de lutter contre la fatigue mentale et physique, grâce à sa richesse en chlorophylle, minéraux (phosphore, fer, magnésium, potassium, calcium), vitamines (A, C, K, B1 et B2) et tanin. Il est également riche en antioxydants (pour lutter contre les radicaux libres).

– Le Maté est riche en matéine, laquelle bénéficie des mêmes vertus que la caféine sur la stimulation générale de l’organisme, sans les effets indésirables (troubles du sommeil, nervosité…), et la combustion des graisses, grâce à la présence de saponines qui stimulent la thermogénèse (augmentation des dépenses énergétiques de l’organisme).

– Effet coupe-faim : le Maté ralentit la progression du bol alimentaire hors de l’estomac, ce qui augmente la durée de la sensation de satiété et favorise ainsi une perte de poids.